Recherche
Pour nous joindre
alain.bollery@orange.fr
SMS au 06.98.82.18.88
Pour votre publicité sur
Creusot-infos, un seul numéro
06 62 80 46 68
> Vie locale > LE CREUSOT
21/01/2023 03:18
3523 lectures

EDITO : Plus de 4 années de travail dans le carnet de commandes…

L’établissement Alstom du Creusot peut regarder loin et embaucher. Ce qu’il fait. Les collégiens et leurs parents doivent le savoir...
L’industrie creusotine est plutôt en bonne santé. Merci pour elle. Vendredi, le Préfet de Saône-et-Loire, a visité l’établissement Alstom et il a pu juger sur pièce du bon bilan de santé de l’entreprise (lire notre article)
Interrogée par creusot-infos, Bénédicte Gavinet a précisé que l’établissement a aujourd’hui quatre années de travail dans son carnet de commande. Si on en juge par la production actuelle qui est de 1500 bogies à l’année et celle à venir, annoncée comme devant monter à 2000 bogies à l’année à partir de 2024, cela veut donc que l’établissement a environ 8000 bogies à fabriquer.

De quoi affronter l’avenir avec sérénité, car peu d’entreprises peuvent se targuer aujourd’hui d’avoir un carnet de commande aussi plein, alors que la crise frappe un peu partout dans le monde. Mais il est vrai que la question des transports est de plus en plus au centre des préoccupations. Les politiques visent à réduire la place de la voiture ce qui induit de développer les transports collectifs. Les TGV, les TER, les Métros, les Tramways se sont imposés comme les moyens de transport d’aujourd’hui et le seront encore plus demain.
Consacré, il y a une vingtaine d’années centre d’excellence mondial du bogie, l’établissement Alstom du Creusot a donc de beaux jours devant lui.
Son plus gros souci reste le recrutement. Il a du mal à trouver des compétences notamment sur ses lignes de production, et notamment des soudeurs. Il n’est pas le seul dans ce cas. La pénurie de professionnels de la soudure guette. Alors que les filières professionnelles peinent à recruter dans les lycées, il est important de préciser aux jeunes et à leurs parents que oui l’industrie recrute. Un bon soudeur est bien rémunéré. Même au Creusot ville industrielle par excellence, il faut savoir le répéter encore et toujours. Oui quand on choisit une formation liée à l’industrie et à la métallurgie, on a peu de chance d’aller pousser les portes de pôle emploi. Les majors de l’industrie recrutent. Il faut juste se convaincre que les métiers d’aujourd’hui ne sont pas ceux d’hier.
En ce sens, celles et ceux qui hésitent peuvent déjà prendre date pour juin 2024 puisque Alstom organisera des portes ouvertes…
Alain BOLLERY 
(Photo Alain BOLLERY)