Recherche
Pour nous joindre
alain.bollery@orange.fr
SMS au 06.98.82.18.88
Pour votre publicité sur
Creusot-infos, un seul numéro
06 62 80 46 68
> Vie locale > LE CREUSOT
29/03/2021 08:20
3503 lectures

EDITO : Les médailles pouvaient quand même attendre…

Samedi aux Bizots a eu lieu une remise de médailles, ainsi que nous en avons rendu compte. Et, ainsi que plusieurs internautes nous l’ont fait remarquer, cette cérémonie avait quelque chose de choquant. «Voir autant de personnes rassemblées dans une salle, alors qu’aujourd’hui il est recommandé de ne pas se retrouver à plus de six personnes n’est pas normal», nous ont dit en substance plusieurs internautes.
Difficile de leur dire le contraire car effectivement il y avait bien une trentaine de personnes ainsi rassemblées. Et on peut se dire qu’effectivement qu’il n’y avait aucun caractère d’urgence à procéder ainsi à une distribution collective de médailles individuelles qui, franchement, pouvaient bien attendre d’être accrochées.
La responsabilité des organisateurs mérite donc d’être pointée du doigt, tout comme la décision de la commune d’accorder la tenue de cette cérémonie. Alors qu’il est demandé des efforts à nos concitoyens, alors que tout le monde sait qu’il y a une nouvelle flambée de cas positif au COVID, des personnes ont donc fait preuve d’un coupable autisme. Personne ne se serait offusqué que la cérémonie soit remise non pas à la fin de l’année, mais à l’automne, une fois que tout le monde aura été vacciné, que l’on aura atteint l’immunité collective. Bref cela aurait été plus sage. Quand on pense que les amis des fleurs au Creusot ont mis en place, samedi matin, un protocole et un ordre pour la distribution de pensées, on se dit que tout est bien une question de volonté, au minimum, de responsabilité.
Alain BOLLERY