Recherche
Pour nous joindre
alain.bollery@orange.fr
SMS au 06.98.82.18.88
Pour votre publicité sur
Creusot-infos, un seul numéro
06 62 80 46 68
> Vie locale > LE CREUSOT
08/10/2021 10:55
2375 lectures

LE CREUSOT : Conférence sur le laser et ses mystères au lycée Léon Blum

Elle était proposée dans le cadre de la 30ème Fête de la Science.




L’Académie François Bourdon, en partenariat avec Sciences en lumière  (CNRS) et l’équipe « Laser et Traitement des Matériaux » du laboratoire interdisciplinaire Carnot de Bourgogne (Université de Bourgogne) a donné une conférence scientifique aux élèves de 1ère et terminale scientifiques physique chimie et TI2D.

Madame Marie-Isabelle Gautron-Carlot, Proviseure du lycée Léon Blum, accueillait donc jeudi après-midi Jean-Luc Gisclon, président de l’Académie François Bourdon, Véronique Bronner, coordinatrice de « Sciences en Lumière » région Bourgogne Grand-Est et Jean-Marie Jouvard, professeur des Universités à l’IUT de Chalon-sur-Saône, responsable du Laboratoire Laser & Traitements des matériaux, composante du Laboratoire Interdisciplinaire Carnot de Bourgogne (Université de Bourgogne) en salle d’activités. Les 110 élèves présents ont ainsi découvert l’historique du laser depuis sa première mise au point par Théodore Maiman il y a 50 ans. C’était en 1960.


 « Quelle différence y-a-t-il entre la lumière émise par un pointeur laser et celle émise par une lampe de cette salle ? » C’est la première question soulevée par Jean-Marie Jouvard et à laquelle les élèves sont invités à débattre. Ils découvriront après les premières explications scientifiques les nombreuses applications du laser dans des domaines aussi variés que les télécommunications, la découpe des matériaux, la lecture des codes barres, la chirurgie (de l’œil par exemple), la dermatologie et bien d’autres encore…

L’histoire des lasers est le parfait exemple de l’impact de la recherche fondamentale sur la science, mais aussi sur notre quotidien. Mais tout laser est dangereux, rappellera aussi Jean-Marie Jouvard.

J.S.