Recherche
Pour votre publicité sur
Creusot-infos, un seul numéro
06 62 80 46 68
POUR JOINDRE CREUSOT-INFOS
alain.bollery@orange.fr (à privilégier)
SMS et MMS au 06 98 82 18 88
> Vie locale > LE CREUSOT
16/06/2020 16:20
13049 lectures

LE CREUSOT : 300 manifestants au nom des soignants et d’une santé avec des moyens

A l’appel de FO et de la CGT de l’Hôtel-Dieu le rassemblement devant les grilles de l’Hôtel-Dieu a vu converger plusieurs centaines de personnes. Au centre des revendications, une revalorisation des salaires, des embauches et de meilleures conditions de travail.
Sans doute faut-il parler de succès, puisqu’il y a déjà pas mal d’années qu’un rassemblement revendicatif n’avait pas été aussi imposant devant les grilles de l’Hôtel-Dieu où à l’occasion d’une journée d’action santé, FO et la CGT Hôtel-Dieu avaient appelé à manifester.
Il y avait donc du monde, mais sans doute un peu en dessous de ce que les syndicats espéraient. Mais il est vrai qu’avec la reprise du travail un peu partout, beaucoup n’ont pas pu venir.
Il n’empêche, le rassemblement a donné du baume au cœur des soignants de l’Hôtel-Dieu qui ont exprimé leur satisfaction en chansons et avec un très symbolique lâcher de ballon.
Comme on pourra le relire dans le communiqué qui avait été adressé et mis en ligne sur creusot-infos (voir sous les photos), Murat Berberoglu a détaillé l’ensemble des revendications des soignants de France et de l’Hôtel-Dieu. Il l’a fait après avoir adressé des remerciements très appuyés à toutes celles et ceux, particuliers ou entreprises, qui ont permis aux soignants de l’Hôtel-Dieu et en particulier des urgences, de faire front devant les arrivées de personnes contaminées par le CORONAVIRUS ; «C’est grâce à vous, grâce à cette mobilisation que l’on a eu le matériel». On se souvient notamment des dons de masques.
Le leader du syndicat FO a aussi dit qu’il est «urgent d’arrêter les réformes» et de «rappeler au gouvernement ses promesses. Le Ségur ne doit pas être un coup de communication, mais doit apporter des réponses». Et de détailler l’ensemble des revendications, dont un arrêt de la fermeture des lits et des services. Il a aussi un mot pour les EHPAD en réclamant une règle : «Un soignant pour un patient».
Evelyne Rogowicz, au nom de Femmes Solidaires a poursuivi sur les souffrances des patients dans les EHPAD, en dénonçant des conditions de travail indignes».
Pascal Guillemoz a aussi pris la parole pour assurer combien le MNCP est aux côtés des soignants et des femmes. Il a ensuite donné la parole à Guy Flattot, représentant des gilets jaunes et de la France Insoumise, qui a lancé un slogan : «Halte aux saigneurs, place aux soignants».
A.B.




Le communiqué revendicatif
initial de FO et de la CGT Hôtel-Dieu :

Le 16 juin 2020…
Après les éloges verbales,
Après les applaudissements,
Après prime et médaille,
Les hospitaliers attendent du concret  en matière de véritable reconnaissance !!
Vous êtes très nombreux à demander des actions pour que le gouvernement n’oublie pas le personnel hospitalier. Il est l’heure de lui rappeler ses promesses faites dans le feu de l’action !
La crise sanitaire a démontré la grande utilité des hôpitaux avec le rôle incontournable des hôpitaux de proximité.
Ces derniers mal menés depuis de nombreuses années ont pour autant répondu tous présents pour endiguer cette pandémie.
Force est de constater que nos revendications depuis de nombreuses années restent plus que légitimes. L’urgence de donner des moyens humains, financiers est une priorité pour continuer à assurer un service public de santé de qualité et de proximité.
Le Ségur de la santé ne doit pas être qu’une simple mascarade de communication mais doit donner des réponses à la hauteur des attentes.
C’est pourquoi vous pouvez revendiquer avec le personnel hospitalier :
    •    Une revalorisation immédiate sur tous les salaires de 300€ net par mois !
    •    Une prime COViD de 1500 € pour tous
Mais en outre :
    •    Amélioration de nos conditions de travail (matériel, planning,...)
    •    Des effectifs en nombre suffisant pour s'occuper correctement des patients
    •    Majoration des heures supplémentaires à 50 %
    •    La revalorisation et déroulement de l’ensemble des carrières
    •    Abrogation de la loi Urgence et des ordonnances visant à la destruction du Code du Travail et à porter atteintes aux libertés démocratique
    •    L’arrêt de la menace des fermetures de ligne SMUR de MONTCEAU ou du CREUSOT
    •    L’arrêt des fermetures de lits et des services
    •    Pour les EHPAD, un ratio de 1 soignant pour 1 résident,
    •    Des budgets hospitaliers garantissant la possibilité d’une bonne prise en charge du soin avec des conditions de travail décentes,
    •    Le droit au respect de la vie privée.
 
Au-delà d’une simple situation hospitalière, chaque citoyen doit savoir qu’en réalité ces revendications  sont aussi pour lui.
Nos revendications à travers les négociations du « Ségur de la Santé » s’inscrivent bien dans l’objectif du mieux-être des professionnels du soin, mais aussi pour répondre aux besoins de la Santé en France.
A l’hôtel-Dieu Le Creusot nous appelons le personnel à se mettre en grève pour un rassemblement devant l ‘entrée principale à 14h15
Le mardi 16 juin 2020 avec le soutien de la population.
En cette période nous demandons que tous les manifestants portent leur masque et respectent toutes les mesures de distanciation
Syndicats FO et CGT Hôtel-Dieu Le Creusot

La distribution de tracts de lundi :