Recherche
Pour nous joindre
alain.bollery@orange.fr
SMS au 06.98.82.18.88
Pour votre publicité sur
Creusot-infos, un seul numéro
06 62 80 46 68
> Vie locale > SAINT FIRMIN
23/09/2021 03:05
2293 lectures

SAINT-FIRMIN : Des améliorations et des nouveautés pour le restaurant scolaire

Pendant plus de 15 jours Magali Douhéret s'est impliquée pour améliorer le service à la cantine. Les résultats sont remarquables.
Pour Corinne, le service est plus rapide. Elle s'est vite adaptée aux nouvelles méthodes de travail qu'elle trouve plus pratiques
Depuis la dernière rentrée scolaire, la Municipalité de Saint-Firmin a repris les manettes et la gestion du restaurant scolaire. La mise en route notamment du nouveau logiciel de gestion n’a pas été une mince affaire, mais après un temps d’adaptation, le soleil commence à briller très fort du côté de la cantine scolaire où l’ensemble du personnel dédié a trouvé ses marques. Pareil pour la cinquantaine d’enfants fréquentant régulièrement la cantine ! Les explications de Magali Douheret 4e adjointe, chargée de ce dossier.
Creusot infos : Comment réagissent les parents, ils adhèrent aux changements ?
Magali Douhéret : « On leur a laissé jusqu’au mois d’octobre un temps d’adaptation pour le logiciel, mais au jour d’aujourd’hui, tous les parents se sont faits à ce nouveau mode de fonctionnement. L’avantage pour la garderie c’est que nous pouvons inscrire un enfant jusqu’à 23 heures pour le lendemain. Par contre pour la cantine, avec la gestion de stock, il faut inscrire les enfants avant le jeudi pour la semaine suivante. Mais c’est un réel confort d’inscrire son enfant avec un portable… Reste que les parents ont l’air plutôt satisfaits, ils ont bien compris qu’il fallait communiquer avec nous par mail pour annoncer par exemple une absence ou un souci… En règle générale ça se passe bien…Il y a échange avec le service de la cantine, les parents avaient déjà cet échange avec les responsables de la Table des Écoliers, mais quelques fois ce n’était pas évident. Aujourd’hui c’est plus simple et plus rapide avec le logiciel, le but c’était aussi d’aider les parents».

CI : Vous avez remplacé durant 15 jours la cantinière, c’est une vraie découverte du métier?
MD : « J’ai remplacé Jocelyne au pied levé, mon but au départ c’était de former quelqu’un d’autre pour la remplacer et là je me suis aperçue que l’organisation générale était à revoir. Les conditions de travail étaient dures, j’ai tenu tous les postes pour me rendre compte des difficultés, il y avait vraiment de petites choses toutes simples à aménager.
De ce fait on a vraiment mis en place une structure plus carrée. Pour le premier service des maternelles et les petits CP-CE1 on n’a pas trop changé le système du service à table. Quand ils arrivent c’est déjà tout prêt, par contre pour le second service, il y a eu changement avec un service sur plateau, de l’entrée au dessert avec le plat chaud. Les enfants ont tout quand ils arrivent à table ! Le premier service termine à 12h25, et le 2e service qui terminait avant à 13h15 termine à 12h50. Autre amélioration, les enfants ont tous une place attribuée pour manger, ça évite toutes discussions et pertes de temps et chamailleries. Ils s’installent au même endroit et pour toute l’année scolaire. Sauf s’il y a un souci …
Autre nouveauté mise en place, les repas qui étaient élaborés avant avec des diététiciens ont été modifiés. Aujourd’hui il n’y a plus de supplément de nourriture, avant il fallait repasser parmi les tables, nous avons supprimé ça et finalement c’est du gain de temps pour le personnel en terme d’aller-retours…»
CI : Finalement le fonctionnement de la cantine est très amélioré ?
MD : Oui, le résultat est là avec de belles améliorations, et en plus les enfants trouvent ce nouveau fonctionnement super bien. On a eu du mal à s’adapter car il fallait changer de vieilles habitudes, mais aujourd’hui le personnel semble content du résultat. Les enfants mangent mieux et ils le disent, ils sont moins bousculés. Avant on avait une grosse consommation de pain que nous avons beaucoup réduite, car pendant qu’ils attendaient le plat ou autre chose, il mangeaient du pain. Reste que je pense qu’on peut toujours apporter quelque chose en terme d’amélioration. Nous municipalité on a aidé à la mise en route, on a vraiment essayé de trouver un protocole qui allait bien, mais c’est vrai, aujourd’hui ce n’est pas fermé, les filles peuvent trouver encore d’autres améliorations à apporter, surtout pour leurs conditions de travail. C’est d’ailleurs ce que nous recherchons à faire du côté de la mairie, mais dans tous les domaines, comme pour la gestion des salles par exemple. On travaille pour améliorer les conditions de travail, faire des économies qui nous permettront éventuellement de pouvoir acheter du matériel pour encore améliorer le service…»
Propos recueillis par J-C PIERRAT