Recherche
Pour nous joindre
alain.bollery@orange.fr
SMS au 06.98.82.18.88
Pour votre publicité sur
Creusot-infos, un seul numéro
06 62 80 46 68
> Vie locale > LE CREUSOT
07/10/2022 03:17
1081 lectures

Le Creusot - Monntceau : Mise en place et lancement du plan d'action Schéma Local de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche, de l'Innovation et de la Vie Etudiante

Une licence professionnelle AES au Creusot et une licence professionnelle pour le Mecateam et le lycée Haigneré. C’est ce que Jérémy Pinto a annoncé, jeudi soir, au conseil de la communauté urbaine.  L'université tisse sa toile dans la communauté urbaine et se structure.
Dans le cadre du projet de mandat et plus particulièrement le volet portant sur le développement du territoire, la CUCM s’est engagée dans l’élaboration d’un schéma de développement de l’enseignement supérieur, de la recherche, de l’innovation et de la vie étudiante (SLESRIVE) afin :
– D’assurer un développement et une consolidation des formations supérieures sur le territoire ; - De renforcer l’attractivité du territoire ;
– De fédérer les acteurs locaux autour du projet local de développement de l’enseignement supérieur et de l’innovation ;
– Définir la gouvernance à mettre en place localement en vue de la réalisation du plan de développement de l’enseignement supérieur et de la recherche : modalités de pilotage et d’organisation.

 
Cette élaboration s’est déroulée en deux phases :
  • Un premier diagnostic territorial qui a permis de réaliser un état des lieux concernant les atouts, les faiblesses, les menaces et les opportunités du territoire et des acteurs.
  • Une deuxième phase devant permettre de définir un plan d’action en cohérence avec la mise en œuvre du schéma régional de la vie étudiante.
 
La Communauté urbaine Creusot-Montceau a assuré le pilotage de la démarche en lien avec l’ensemble des acteurs du territoire. En effet, des ateliers et des concertations ont été réalisés pendant le premier semestre 2022.
 
Au final, le plan d’action s’articulera autour des axes suivants :
  • Ambition 1 : Consolider et enrichir l’offre de formation pour la réussite des jeunes
–  Conforter et développer l’offre de formation existante, assurer la continuité ;
– Favoriser et démocratiser l’accès à l’enseignement supérieur et la réorientation ;
– Renforcer l’offre « différenciante » ;
– Mobiliser des composantes ou acteurs complémentaires ;
 
  • Ambition 2 : Offrir un cadre de vie étudiante attractif :
– Améliorer l’accueil des étudiants sur le territoire et les liens avec celui-ci ;
– Penser une politique événementielle et d’animation de la vie étudiante à l’échelle du Campus Sud Bourgogne ;
– Renforcer le niveau d’information des étudiants sur l’offre de services pour créer une véritable communauté ;
 
  • Ambition 3 : Soutenir les activités de recherche et de transfert de technologie :
–  Cofinancer des ressources pour préparer l’avenir (équipements, doctorants…) ;
– Mieux valoriser et Assurer des actions de communication intra CUCM et à plus grande échelle ;
– Co-construire une dynamique globale d’innovation pour être un territoire pionnier ;
 
  • Ambition 4 : Favoriser une dynamique collective :
– Mettre en place une gouvernance locale sur le périmètre de la CUCM ;
– Collaborer avec les territoires adjacents.
 
C’est donc un total de 12 axes et 37 actions qui ont été retenus dans le cadre des ambitions citées ci-dessus. Les coûts indiqués dans le cadre du plan d’action sont à titre informatifs. Ils seront évalués précisément sur chaque action en amont de son démarrage afin de servir d’aide à la décision dans la programmation et la mise en œuvre des actions sur la durée du schéma pour la période 2022-2026.

 
Jean-Marc Frizot
«Je voulais témoigner du travail qui a été fait. Je voudrais parler du travail qu'on a fait sur la création de la licence professionnelle. Cela existait dans certains départements. Une licence tertiaire est importante pour la formation de cadres territoriaux qui pourront être dans nos mairies. La balle est dans nos camps.
C'est notre responsabilité. C'est nous les acteurs.
Ces 24 étudiants vont être en contrat d'apprentissage. Il faut qu'on soit à la hauteur. On ne peut pas demander des fonctionnaires territoriaux formés sans prendre des étudiants en apprentissage».
 
Jean-Claude Lagrange
«Il n'y a sûrement pas d'opposition entre territoires à avoir. Aujourd'hui j'ai des retours très satisfaisants du Creusot et Montceau-les-Mines et avec de vraies envies de travailler ensemble sans opposer qui que ce soit. Cela incite à poursuivre là-dedans car c'est un vrai sujet d'attractivité.
Le deuxième point, c'est que ce n'est pas déconnecté. C'est en lien avec le territoire : Calipso, Mecateam etc. L'état des lieux est satisfaisant.
Il faut inciter sur le plan France 2030.
Calipso Excalibur a été une révélation pour tout le monde. C'est une machine pour préparer aussi des formations»
 
Laëtitia Martinez
«Je voulais m'associer à l'ensemble de ces remerciements. C'était un peu le socle, le chapeau qui manquait. La CUCM est engagé sur ces sujets depuis longtemps. On a un schéma. Il a une réalité ce schéma qui a permis d'échanger. Jean-Claude a parlé d'un outil de projection de l'identité communautaire pour l'ensemble des communes de la CUCM.
Cette dimension est forte.
L'association des partenaires en matière d’enseignement sup et de recherche, la CUCM est revenue devant les partenaires. A terme c'est une vrai logique de territoire.
En tout cas, c'est un travail reconnu de qualité par les acteurs. C'est un beau projet que je voulais saluer».
 
David Marti
«Merci pour ces remarques. Nous avons maintenant un schéma qui nous donne la direction et qui est salué par un bon nombre d'acteurs à nos côtés».