Recherche
Pour nous joindre
alain.bollery@orange.fr
SMS au 06.98.82.18.88
Pour votre publicité sur
Creusot-infos, un seul numéro
06 62 80 46 68
> Vie locale > LE CREUSOT
09/09/2021 03:16
2440 lectures

Cécile Bertin, directrice de L’arc au Creusot : «Impatiente de rependre le plaisir de l’accueil et du partage»

Juste avant la présentation de la saison, ce jeudi et ce vendredi à 19 heures, Cécile Bertin s’est confiée dans une interview à creusot-infos, en donnant ses coups de cœur.

Heureuse de l’arrivée de la nouvelle saison culturelle ?
CECILE BERTIN : «Impatiente ! Oui vraiment, je suis impatiente que l’on reprenne le plaisir de l’accueil et du partage. Ce sera une belle saison, avec 21 spectacles et 112 représentations ; Avec un 1er spectacle qui sera un véritable bijou proposé par James Thierrée».

Pourquoi un bijou ?
«On a vu la construction. James est venu en résidence. On a vu des petits éclats lors d’une permanence à Clermont. Mais aussi le teaser. Alors oui on est impatient de le voir en entier».

Avec en résidence un artiste comme James Thierrée, c’est important ?
«Cela fait 15 ans qu’il travaille avec la scène nationale du Creusot. Il vient régulièrement travailler ses spectacles ici. James est toujours en mouvements. Il cherche à diversifier. Dans «Mo’s The Damn Jamp Concerto», il a décidé d’être interprète chanteur, en étant plus proche des spectateurs».


Reste-t-il des places ?
«Oui. Il y a encore moyen de réserver. Mais il faut le faire vite, car pas certain que le 24 septembre ce soit encore possible».

Quelle sera la 1ère grande exposition ?
«Elle ouvrira le 9 octobre et proposera les œuvres de Louise Duneton, une plasticienne. Elle travaille avec des encres. Il y aura des dispositifs dans lesquels on pourra rentrer. Dans cette exposition, elle décline le fruit de nos entrailles. C’est coloré»

Vos coups de cœur ?
«Il y aura plein de nouveautés. Avec L’arc en vadrouille, à savoir des spectacles proposés à Montchanin, Montcenis, Sanvignes, Perrecy les Forges, Etang sur Arroux et Le Creusot. Les artistes ont été choisis pour des projets qui ont cette ambition d’être exportés. Avec par exemple le plus petit chapiteau du monde qui s’installera à Montchanin. Ou encore un camion transformé en salle de spectacle. Le but est vraiment d’aller à la rencontre du public. Ca commencera au moment des vacances de la Toussaint. Du 3 au 16 novembre. Ce seront des spectacle destinés aux familles».

Votre second coup de cœur ?
«De nouveaux modes d’intégration. Avec deux rendez-vous avec des artistes associés sur l’ensemble de la saison. Pour vivre dans l’ombre d’une création, dans la vie de L’arc, découvrir ce que l’on ne voit pas».

Mais encore...
«Un spectacle sera créé dans un collège. On va continuer des spectacles et des ateliers en milieu scolaire, avec un partenariat fort avec le lycée».

Et côté finances ?
«Pendant la crise, on a eu un soutien de la part de tous les financeurs. Et surtout le soutien de l’ensemble des adhérents qui n’ont pas demandé de remboursement. Cela permet de repartir plus fort».
Recueilli par 
Alain BOLLERY

Quels sont les tarifs ?

Pour aller voir un spectacle à L’arc, il est recommandé de prendre une adhésion de 5 ou 10 euros, avec un tarif réduit pour les moins de 30 ans. Le premier spectacle est à 14 euros. Le plein tarif est lui à 22 euros. «Plus on vient et moins c’est cher».

Cliquez ici pour découvrir le catalogue de la saison


Cécile Bertin, directrice de L’arc, Lucie Young, chargée de l’information et de la communication et Quentin Carrisimp-Bertola, secrétaire général