Recherche
Pour nous joindre
alain.bollery@orange.fr
SMS au 06.98.82.18.88
Pour votre publicité sur
Creusot-infos, un seul numéro
06 62 80 46 68
> Faits Divers > Dans la Région du Creusot
20/09/2022 03:16
26308 lectures

SAONE ET LOIRE : Près de 14 heures pour libérer la RCEA après le grave accident de deux poids-lourds

C’est peu avant 23 heures, lundi soir, que la RN80 a été rendue à la circulation sur la branche Nord de la RCEA. Le conducteur évacué par hélicoptère est dans un état grave. Son pronostic vital est engagé.
L’accident survenu lundi 19 septembre, vers 9h20, dans la descente des Baudots restera comme l’un de ceux ayant bloqué le plus longtemps la RCEA… Près de 14 heures ont en effet été nécessaires pour rendre entièrement la RN80, à la circulation, entre Chalon sur Saône et Montchanin, dans les deux sens de circulation.
Il y avait d’abord eu la longue intervention des sapeurs pompiers pour procéder à la désincarcération du chauffeur routier qui conduit le poids-lourd, chargé de voitures, qui avait percuté par l’arrière le poids-lourd qui le précédait.
Originaire du département des Vosges, le routier a été évacué par hélicoptère sur le CHU de Dijon. Il est gravement blessé et son pronostic vital est engagé.

Après le temps des secours, et la mise en place rapide de déviations par les agents de la DIR Centre Est, il a fallu procéder à l’évacuation des deux ensembles routiers. L’opération la plus difficile, menée par Renault Truks Saint Marcel – Chalgon et par Renault Trucks Chagny, a concerné l’ensemble routier transportant des voitures. La remorque avait plié en deux.
Il a fallu la couper au chalumeau avant de pouvoir évacuer les deux parties.
Finalement c’est peu avant 23 heures, lundi soir, que les agents de la DIR Centre Est, ont pu libérer la circulation et lever les déviations, et permettre le trafic des usagers sur l’ensemble de la RCEA. Les gendarmes de la communauté de brigades de Montchanin et du Creusot, sous le commandement du Major Fargeot, ont suivi toutes les opérations, jusqu’à ce que le trafic soit libéré.
Alain BOLLERY
(Photos Alain BOLLERY et DR)
 

Cliquez ici pour voir notre premier article