> Vie locale > LE CREUSOT
13/01/2022 03:17
2761 lectures

SOLIDARITÉ : Un livre, très émouvant, pour améliorer les conditions de vie des enfants malades

Maxime Lokiotek a souhaité raconter sa vie, plus particulièrement sa tranche de vie allant de 2016 à 2020.
« Jamais trois sang neuf », c’est le titre du premier livre de Maxime Lokiotek publié fin octobre par les Éditions Saint-Honoré, à Plein Ciel rue Leclerc, mais également à la FNAC, sur Amazon, Cultura… au prix de 16,90€.
 Ce livre est émouvant, puisqu’il raconte le parcours du jeune Marmignaud qui a perdu la vue suite à une leucémie.
« Je suis sorti de l’hôpital le 14 avril 2017, c’était le jour de ma fête et pour le titre de mon livre, 309 c’était le numéro de ma chambre au CHU de Dijon, et comme il s’agissait de leucémie, j’ai trouvé le titre de mon livre "Jamais trois sang neuf" », avait raconté tout simplement en octobre dernier le jeune homme âgé aujourd’hui de 21 ans.
Maxime est étudiant en masso-kinésithérapie à l’Université de Lyon et a souhaité raconter sa vie, plus particulièrement sa tranche de vie allant de 2016 à 2020. Il a rebondi en faisant du sport (de l’escrime) et donne une belle leçon de vie à celles et ceux qui l’entourent et celles et ceux qui déjà ont lu et liront son oeuvre.
« Je pensais que mon livre n’était pas assez fourni et c’est la raison pour laquelle je me suis replongé dans l’écriture, et puis finalement la maison d’édition a adoré…»
Maxime le précise une nouvelle fois, les bénéfices réalisés par la vente de son livre seront reversés à deux associations qui aident les jeunes et plus globalement les gens en difficulté : « Coup D’Pouce » et « Trace de vies ».
L'association « Coup d'Pouce » a pour but d'aider les enfants atteints d'un cancer en Bourgogne. Il s’agit d’améliorer les conditions de vie des enfants malades à l'hôpital et à domicile et d’apporter un soutien aux familles. L'association "Traces de Vies" a pour objet de développer notamment l’accompagnement des enfants en soins palliatifs ou gravement malades, dans différentes structures telles que les unités de soins palliatifs, les unités d’oncologie-hématologie pédiatriques ou adultes, les centres de longs séjours, l'accompagnement à domicile ou toute autre structure d'accueil.
«J’aimerais en effet pouvoir aider ces associations comme elles m’ont aidé lorsque j’avais besoin d’elles il y a maintenant 5 ans. Je suis par ailleurs en train de faire concevoir une version audio de ce livre pour que les personnes déficientes visuelles puissent le lire…» explique Maxime qui souhaite faire réfléchir tout un chacun sur le jugement que l’on peut avoir sur autrui. Il espère que la lecture de ce texte pourra permettre la réflexion des lecteurs et lectrices en ce sens.
En parallèle, il aimerait que ce texte aide à dissocier les termes « handicap » et « impossibilité ».
J-C.P