Recherche
Pour nous joindre
alain.bollery@orange.fr
SMS au 06.98.82.18.88
Pour votre publicité sur
Creusot-infos, un seul numéro
06 62 80 46 68
> Vie locale > Grande région du Creusot
23/11/2022 08:00
3979 lectures

Communauté Urbaine Le Creusot - Montceau : Plus de 2,5 millions d’€ pour protéger la ressource en eau du Barrage de la Sorme

De gros travaux d’investissement ont débuté cet automne afin de protéger la ressource en eau du lac de la Sorme, stratégique pour la production d’eau potable de la Communauté Urbaine vis-à-vis des pollutions routières, accidentelles ou diffuses.
Les pêcheurs vont être sous surveillance
L’arrêté préfectoral du 11 juillet 2019 qui fait suite à celui quelque peu obsolète paru en 1975 fixe désormais de nouvelles règles de protection de cette ressource en eau. Et forcément, les usagers du lac comme les personnes qui passent à proximité du lac s’interrogent sur la nature des travaux engagés.

En quoi consistent ces travaux ?
En premier lieu des caniveaux ont été creusés et des glissières en béton armé ont été posées dans les zones les plus sensibles, c’est-à-dire les plus proches de l’eau. D’autres glissières, mixtes en bois et en métal ont été posées au-delà. Les voieries sur les digues routières ont été reprofilées pour diriger les eaux vers les dispositifs de collecte. 8 bassins de dépollution des eaux collectées, deux pour chaque queue du lac,  permettront de retenir les pollutions flottantes, hydrocarbures en particulier. Les 9 zones de stationnement existantes autour du lac seront aménagées et sécurisées, tout stationnement en dehors de ces parkings aménagés étant interdit au sein du Périmètre de Protection Rapprochée.


Encore trois mois de travaux en 2023
Si la majeure partie des travaux doit être achevée au cours de ces dernières semaines, ceux-ci devraient être interrompus vers la mi-décembre et ne reprendre qu’au printemps lorsque les conditions  de réalisation  des deux derniers bassins de rétention seront réunies.
En tous cas, il faudra encore faire preuve de patience pendant trois mois l’année prochaine.  Rendez-vous avait été donné ce lundi matin sur le parking des Peupliers où Jean-Marc Frizot, vice président à la CUCM en charge du cycle de l’eau et les techniciens de la Communauté Urbaine ont donné des explications  concernant les bassins de rétention. Le fond de ceux-ci sera recouvert d’une géomembrane et de terre végétale dans le but de préserver les sols des infiltrations d’hydrocarbures et de polluants. En cas d’accident, ces bassins dont le fond est tapissé d’eau pourront stocker les polluants flottants qui seront ensuite récupérés. L’eau filtrée retourne tout naturellement au lac. Ces bassins entretenus régulièrement seront fermés afin d’éviter toute chute  accidentelle.

Et les usagers dans tout ça ?
Pour veiller à la sécurité des compétiteurs lors des régates, le club de voile devra s’équiper de bateau de surveillance à assistance électrique. Tout moteur thermique sera prohibé. Quant aux pêcheurs qui fréquentent le lac de la Sorme, ils ont tout intérêt à respecter les limites de pêche et  les règles de stationnement. « Pêcher au lac de La Sorme est une tolérance,  explique Jean-Marc Frizot. Il appartient à tous de faire preuve de respect. »
Les pêcheurs que nous côtoyons en sont bien conscients. De toute façon, ils se disent que la végétation envahissante aura fait son œuvre et que la pêche à La Sorme ne sera plus qu’un lointain souvenir dans quelques années. Une sélection naturelle en quelque sorte !
Le montant des travaux s’élève à 2,5 millions d’€ TTC dont 50%  du montant hors taxe  financé par l’Agence de l’eau Loire Bretagne.
Joël Servy
.
Relire notre article : 31 ans que la Communauté Urbaine injecte des milliards de bulles

Ce que l'on ne verra plus :