Recherche
Pour nous joindre
alain.bollery@orange.fr
SMS au 06.98.82.18.88
Pour votre publicité sur
Creusot-infos, un seul numéro
06 62 80 46 68
> Vie locale > LE CREUSOT
13/09/2022 03:17
1965 lectures

HISTOIRE : Ivan Kharaba co-réalisateur du «Dictionnaire Historique de la sidérurgie française»

L’ancien directeur de l’Académie François Bourdon a participé à un projet qui s’est étalé sur trois années. Le directeur d’Industeel au Creusot a signé une contribution.
Il y avait eu dans les années 90 la réalisation du dictionnaire de la domotique, sous l’impulsion de Daniel Puymèges, aujourd’hui disparu. Il avait alors accordé une place importante aux activités creusotines de BSE dans le domaine.
Il y a donc désormais le Dictionnaire historique de la sidérurgie française et c’est un autre creusotin d’adoption qui a participé à sa réalisation. Le pavé de près de 1000 pages, a en effet été réalisé sous la direction de Philippe Mioche, Eric Godeller, Pascal Raggi et donc Ivan Kharaba, éphémère directeur de l’Ecomusée qui aujourd’hui consacre une partie de ses activités professionnelles à l’enseignement universitaire.

Philippe Mioche est professeur émérite, grand spécialiste de la sidérurgie et il était directeur de thèse d’Ivan Kharaba. Eric Godeller est professeur à l’école polytechnique et a réalisé une thèse sur Usinor. Pascal Raggi, est lui maître de conférence et HDR – habilité à diriger des recherches. Et Ivan Kharaba est spécialiste de l’histoire de l’industrie.
L’idée du dictionnaire historique de la sidérurgie française est née il y a trois ans. Il ne s’agit pas d’un dictionnaire avec seulement des définitions de mots et de noms liés à la sidérurgie.
Non, ce dico est bien plus. Il est le fruit du travail de 120 auteurs et riche de 280 notices.
Le lecteur sera peut-être surpris de découvrir une note sur Bernard Lavillier qui a chanté la sidérurgie, en lien avec Saint-Etienne sa ville de naissance.
Concernant Le Creusot, on retrouve évidemment plusieurs notices, notamment on s’en doute sur les Schneider, mais aussi sur le paternalisme. Gueugnon et ses forges, ou Imphy figurent dans l’ouvrage. Avec aussi une notice signée Cédric Chauvy, le directeur d’Industeel Creusot, groupe ArcelorMittal, au sujet des tôles plaquées, une des spécialités du Creusot.
Le dictionnaire part de l’Antiquité et du travail du fer, n’oublie pas Bibracte.
«En fait dans la préparation, nous avons défini ce que l’on voulait voir figurer dans le dictionnaire, et nous avons cherché les spécialistes. Y compris pour ce qui concerne l’acier dans l’art.
Le Dico comporte de nombreuses illustrations. Mais rien sur Raymond Rochette, le peintre des usines au Creusot… Car les auteurs ont fait des choix qui sont évidemment assumés.
Alain BOLLERY
 
Le Dictionnaire historique de la sidérurgie française est édité par les Presses Universitaires de Provence, collection «Confluent des sciences» Il est vendu 38 euros.