Recherche
Pour nous joindre
alain.bollery@orange.fr
SMS au 06.98.82.18.88
Pour votre publicité sur
Creusot-infos, un seul numéro
06 62 80 46 68
> Sport > RUGBY
15/10/2023 02:10
2152 lectures

RUGBY (Coupe du Monde) : La Nouvelle Zélande file en demi après sa victoire contre l’Irlande dans un match d’anthologie

Est-ce que nous avons vu la finale avant l’heure ce samedi soir au stade de France ? Attendons de voir nos Bleus demain contre les Boxs pour se faire une idée mais il est clair que le choc entre néozélandais et irlandais a tenu toutes ses promesses avec deux équipes qui nous ont proposé un rugby de très haut niveau. Dans ce choc de Titans c’est la rigueur défensive et le réalisme offensif des Blacks qui a fait la différence.
Notre analyse et les plus belles photos de la rencontre.



Les triples champions du monde montrent les muscles dès le début de match en faisant subir une terrible séquence offensive (près de 30 temps de jeux) à une défense irlandaise qui est poussée à la faute. Mo’Unga assure le coup de pied et permet aux siens de prendre les commandes du match (3-0).

La Nouvelle Zélande frappe en premier


Les Blacks sont également incisifs en défense en mettant un énorme impact physique dans les contacts leur permettant de récupérer des ballons dans les rucks. Illustration au quart d’heure de jeu où la défense récupère une pénalité sur la ligne médiane. Le centre Barrett fait parler la puissance de son coup de pied pour passer une pénalité de près de 50m (6-0).
Les Néozélandais sont donc dans leur match et vont réussir à faire le break grâce à un essai éclair de l’ailier Fainga’Anuku à la suite d’une chandelle de Barrett pour lui-même, qui casse le rideau défensif irlandais, pour ensuite décaler le ballon côté gauche et laisser ses trois quarts combinés. Le score est donc 13 à 0 au bout de 20 min de jeu.

L’Irlande réagit

Après une entame de match compliquée, les joueurs du trèfle rentrent progressivement dans la rencontre en parvenant à mettre à mal la défense des Blacks sur des combinaisons rapides et parfaitement exécutées. Les Irlandais recollent dans un premier temps grâce au pied de Sexton (13-3) ; et surtout grâce au magnifique essai du  3 / 4 centre Aki qui conclut le travail de ses coéquipiers en faisant parler sa puissance et son explosivité en éliminant 4 défenseurs avant de finir dans l’en-but (13-10).
Le momentum à clairement changé de camp mais les néozélandais vont venir jeter un froid sur le Stade de France (acquis aux Irlandais en majorité) grâce à un essai de Savea qui conclut, une attaque pragmatique et chirurgicale, long de ligne (18-10).
Pour autant cela n’arrête pas la vista des verts. Les Irlandais vont recoller à un petit point de leur adversaire suite à l’essai du demi de mêlée Gibson-Park qui s’infiltre dans l’en-but grâce à sa feinte de passe qui embarque les défenseurs adverses (18-17).

Les Blacks accélèrent mais l’Irlande ne lâche rien

Au retour des vestiaires, l’intensité sur le terrain est toujours aussi folle avec deux équipes qui se rendent coup pour coup. Dans ce combat de Titans c’est les Néozélandais qui vont frapper à nouveau. A la suite d’une touche sur leur propre 40m, les Blacks écartent pour trouver Mo’Unga qui va accélérer et transpercer le rideau irlandais pour ensuite glisser le ballon à son ailier supersonique Will Jordan qui file à l’essai (25-17).
Mais comme depuis le début de cette rencontre quand une équipe accélère l’autre lui répond automatiquement. Le quinze du trèfle continue à mettre la pression sur la défense néozélandaise et cela va payer. A l’heure de jeu le pack irlandais lance un ballon porté à la suite d’une touche et pousse la défense adversaire à la faute. L’indiscipline des Blacks est sanctionnée par un essai de pénalité ainsi qu’un carton jaune pour le pilier Codie Taylor (25-24 63’).
Le momentum à encore une fois changé de camp mais les Blacks connaissent ces moments et ne paniquent pas. Barrett passe une nouvelle pénalité qui permet de donner un peu d’air à ses coéquipiers pour aborder les derniers instants (28-24).
Les Irlandais pousseront et donneront tous dans les dernières minutes pour renverser le scénario d’une rencontre d’anthologie. Le quinze du trèfle proposera une offensive de plus de 5min pour essayer de faire craquer les Blacks mais comme depuis le début de cette rencontre, dans les moments chauds, le bambou néozélandais plie mais ne rompra jamais.
M.L.
(Photos Agence REUTERS)