Recherche
Pour nous joindre
alain.bollery@orange.fr
SMS au 06.98.82.18.88
Pour votre publicité sur
Creusot-infos, un seul numéro
06 62 80 46 68
> Sport > RUGBY
18/02/2024 18:20
6263 lectures

RUGBY (Fédérale 2 ) : Le Creusot vient à bout d’une solide équipe de Pontarlier

Les Creusotins ont dû cravacher pour s’imposer face aux ambitieux joueurs du Haut Doubs.
Comme ils jouaient tous les ballons, on aurait pu penser que, comme cela arrive, ils allaient s’écrouler après l’heure de jeu et que Le Creusot allait capitaliser. Mais jusqu’au bout cette équipe de Pontarlier non seulement s’est montrée très résistante, mais elle est restée dans le match et a fait douter les bleu et rouge jusqu’au coup de siffler final.
Menés 20-16 après une pénalité de Catinot juste à l’heure de jeu, les visiteurs non seulement ont bien défendu, mais ils ont continué de jouer les ballons. C’est sans doute la meilleure ou une des deux meilleures formations que l’on a vu parc des sports depuis le début de saison. Et assurément son classement n’est pas en rapport avec l’ambition de jeu qu’elle présente aujourd’hui.

Les Creusotins, qui ont inscrit deux essais contre un seul à Pontarlier ont mérité leur succès. Au soir de la défaite enregistrée à Saint-Priest, Eric Catinot avait souhaité une belle victoire face aux Doubistes. Elle l’a été, car il a fallu aller chercher le résultat, mais sans doute que l’entraîneur général avait imaginé un bonus offensif. C’est un bonus défensif que Pontarlier a finalement obtenu.
Les Creusotins, sans deux ou trois fautes de main, comme quand Latu s’est rendu coupable d’un en-avant à cinq mètres de la ligne (54ème) aurait sans doute pu être plus large. C’est vrai. Mais la vérité c’est que Pontarlier a mérité son point de bonus.
Bref un résultat logique qui prouve que dans cette poule tout reste ouvert.
Alain BOLLERY
(Photos Alain BOLLERY
Christophe BOUILLET et Rui FERNANDES)
 

Le film du match

3ème : Pontalier domine le début de rencontre. L’ouvreur Stander ouvre le score (0-3)à
6ème : Catinot profite d’un hors jeu pour égaliser (3-3)
8ème : Pénalité de Stander (3-6)
24ème : Pénalité de Stander (3-9)
34ème ; Groupé pénétrant à la sortie d’une pénal’touche. Herniou sort de la boite pour inscrire le 1er essai, transformé par Catinot (10-9)
40ème : L’ailier Gouilley file. Il est repris avant la ligne.
40ème + 2 : Derrière, essai collectif de Pontalier, par Bouillot qui anesthésie le COCB. Stander transforme (10-16)
44ème : Le Creusot joue une pénalité à la main et c’est Deley qui plonge en coin gauche. Catinot transforme (17-16)
48ème : Stander rate une pénalité en face les perches).
54ème : Belle progression du Creusot après une offensive sur la droite. Latu comment un en-avant à 5 mètres du pied des perches.
58ème : Catinot ne rate pas l’occasion d’ajuster une pénalité de 35 mètres (20-16).
73ème : Sur un petit coup de pied côté droit, Delecolle est devancé de justesse dans l’en but.


Éric Catinot (entraîneur du COCB) : « On est très content de l’avoir finalement emporté, parce que c’était très mal embarqué. On a été vraiment dominé dans tous les secteurs du jeu par cette équipe, excepté en conquête. On s’est fait transpercer à de multiples reprises, on a manqué des plaquages, on a fait des mauvais choix offensivement dans la zone de marque… Donc on est très content d’avoir quand même gagné, et ça veut dire que l’état d’esprit, le ciment de cette équipe est très fort. C’est ce qui va nous aider là, parce qu’aujourd’hui on fait un pas de plus vers la qualification, mais maintenant il va falloir choisir à quelle place on terminera en fin de saison. On a onze ou douze garçons qui vont être laissés au repos toute la semaine parce qu’ils sont au bout, comme Martin Galletier ou Kevin Catinot qui ne sont pas à leur meilleur niveau. Et on va essayer d’en remettre d’autre à niveau, qui reviennent de blessure et qui vont nous donner de l’oxygène. »
Christopher Géreau (deuxième ligne du COCB) : « On ne va retenir que la victoire et les quatre points… On rate trop de plaquages et on les laisse dans le match pendant quatre-vingts minutes. Ça se joue encore sur des détails qu’il faut absolument gommer pour les prochains matches. L’analyse elle est vite faite, on retient les quatre points parce qu’on n’a pas été bon du tout aujourd’hui… Heureusement qu’on a un gros état d’esprit, c’est ça qui nous a permis de gagner. »
Antoine Relave (entraîneur de Pontarlier) : « Je suis déçu, mais en même temps je suis fier des garçons. Ils ont mis beaucoup d’intensité. On pensait qu’on pourrait les faire douter, on y est parvenu même si à la  fin on ne gagne pas le match. On doit être plus précis, on doit progresser encore dans les zones de marque. Cela dit, Le Creusot a une très belle équipe et on décroche ici un point de bonus qui nous fait du bien. »