Recherche
06 62 80 46 68
Pour votre publicité sur Creusot-infos,
un seul numéro
> Vie locale > TORCY
10/07/2020 03:16
3965 lectures

TORCY : Le conseil municipal a voté son budget et maintenu le niveau des subventions aux club et associations

La nouvelle municipalité de Philippe Pigeau et Nadège Cantier a voté son premier budget.
Roland Fuchet et les élus d'opposition ont voté contre.
Quand on rentre au centre culturel le C2 à Torcy, à cette période de l’année, c’est-à-dire en été, par une fin de journée estivale qui a été ensoleillée, on peut mesurer que les architectes à une époque pas si lointaine étaient capables d’offrir aux communes des saunas... Les élus conviés au conseil municipal pour le vote du budget ont donc eu chaud en arrivant, avant de profiter d'une salle de conseil beaucoup plus tempérée.
Est-ce pour cela que Roland Fuchet a fait souffler le chaud et le froid sur le début de la réunion ? En fait, comme pour le dernier conseil, l’ancien Maire devenu leader de l’opposition a refusé d’adopter le compte rendu de la précédente réunion.
Il a refusé car il continue de contester la composition de la commission d’appels d’offres. On se souvient qu’il avait refusé une place de suppléant parce qu’il voulait une place de titulaire et pas d'un strapontin. Ce qui lui avait été refusé.
Il en a donc remis une couche ce jeudi soir. Philippe Pigeau, flegmatique, lui a répondu que le Sous-Préfet n’avait rien trouvé à redire. Roland Fuchet ne désarme pas et espère que le Préfet lui donnera raison. En attendant le compte rendu a évidemment été approuvé par les élus de la majorité.
La suite du conseil, y compris le vote du budget 2020, a plutôt été un long fleuve tranquille, avec les présentations détaillées des lignes financières assurées par Nadège Cantier. Long fleuve tranquille, puisqu’une fois la présentation effectuée, personne ne demanda à prendre la parole. On pouvait passer au vote et Roland Fuchet et l’opposition votèrent contre le budget 2020. L’ancien Maire expliquant, en quelques mots, qu’il y avait des choses qui ne lui plaisaient pas…


Des subventions identiques

Le conseil municipal a décidé de reconduire les subventions aux associations, y compris aux associations sportives. A savoir 5400 euros à l’ASJT, 3500 euros au Club Nautique, 4300 euros au club de Handball, 5000 euros à Zone Lutte ; 1500 euros au SKDT et 900 euros au Dojo 71. Mais aussi 200 euros à l’amicale de la résidence du lac, 100 euros à la prévention routière, 250 euros à Solidarité Services, 1500 euros au Foyer des Jeunes Travailleurs, 189 euros à l’ADIL, 150 euros aux Papillons Blancs 71, 400 euros aux Papillons Blancs du Creusot, 160 euros à l’AMAVIP, 150 euros aux Restos du Cœur de Torcy, 150 euros au secours populaire, 3750 euros à la Régie de Territoire, 1850 euros à Torcymages, 300 euros au FSE du Collège des Epontots, 1000 euros à la Chorale amal’gammes, 45 euros à la DDEN, 500 euros aux P’tits cordéliens, 500 euros aux lapins des champs, 25 euros à Résonance romane et 500 euros aux amis des bords du Lac.


Un budget sans surprises

Le budget présenté par Nadège Cantier, intègre 163.545 euros de remboursements d'emprunts, mais aussi 84.332 euros pour le budget annexe habitat et 22.808 euros pour le budget annexe «cabinet médical». Soit une annuité totale de dette de plus de 270.000 euros. Les dotations de l'Etat s'élèvent à 421.000 euros. Celles de la Communauté Urbaine à 916.572 euros. Le budget de fonctionnement est de 4,27 millions d'euros, dont 2,4 millions d'euros pour les charges de personnel. Le produit des impôts et des taxes est de 2,96 millions d'euros. Au rang des dépenses importantes de fonctionnement, 230.000 euros pour la facture énergétique, 990.000 euros pour les charges à caractère général, 950.000 euros pour la rémunération principale, 400.000 euros pour le CCAS.
Le montant de la section d'investissement s'élève à 2,025 millions d'euros, dont 295.000 euros pour la réhabilitation du bâtiment communal en mini-crèche; 66.500 euros pour l'éclairage public, 48.000 euros pour le réseau informatique, 50.000 euros pour l'achat d'un camion pour la voirie, 39.000 euros pour la rénovation des centrales d'alarme, 70.000 euros pour la rénovation de l'école du Champ Bâtard.


50% pour les commerçants

Le conseil, pour tenir compte des conséquences de la crise COVID a décidé d'appliquer un abattement de 50% de la taxe due par les commerçants. Ce qui représente un total de plus de 10.000 euros.


Une prime COVID

Le conseil a décidé d'attribuer une prime exceptionnelle aux personnels qui ont été mobilisés pendant la pandémie pour assurer le service public. La prime sera d'un maximum de 1000 euros, non imposable.

Alain BOLLERY

A suivre....