> Vie locale > LE CREUSOT
11/08/2020 03:17
8683 lectures

LE CREUSOT : Des frelons asiatiques bien gênants rue de Pommard

Il y a quelque temps, un nid avait été détruit à proximité de la résidence des Acacias. Les pompiers avaient dû déployer la grande échelle car cette catégorie d’hyménoptères à la fâcheuse habitude de bâtir leur nid dans les branchages des arbres à plusieurs mètres de hauteur, rendant souvent leur présence inaperçue. Le frelon asiatique inquiète particulièrement les apiculteurs, car c’est un vorace prédateur des abeilles domestiques.
Ce nid a donc été découvert il y a plus d’un mois tout à fait par hasard par Daniel Perret, habitant rue Corton.  Son jardin jouxte un jardin de la rue de Pommard, celui où se trouvent justement les indésirables. «Au début, j’ai cru que c’était un gros ballon, mais en plein milieu d’après-midi, lorsque le soleil tapait, j’ai bien vu que c’était un nid de frelons asiatiques. Et je ne vois plus d’abeilles sur la lavande alors que les années précédentes, il y en avait plein, c’est inquiétant. Il ne reste plus qu’à espérer qu’il soit rapidement détruit».
Un mois après, il est toujours là, alors que faire ? Les pompiers n’intervenant plus, il a fallu se renseigner auprès des services de la mairie, ce qu’a fait Daniel Perret. Le nid se trouvant chez un particulier, la police municipale est intervenue, sans succès, personne n’y résidant actuellement. Contact est alors pris avec la maman de la propriétaire pour accéder au jardin. Un désinsectiseur est intervenu, mais devant l’impossibilité d’accéder au nid en raison de la flexibilité et de la fragilité de l’arbre porteur et de la densité de branches, il a fallu renoncer à l’opération.
Daniel Perret et son épouse en sont réduits à observer le manège peu réjouissant qui se déroule depuis plusieurs semaines sous leurs yeux. « Ils n’ont pas l’air agressifs, mais mon épouse allergique aux piqûres de guêpes n’est vraiment pas rassurée »  conclut Daniel Perret, qui ne sait vraiment plus à quel saint se vouer.
J.S.