Recherche
Pour nous joindre
alain.bollery@orange.fr
SMS au 06.98.82.18.88
Pour votre publicité sur
Creusot-infos, un seul numéro
06 62 80 46 68
> Vie locale > LE CREUSOT
14/09/2023 03:16
4964 lectures

LE CREUSOT : 1,5 million d’euros d’investissement pour le Rubix, un Data Center d’une capacité de 3240 serveurs

Il vient d'être inauguré, juste à l’entrée du site industriel du Creusot.
Certains projets abandonnés peuvent profiter à d’autres… Si nous écrivons cela, c’est qu’il faut se souvenir que deux lieux avaient été envisagés pour construire un nouveau Collège au Creusot. Derrière la salle Jean de Prat et à côté du stade de Montporcher. Mais aussi à l’entrée du site industriel, entre l’ex porte Magenta et le CD1.
C’est d’ailleurs cet emplacement qui avait, à l’époque, les faveurs d’André Billardon, alors Maire du Creusot. On sait ce qu’il est advenu. Le site Jouffroy du Collège a fermé et plutôt que construire un nouveau Collège, Arnaud Montebourg et la majorité de l’époque du conseil général, devenu conseil départemental, avaient préféré moderniser et agrandir à la salle Clémenceau, le Collège Centre. L’ensemble est entré en fonction il y a tout juste un an.

C’est donc sur l’emplacement qui devait accueillir un nouveau collège qu’est sorti de terre un Data Center.
Un investissement de 1,5 million d’euros, porté par Benjamin Ledoux, qui dirige My Computing au Creusot; et par son associé Christophe Leal, déjà spécialisé dans les stockages informatiques en région parisienne et à Montpellier.
Rubix est le nom du Data Center qui non seulement est branché sur la fibre, ce qui le relie au monde entier. Mais qui est donc aussi, selon l’expression, branché au site industriel du Creusot.
Un Data Center, pour celles et ceux qui ne connaissent pas, c’est un peu une chambre froide très très vivante. Elle héberge des serveurs qui eux-mêmes hébergent des données informatiques qui peuvent être d’entreprises ou de collectivités locales, mais aussi dans l’absolu du monde entier.
En fait tout dépend des souhaits du client. Le Data Center du Creusot présente plusieurs salles, dotées d’armoires, qui accueillent des serveurs informatiques. Le Rubix peut ainsi accueillir 3240 serveurs.
Dans le monde de l’informatique et du stockage des données, une entreprise peut avoir besoin d’un ou de plusieurs serveurs. On les appelle alors des serveurs dédiés. Mais des clients peuvent aussi choisir d’avoir des serveurs partagés.
Benjamin Ledoux, après la visite inaugurale effectuée en présence de David Marti, maire du Creusot et Président de la Communauté Urbaine, de Rémy Rebeyrotte, député de Saône et Loire et de nombreux autres élus, dont Marie-Claude Jarrot, présidente des Maires de Saône-et Loire, a expliqué tout l’intérêt d’une implantation au Creusot, à l’entrée du site industriel.
«On n’a pas hésité longtemps quand le projet nous a été présenté, car il y a une vraie cohérence à cette implantation, ici au Creusot», a assuré David Marti. Et d’ajouter : «C’est important d’avoir des liens de confiance», tout en soulignant que sur le plan foncier, Le Creusot et la Communauté Urbaine, sont très attractifs. Le Maire a aussi remercié les entreprises locales de s’être inscrites dans le projet de construction. «On avait la volonté de travailler avec des entreprises locales» a ajouté Benjamin Ledoux.
«Vous êtes des militants de ce territoire», a jugé Rémy Rebeyrotte, à l’adresse des investisseurs. Ajoutant avec le sourire que beaucoup ont cru que la révolution numérique allait irriguer les zones rurales, mais que les développements se sont surtout effectués près des grandes villes. Le Rubix est donc un contre exemple. Ce n’est pas Le Creusot qui s’en plaindra.
Alain BOLLERY




Lors des visites des clients et invités :