Recherche
Pour nous joindre
alain.bollery@orange.fr
SMS au 06.98.82.18.88
Pour votre publicité sur
Creusot-infos, un seul numéro
06 62 80 46 68
> Vie locale > SAINT SERNIN DU BOIS
24/09/2021 16:09
1872 lectures

ST-SERNIN-DU-BOIS : L’école Jacques Prévert labellisée pour son travail sur le développement durable

Pascale Goutagny a clôturé la cérémonie de labellisation en remettant à la directrice de l'école une plaque synonyme de reconnaissance du travail mené.
Les élèves de l’école Jacques Prévert ont participé ce vendredi à une matinée particulière dont ils devraient se souvenir longtemps. Ils ont célébré de très belle façon l’anniversaire de l’Agenda des Nations-Unies, qui définit les 17 objectifs de Développement Durable à l’horizon 2030. Mais ils ont également assisté en parallèle à une cérémonie de labellisation E3D (développement durable) récompensant les nombreux projets pédagogiques effectués à l’école depuis plusieurs années. En effet après les discours traditionnels, après la visite guidée des réalisations mises en place à l’école et celle d’une exposition résumant en partie le remarquable et important travail réalisé autour de la nature et du développement durable, avait lieu la remise d’une plaque offerte par le Rectorat pour récompenser les projets pédagogiques réalisés.

Cette matinée mettant en évidence le travail, l’implication des enfants et des enseignants, mais aussi la reconnaissance de l’éducation nationale, a débuté par un chant très approprié s’agissant de « Bienvenue dans mon potager » dirigé par Pierre-Marie Deruelle.

Déconnecter les élèves  des écrans

Puis Carine Beley directrice de l’école a rappelé ce qui a motivé les projets d’école ces dernières années : « Déconnecter les élèves des écrans et les reconnecter au réel». Avec tout d’abord, « au fil du temps, de l’eau et de l’araignée », soit 5 ans pour apprendre à observer et comprendre les écosystèmes de l’étang et de la forêt, si proches de l’école et « terra incognita » pour beaucoup des élèves ! « 5 ans pour en percevoir la richesse, la complexité, nourrir leurs connaissances scientifiques et leur imaginaire littéraire et artistique, collaborer avec la commune et les associations du village, l’Écomusée du Creusot, le CPIE de Bourgogne, la CUCM, travailler avec un naturaliste, et inventer des panneaux pour un sentier pédagogique dans la forêt, que visitèrent quelques autres écoles, accompagnées d’un questionnaire…». Puis vint le projet « Prévert se met au vert », pour des objectifs semblables, avec un support différent. Après l’installation par la commune de carrés de jardin, on sème, on repique, on bouture, on expérimente, on plante des bulbes, des vivaces, des petits fruitiers (avec l’aide de bénévoles de Mémoire Fruitière), on arrose, on désherbe…

Un cahier de jardin pour collecter les expériences

Puis on récolte, on goûte, on fabrique des soupes, des tartines avec des aromatiques, des salades, des sirops, des tisanes, on comprend mieux d’où viennent les fruits et légumes qu’on mange. Bien sûr, les élèves observent les petites bêtes, on se prend d’affection pour les vers de terre et les abeilles, ils rencontrent des professionnels (un jardinier, un apiculteur, un directeur de jardinerie ...), on visite des potagers pédagogiques, un jardin en permaculture. On fabrique des nichoirs, des hôtels à insectes. À l'école on parle de Monet, d’Arcimboldo, de Yann Arthus Bertrand, on lit des contes écologiques, on apprend des chants et des poèmes, on crée une comédie musicale « casting au potager » qu’on présente aux familles.
On apprend également ce qu’est le compost, la commune installe des composteurs, on éteint les lampes en sortant, on trie et on recycle (papiers, cartons, bouchons de plastique, jouets, cartouches ...), les enfants s’exercent au VTT et on essaie de venir à l’école en vélo. Puis on collecte toutes ces expériences dans un cahier de jardin qui, petit à petit, devient précieux…C’est tout cela que les personnalités présentes, impressionnées, ont pu constater ce vendredi en fin de matinée à l’école.
J-C.P

Il faut le savoir


-La labellisation E3D est une reconnaissance d’un travail réalisé sur le développement durable. Le niveau 3 est le plus haut attribué pour une école. En Bourgogne-Franche-Comté, l’école élémentaire de Saint-Sernin du Bois est la seule cette année à obtenir ce label.
-L’éducation nationale était représentée par Françoise Villeneuve DDEN, Christine Foret conseillère pédagogique représentant l’inspectrice, Janique Frayer-Miettaux adjointe à l’Inspecteur d’Académie, Pascale Goutagny cheffe mission académique, représentait la Rectrice d’académie, Olivier Petit, professeur, chargé de mission Sciences et développement durable auprès de l’éducation nationale de Saône-et-Loire.
-Coopérative de l’école : La coopérative de l’école élémentaire a participé aux achats de fleurs, légumes, jardinières, bulbes, hôtels à insectes…