Recherche
Pour nous joindre
alain.bollery@orange.fr
SMS au 06.98.82.18.88
Pour votre publicité sur
Creusot-infos, un seul numéro
06 62 80 46 68
> Sport > RUGBY
12/05/2024 20:23
9009 lectures

RUGBY (Fédérale 2, 16e de finale aller) : A Vinay, Le Creusot prend l’eau

Les bleus et rouges ont été battus 47 à 22. Les Isérois ont inscrit six essais et empochent un bonus offensif qui les met en ballottage très favorable avant le match retour.
Dès la fin de la phase régulière, le niveau de la poule 2 où figurent entre autres Vinay, Montmélian et Monaco, faisait beaucoup parler. Ce dimanche, au stade Robert-Vieux-Melchior, les Vinois ont confirmé les craintes des supporters du COCB. Réalistes, dynamiques, procédant par des fulgurances qui ont mis à mal les bleus et rouges, les Isérois ont rapidement distancé des Creusotins qui n’auront jamais réussi à montrer le même rugby que celui qui les avait vus ces derniers temps enchaîner les victoires.
Battus dans le combat, dépassés par la vitesse des guêpes de Vinay, les Creusotins ont encaissé six essais. Certes, ils en ont marqué trois, mais cette différence laisse le point de bonus aux Vinois qui empochent les 5 points de la victoire bonifiée. La mission s’annonce donc compliquée au match retour car il faudra pour se qualifier l’emporter de plus de 25 points avec au moins trois essais d’écart.

Mais compliqué ne veut pas dire impossible, et il est certain que le COCB, dans son antre du Parc des Sports et devant son public, fera tout pour renverser la vapeur.

Le fil du match
5e : Pénalité de Bard pour Vinay (3-0)
8e : Pénalité pour Vinay aux 50 mètres. Elle est jouée rapidement et après une longue séquence, Ferreira marque en coin droit. Bard rate la transformation (8-0)
20e : Ballon perdu par Le Creusot sur les 22 mètres de Vinay qui relance. Les deux centres se relaient pour percer et l’ailier Besson aplatit en coin. Bard transforme (15-0)
25e : Sur un long coup de pied de Vinay, Romero relance. Il trouve Colmard qui perce. Après un point de fixation, Herniou est plaqué haut. Catinot ajuste la pénalité (15-3)
30e : Pénaltouche pour Vinay à 5 mètres. La balle est captée et le troisième ligne centre Baridon marque au ras. Bard transforme (22-3)
40e : Pénalité à 5 mètres pour le COCB qui choisit la mêlée. Romero sert Ali qui aplatit en coin. Catinot transforme (22-10, score à la mi-temps)
42e : Sur le coup d’envoi, Le Creusot ne parvient pas à contrôler la balle. Vinay obtient une pénalité, choisit la pénaltouche et, après avoir écarté, le ballon revient au deuxième ligne Falque qui marque entre les poteaux. Bard transforme (29-10)
52e : Pénaltouche aux 22 mètres pour Vinay. Baridon ramasse le ballon derrière le ruck et file marquer seul. Bard rate la transformation (34-10)
56e : Pénaltouche pour Vinay. Le maul progresse et Baridon s’offre un triplé. Bard transforme (41-10)
61e : Mêlée à 10 mètres pour Le Creusot. Dechaume ouvre pour Catinot qui sert Deley qui file sous les poteaux malgré le retour d’un adversaire. Catinot transforme (41-17)
66e : Waka lance une belle action pour le COCB. Après plusieurs temps de jeu, le ballon court jusqu’à l’aile de Deley qui déborde et marque en coin (41-22)
70e : Pénalité pour Le Creusot, retournée pour Vinay. Des 22 mètres en face, Bard ajoute trois points (44-22)
80e : Pénalité de Bard pour Vinay (47-22, score final)

Les réactions
Eric Catinot (entraîneur du Creusot)
« Aujourd’hui on est passé au travers, il va falloir qu’on analyse tout ça. Mais on est passé à travers dans le combat… Dès la première pénaltouche pour nous, on a vu qu’on n’était pas dans le combat. Malgré tout, on a vu qu’il y avait des espaces, mais quand on est déficient comme ça dans le combat et sur les choses basiques… On a fait notre plus mauvais match mais c’est aussi dû à cette excellente équipe de Vinay. On a une semaine pour rectifier le tir. »

Antonin Rozand (entraîneur de Vinay)
« Je suis satisfait, mais le score aurait pu être plus lourd, on prend deux essais coup sur coup alors qu’on aurait pu les éviter. Les joueurs ont fait un gros match. On les a pris sur la fraîcheur. Eux n’avaient pas joué depuis trois semaines, nous on avait fait le barrage, ça nous a fait du bien. Car on manque de rythme quand on coupe longtemps, on avait eu ce problème l’année dernière où on avait terminé deuxième.
Maintenant on prend le bonus offensif, eux auront le couteau sous la gorge. Donc on sait à quoi s’attendre mais attention, c’est une belle équipe, rien n’est impossible pour eux. De notre côté il faut continuer, il faut aller chercher ce match de la montée. »
Christophe Bouillet
Photos Christophe Bouillet
et Rui Fernandes