Recherche
Pour nous joindre
alain.bollery@orange.fr
SMS au 06.98.82.18.88
Pour votre publicité sur
Creusot-infos, un seul numéro
06 62 80 46 68
> Vie locale > LE CREUSOT
06/10/2022 19:15
3084 lectures

Le Creusot - Montceau : David Marti ne veut pas d'une mise sous tutelle de la Commnauté Urbaine

Après avoir parlé de la «mascarade de Vladimir Poutine», le Président de la Communauté Urbaine Le Creusot - Montceau, a souligné les actions dans lesquelles la collectivité doit se placer pour affronter les enjeux et les défis.
En ouverture du conseil de la communautaire, ce jeudi à l'Embarcadère à Montceau les Mines, David Marti, dans son propos liminaire a fait un oint de situation en cette rentrée marquée par la crise internationale.
Le propos liminaire du Président de la Communauté Urbaine :
Chers collègues,
Nous nous retrouvons ce soir pour notre premier conseil communautaire après la période estivale, qui, comme chaque année, a été l’occasion pour moi de visiter chacune des 34 communes de notre territoire pour constater l’avancement des projets intercommunaux et municipaux, et échanger avec les Maires.

Je tiens ici à les remercier à nouveau pour leur accueil chaleureux.
Période estivale qui cette année a connu une sécheresse particulièrement inquiétante provoquant un « stress hydrique » majeur sur l’ensemble du territoire national, et notre territoire n’a pas échappé à ce phénomène dramatique.
C’est dans ce contexte que nous pouvons constater l’intérêt du dispositif que nous avons mis en place pour faciliter l’accès à l’eau de nos éleveurs et agriculteurs.
Après la « pause » estivale, la rentrée s’est ouverte sous un ciel empli d’incertitudes.
- Incertitude en matière de contexte international eu égard à l’évolution du conflit en Ukraine et à la mascarade à laquelle nous assistons de la part de Vladimir Poutine.
- Incertitude en matière économique avec une inflation très élevée et un retournement de conjoncture amorcé au niveau mondial et notamment aux Etats-Unis et en Europe.
- Incertitude pour nos collectivités face à l’inflation qui impacte l’énergie et bien d’autres postes de dépense, mais aussi face au projet de loi de finances qui contient un « pacte de confiance » qui n’a de « confiance » que le nom, tant les choix du Gouvernement s’orientent vers une mise sous tutelle croissante des collectivités.
Une attitude dénoncée unanimement par l’ensemble des associations d’élus quelle que soit leur sensibilité politique, je tiens à le préciser. Les échanges avec le Gouvernement sont toujours en cours à quelques semaines du Congrès de l’AMF, alors espérons qu’ils seront plus constructifs et déboucheront sur des mesures acceptables pour les collectivités.
Dans de telles incertitudes, loin de nous résigner, nous nous devons une fois encore d’agir.
L’ordre du jour de notre conseil communautaire montre l’engagement résolu de l’Exécutif dans l’action au service du territoire et de ses habitants.
- Action pour maintenir les services publics au travers des ajustements budgétaires permettant de faire face à l’inflation sans remettre en cause le niveau de service.  Ces ajustements nous seront présentés par le premier vice-président.
- Action pour les plus fragiles de nos concitoyens au travers de la convention entre le Département et la CUCM pour faciliter le retour à l’emploi des bénéficiaires du RSA, mais également au travers de la mise en place d’un « droit à l’eau » pour nos habitants.
- Action pour les jeunes et au service de l’attractivité avec l’adoption du Schéma local de l’enseignement supérieur de la recherche, de l’innovation et de la vie étudiante. Un schéma ambitieux pour la poursuite du développement de l’enseignement supérieur qui nous sera présenté par Jérémy Pinto.
- Action pour la préservation et la valorisation de notre patrimoine, avec la mise en place d’un dispositif de mécénat pour l’Ecomusée.
- Enfin, action pour la poursuite de la transition écologique au travers d’un ensemble de projets qui concerne notre politique publique de gestion des déchets : tri à la source des biodéchets, programme local de prévention des déchets ménagers, broyage des déchets verts.
Voici, mes cher.e.s collègues ce que j’ai souhaité vous exprimer en ouverture de nos travaux et  je vous propose d’examiner sans plus attendre les rapports de notre séance.