Recherche
Pour nous joindre
alain.bollery@orange.fr
SMS au 06.98.82.18.88
Pour votre publicité sur
Creusot-infos, un seul numéro
06 62 80 46 68
> Vie locale > LE CREUSOT
10/03/2023 03:16
3484 lectures

Le Creusot capitale des pompiers de l’Est de la France pour les feux de forêts

Pendant une semaine, des chefs de groupes du Bas Rhin, de la Meuse, des Vosges, du Jura et de la Saône-et-Loire se sont formés sur le sujet très sensible des feux de forêts qui a gagné le quart Nord Est de la France l’été dernier.
Pour la seconde année consécutive, tout au long de la semaine, Le Creusot a été l’épicentre de la formation des chefs de groupe des sapeurs pompiers aux feux de forêts. Ce n’est pas un hasard et cela pour deux raisons.
La première est que longtemps cantonnés au Sud et au Midi de la France, les feux de forêts sont de plus en plus nombreux sur la partie Nord de la France. L’été 2022 en a d’ailleurs apporté la preuve, avec le méga feu dans les forêts du Jura ; mais aussi des sinistres de moindre importance en Alsace, dans les Vosges, mais aussi dans le Morvan, que ce soit en Saône-et-Loire ou dans la Nièvre

La seconde raison est que le Commandant Sébastien Deroche, qui dirige le centre de secours du Creusot, a une longue expérience pour ce qui concerne les feux de forêts, après un bail d’une vingtaine d’années dans le département du Vaucluse.
D’ailleurs en août 2022, c’est lui qui avait été délégué dans le Jura, par le Colonel Pignaud, directeur du SDIS de Saône-et-Loire, pour aller partage son expérience dans le Jura.
Les stages de formation qui se déroulaient à Aix en Provence pour la semaine théorique et dans le Sud et le Midi pour la semaine de mise en pratique, peuvent désormais être amenés à avoir lieu dans la partie Nord de l’hexagone.
Et c’est ainsi, que pour la seconde année consécutive, des stagiaires du quart Nord Est de la France se sont retrouvés, lundi dernier, au centre de secours du Creusot qui était l’épicentre du stage de formation pratique, avec des chefs de groupe venus du Bas Rhin, des Vosges, de la Meuse, du Jura, et bien évidemment de la Saône-et-Loire.
Une formation itinérante au fil des journées qui a amenés les stagiaires à se déplacer à Autun, à Auxy, à Antully, à Sully, à Mercurey et ce jeudi à Saint-Sernin du Bois.
Partout le cortège n’est pas passé inaperçu, avec beaucoup d’engins et une trentaine de pompiers mobilisés pour la logistique.
«On sait que les risques augmentent au fil des ans. Autant réaliser les stages de terrain sur des zones potentiellement à risques», expliquant le Commandant Sébastien Deroche.
«La stratégie nationale consiste à attaquer massivement les feux naissants». Les stagiaires sont donc formés à diriger quatre CCF, à savoir les camions qui permettent de lutter contre les flammes. «On travaille non seulement sur les stratégies opérationnelles dans les forêts, mais aussi sur les moyens aériens à mettre en œuvre», complète le Commandant Deroche.
L’année dernière, deux Canadairs étaient d’ailleurs venus pour des entraînements en Saône-et-Loire et dans la Nièvre.
Il faut savoir qu’à l’échelle nationale, le nombre de stages feux de forêts a quasiment doublé en quelques années. 55 sont prévus, cette année, alors que la sécheresse hivernale augmente les risques pour l’été à venir. Ce qui justifie la mobilisation générale sur tout le pays pour que chacun puisse être le plus efficace possible.
Alain BOLLERY
(Photos Alain BOLLERY)