Recherche
Pour votre publicité sur
Creusot-infos, un seul numéro
06 62 80 46 68
POUR JOINDRE CREUSOT-INFOS
alain.bollery@orange.fr (à privilégier)
SMS et MMS au 06 98 82 18 88
> Vie locale > LE CREUSOT
26/01/2021 19:50
4047 lectures

LE CREUSOT : 35 résidents de l’E.H.P.A.D du Parc des Loges vaccinés

Le premier épisode de vaccinations avait lieu ce mardi après-midi. 38 autres résidents recevront à leur tour le précieux vaccin jeudi après-midi.




En deux après-midis, nous aurons vacciné 73 résidents, confie Adeline Castano, directrice adjointe de la résidence. 10 résidents ont des contre-indications ou n’ont pas souhaité être vaccinés. Les autres ont été touchés par la COVID-19 et devront attendre le délai nécessaire avant de l’être à leur tour.
C’est donc une équipe très organisée qui a effectué ces premières vaccinations. Nathalie Borsen-Berger, médecin au centre de santé territorial et Loriane Coucaud, assistante IDEC, effectuaient les piqûres pendant que Marie-Françoise  Percier, cadre santé, relevait toutes les informations. Quelques minutes de surveillance et les résidents pouvaient rejoindre leur chambre.


Jeannine BONIN

J’ai 82 ans et il y a deux ans que je suis au Parc des Loges. J’étais professeure de maths physique à Chalon. Lorsqu’on m’a demandé si je voulais être vaccinée, j’ai tout de suite accepté. Je suis la première à l’être à l’EHPAD, c’est important de le faire si ça peut nous protéger.

Carmen LAZARE

Je suis née à Oran il y a 93 ans. J’ai perdu mon mari à l’âge de 56 ans et j’ai élevé mes quatre enfants. Une de mes filles est médecin au Creusot et son mari, professeur d’EPS au lycée. J’ai travaillé à la société centrale immobilière des dépôts. J’avais l’habitude de donner mon sang, je n’ai absolument rien senti. J’ai tout de suite accepté d’être vaccinée en raison de mon âge et de mon diabète. Je surveille ma glycémie et je fais attention à ce que je mange. Je prie tous les soirs et surtout pour les jeunes pour que l’on sorte de cette crise et que l’on se débarrasse de ce virus qui fait peur. A mon âge, ça n’a plus d’importance mais j’ai deux arrière petits-enfants. Certains ne semblent pas réaliser la gravité de la situation.


Mireille et Paul MEUNIER

Ils ont tous les deux 90 ans et ont longtemps résidé à Couches. Paul était maire de cette ville et Principal du collège Louis Pergaud dont il est à l’origine. Son épouse, enseignante également, était directrice de l’école élémentaire.
Lorsqu’on nous a demandé notre consentement pour être vaccinés, nous avons accepté d’emblée. Par civisme et pour l’exemple. Si personne ne le fait, tout ça se terminera mal. Le vaccin, c’est une chance, c’est la seule solution, et pour moi, c’est une évidence, conclut Paul.
J.S.