Recherche
Pour nous joindre
alain.bollery@orange.fr
SMS au 06.98.82.18.88
Pour votre publicité sur
Creusot-infos, un seul numéro
06 62 80 46 68
> Vie locale > LE CREUSOT
01/04/2024 03:18
6645 lectures

LE CREUSOT : Ces «poissons d’avril» qui sont restés dans l’histoire…

Retour sur de très bonnes idées et de plus mauvaises...
Il est de tradition le 1er avril de faire des blagues. Une tradition que l’on retrouve dans les médias. Certains «poissons d’avril» restent dans l’histoire. D’autres un peu moins.
Concernant Le Creusot est sa région le meilleur est sans doute celui qui avait consisté à annoncer que le marteau pilon avait été vendu à des Russes. Cette annonce dans Le Courrier avait fait suite à une visite d’une délégation russe dans les usines du Creusot. L’annonce de la vente du marteau pilon était si plausible, qu’une radio nationale l’avait reprise ! Mais c’était un poisson d’avril.


Pas content du tout le Camille...

Autre poisson qui avait fait sensation : En 1985, année de Foire, le Dauphiné Libéré avait annoncé, avec la complicité de Christian Helmer, président du Comité de Foire, que c’est Didier Pinault Valenciennes qui viendrait inaugurer la Foire du Creusot en septembre. Avec le dépôt de bilan de Creusot Loire, dont il était le PDG, l’année d’avant, l’info avait fait beaucoup parler dans les ateliers.
Elle avait provoqué, aussi, une grosse colère de Camille Dufour, alors Maire du Creusot. «Vous remuez le couteau dans le cœur des CreUsotins» avait-il taclé.
Gros poisson, aussi, que beaucoup avaient avalé, celui qui avait suivi l’inauguration de l’éclairage du Stade Jean Garnier, un samedi 30 mars au soir avec une superbe victoire du Creusot contre Biarritz… Le lundi 1er avril il avait été annoncé que le match serait à rejouer, car la ville du Creusot et le COC avaient oublié de faire homologuer l’éclairage par la FFR…

Serge Blanco ébloui, vraiment ?

Il avait été expliqué que Sergé Blanco s’était plaint de n’avoir pas pu réceptionner les chandelles parce qu’il était ébloui par les projecteurs. Grosse panique alors le lundi matin du côté de la direction du club… Avec un gros souci cependant… La personne chargée d’expliquer dans le Journal du 2 avril qu’il s’agissait d’un poisson d’avril, avait oublié de le faire. Et ce n’est que le 3 avril que tout le monde avait pu pousser un ouf de soulagement.
Grosse ficelle aussi le 1er avril 1994 quand creusot-infos avait indiqué que pour symboliser quatre villes gagnées au Parti Socialiste en Bourgogne, la droite avait acheté 4 viroles bleues. L’une pour Nevers, une pour Sens dans l’Yonne, une pour Montbard en Côte-d’Or et une pour Chalon sur Saône. Pour cette dernière, nous avions annoncé un convoi exceptionnel le matin même… Info reprise par info chalon et c’est ainsi que des photographes s’étaient postés notamment sur la RCEA, pour voir passer la virole bleue…
Poisson d’avril encore quand nous avions annoncé que Christian Segaud avait été retenu pour réaliser une peinture sur la grande cheminée… Comme le peintre a souvent travaillé pour les collectivités et notamment la ville du Creusot, cela paraissait si plausible, que l’info avait été gobée toute crue par beaucoup. Y compris par sa femme qui lui avait passé un savon au réveil, convaincue que c’était un trop gros défi et chantier pour son cricri… Pour la petite histoire, Christian Segaud a quand même peint des petits morceaux de cheminée… Mais pour cela il n’a pas eu besoin de monter dans une nacelle.
Au rang des mauvais poissons, on n’en citera qu’un : Un 1er avril, un quotidien avait annoncé que l’eau du robinet était polluée et qu’une distribution de bouteilles avait lieu devant la Mairie… Et il y a eu trop de monde devant la Mairie où il n’y avait effectivement pas de bouteilles d’eau !

Et cette année ?

Vous avez sans doute cherché où, cette année, se situe un poisson d’avril… Pas la peine de chercher. On a préféré cette année vous rappeler quelques poissons de légende. Mais on aurait pu, pourquoi pas, annoncer la fusion des villes du Creusot, du Breuil, de Torcy et de Saint-Sernin du Bois, car cela a été envisagé il y a une petite décennie…
Ou encore vous annoncer que les clubs de Rugby du Creusot, de Montchanin et de Montchanin ont décidé de s’unir… Mais il parait qu’il ne faut pas rêver…
Mais aussi que la ville du Creusot va creuser devant L’arc pour installer une chaudière à bois. Il parait que c’est l’exigence du Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté, pour lui accorder une subvention, au nom de l'éco-conditionnalité, pour ses travaux de modernisation, pour que l’établissement ne soit plus une passoire thermique ! Mais chutttt…
Allez une dernière : On aurait pu se risquer à annoncer que les usagers de la gare SNCF du Creusot ne seront plus maltraités par le Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté et par la SNCF.
Mais non, pas possible, on ne veut pas mentir aux fidèles de creusot-infos. C’est trop ambitieux. On espère bien que la gare soit à nouveau ouverte du 1er au dernier train, mais ce n’est pas encore gagné… Sans compter la mise aux normes d’accessibilité des quais, car figurez vous qu’ils n’ont pas eu le temps de le faire entre juillet 2023 et février 2024. Non non, vous ne rêvez pas.
Alain BOLLERY