Recherche
Pour nous joindre
alain.bollery@orange.fr
SMS au 06.98.82.18.88
Pour votre publicité sur
Creusot-infos, un seul numéro
06 62 80 46 68
> Vie locale > LE CREUSOT
16/11/2022 03:17
8350 lectures

Délinquance : Le Creusot 4ème ville la plus sûre de France

Agressions, cambriolages, vols… Le Journal Le Parisien, à partir d’une dizaine de critères, a dressé le palmarès des villes les plus sûres de France. Dans la catégorie des villes de plus de 20.000 habitants, Le Creusot se retrouve à la 4ème place. Et c’est la même place toutes villes confondues, y compris les grandes capitales…
«Délinquance, violences sexuelles, vols de voiture, cambriolages… Ces phénomènes jouent un rôle à part entière dans le sentiment d’insécurité que l’on peut éprouver, qu’on les subisse personnellement, qu’ils touchent nos proches ou de simples voisins…
Pour vous aider à y voir plus clair, potentiellement lors du choix d’un cadre de vie, nous avons compilé une dizaine de critères pour obtenir un classement inédit des villes de plus de 20 000 habitants (hors Ile-de-France) en fonction des faits de violence recensées par le ministère de l’Intérieur. Il repose avant tout sur les données du Service statistique ministériel de la sécurité intérieure…» a écrit le journal Le Parisien / Aujourd’hui en France.

Il a établi un classement pour les grandes villes et métropoles et un classement pour les villes de plus de 20.000 habitants, dont fait partie Le Creusot, au même titre que Chalon sur Saône, Mâcon, Nevers, Auxerre, pour ce qui concerne la Bourgogne.
Et Le Creusot se retrouve à la 4ème place. Le Parisien n’a pas manqué de relever que les villes figurant dans le Top 20, se situent majoritairement dans l’Ouest de la France.
Il note : «Quelques communes de l’est de la France marquent aussi des points. On retrouve notamment Le Creusot (Saône-et-Loire), au pied du podium, avec une moyenne de 15,63. Dans cette commune, on ne compte par exemple que 0,02 cas de tentative d’homicides pour 1000 habitants. Montigny-lès-Metz (Moselle) est 6e avec 15,51 alors qu’Oyonnax (Ain) prend la 12e place, avec 14,74. Dans cette dernière ville, on compte sur l’année 2021 trois faits enregistrés de cambriolages pour 1000 habitants, ce qui la classe parmi les « bons élèves » en la matière.

Les 3 premières du classement des villes de plus de 20.000 habitants sont :
1ère Sèvremoine dans le Maine et Loire, avec une note de 16,20, 2ème Chemilly en Anjou, dans le Maine et Loire avec une note de 16,09, 3ème Montaigu Vendée en Vendée, avec une note de 16,68… Et donc 4ème Le Creusot avec une note de 15,63.
 
On peut remarquer que la ville du Creusot est la seule de Bourgogne – Franche-Comté à figurer dans le Top 20 des villes de plus de 20.000 habitants. C’est une bonne nouvelle, car le classement établi l’est à partir de données objectives et communes. Cela n’enlève évidemment pas le ressenti que peuvent avoir nos concitoyens, souvent touchés par un sentiment d’insécurité qu’il est difficile et compliqué de contrecarrer.
Il est évident pas exemple qu’il suffit d’une série de cambriolages, ou de feux volontaires, ou de la constance de trafics de stupéfiants, pour que les personnes qui le vivent soient persuadées et/ou convaincues du contraire de ce que les chiffres démontrent.
Reste que personne ne peut contester les chiffres du Ministère de l’Intérieur. Il s’agit de données chiffrées et objectifs qui justement permettent d’avoir une vue d’ensemble de la situation en France.
Dans le classement des métropoles, c’est-à-dire des grandes villes et agglomérations, la 1ère place est occupée par Cagnes sur Mer avec une note de 14,29, devant Cholet (14,19) et Cherbourg en Cotentin (14,03)… La ville de Dijon intègre juste le Top 20, avec la 20ème place avec 12,91.
Alain BOLLERY

La méthodologie du Parisien :
«Pour établir notre classement des villes les plus sûres de France, nous avons utilisé exclusivement des données du ministère de l’Intérieur, notamment la base relative à la sécurité à l’échelle communale, issue des services du Service statistique ministériel de la sécurité intérieure (SSMSI). Elle présente, pour une dizaine de catégories de faits, un nombre d’infractions ou plaintes enregistrées par la police et la gendarmerie dans l’ensemble des communes de France. Nous avons choisi de nous intéresser à celles de plus de 20 000 habitants.
Nous avons regroupé les faits présents dans la base en trois grandes familles : les agressions (qui comptent pour 63 % de la note finale), les vols (20 % de la note) et les cambriolages (17 % de la note). Il nous est paru important de noter, pour les faits les plus graves, non seulement l’intensité de l’activité policière en 2021 (il s’agit d’un nombre de faits enregistrés pour 1 000 habitants), mais également son évolution, entre 2019 et 2021, afin que, pour un même niveau de sécurité, une commune où la tendance est à la baisse soit favorisée. Les données des homicides et tentatives d’homicides sont les seuls indicateurs utilisés à n’être disponibles qu’à l’échelle départementale.
Pour chacun de ces critères, nous avons attribué la note de 20 au taux de faits pour 1 000 habitants le plus faible et de 0 au taux le plus élevé et réparti ensuite les autres notes selon leur positionnement entre ces deux extrêmes».