Recherche
Pour votre publicité sur
Creusot-infos, un seul numéro
06 62 80 46 68
POUR JOINDRE CREUSOT-INFOS
alain.bollery@orange.fr (à privilégier)
SMS et MMS au 06 98 82 18 88
> Vie locale > MONTCHANIN
23/01/2021 19:15
1568 lectures

MONTCHANIN : Une Assemblée Générale de l’OMS sous le signe de la solidarité

L’AG s’est tenue ce samedi matin, au Moderne, sous des conditions particulières, résumant à elles seules notre période particulière.

Une « AG » en présentiel, c’est assez rare en ce moment pour être souligné, l’OMS de Montchanin a régulièrement procédé à la réunion la plus importante de l’année. Yohann Cassier, le premier adjoint au Maire de Montchanin, Mohamed Messoussa, adjoint au sport, ont représenté la ville devant une assemblée présidée par Philippe Morelle. Près de 80% des associations montchaninoises étaient représentées, c’est largement mieux qu’une « AG » avant covid : l’envie de se retrouver, de parler ou d’échanger reste, le chiffre le confirme, un besoin commun, bien assimilé par le président, Philippe Morelle et les élus.Une réunion particulière, on l’a dit, mais pas seulement par son coté restrictions sanitaires, non : l’OMS n’a pas récompensé les associations cette année, et pour cause, cette année a largement été tronquée ! Certains parlent de double peine, on peut affirmer que ces peines sont bien plus que doublées, malheureusement. Mais, pourtant, la commission de l’Office Municipale se veut positive, conviviale et force vive, en exemplarité, mais aussi en faits. La preuve ? L’OMS reversera cette année l’ensemble de sa subvention aux 12 écoles de sport de la ville. Beau geste, à ranger dans le chapitre exemplarité, Yohann Cassier, le premier adjoint au Maire précise : « C’est une volonté du bureau de l’OMS, que nous proposerons au prochain Conseil municipal pour approbation. » Nul doute que ce ne sera qu’un détail, en ce qui concerne le vote, mais un geste fortement appréciable pour les écoles de sport. A ceci, on ajoutera que la municipalité s’engage à maintenir les subventions, on peut donc reconnaître que les associations montchaninoises sont épaulées de la meilleure des façons.
Une ville qui annonce la poursuite des investissements des équipements sportifs : l’enrobé sur le chemin allant au chalet du tennis, réfection des vestiaires du stade (peinture), mise en place du club house pour le rugby, on attend encore l’inauguration pour les footballeurs de leur local, cause covid, installation d’une tribune neuve sur le deuxième terrain et enfin, mise en place d’un portillon à l’entrée du stade côté gymnase.
On le voit, malgré une période mettant à mal le loisir, le sport, le monde associatif dans son ensemble, Montchanin, ses acteurs, ses élus, poursuivent leurs efforts. On ne s’en plaindra pas.
 
Philippe Morelle, président de l’OMS : « J’ai une pensée pour nos commerçants et tous les montchaninois qui vivent une période difficile. Ce virus s’immisce partout, même dans nos sports, nos loisirs. Je peux raisonner qu’au passé, pour moi, tout s’est arrêté en mars 2020, il n’y aura de présent que lorsque qu’il n’y aura plus de restriction. Ce jour-là, on se retrouvera, on s’entraînera, on recroisera nos bénévoles, ceux qui accomplissent un travail exceptionnel. Mais que sera l’après covid ? Nos bénévoles, reviendront-ils au stade ? Nos jeunes, reprendront-ils une licence ? On ne le sait pas, mais permettez-moi d’être très inquiet. Je remercie toutes les associations pour leur présence à la fête du sport de septembre. »
Mohamed Messoussa, adjoint au sport : « J’ai bien peur que cette année soit tout aussi compliquée que la précédente. La municipalité maintiendra ses subventions et ses efforts, elle maintiendra également les événements dynamisants. Je confirme que nous allons proposer au prochain Conseil municipal, le versement aux écoles de sport de la subvention généralement prévue à l’OMS. »
Yohann Cassier, premier adjoint au Maire : « La municipalité reste très attentive et vigilante face à la problématique de cette crise que traverse, aussi, nos associations. Parler de reprise des activités reste difficile, sans doute au printemps, vers mai ou même juin. Comme l’a dit l’adjoint au sport, nous allons maintenir nos subventions, voir même les augmenter pour les clubs en progression de licenciés. Nous nous efforçons de créer les conditions de reprise, en maintenant le dialogue, très régulièrement et surtout, en évitant les dégâts collatéraux. »
Vincent Brucci