Recherche
Pour nous joindre
alain.bollery@orange.fr
SMS au 06.98.82.18.88
Pour votre publicité sur
Creusot-infos, un seul numéro
06 62 80 46 68
> Sport > Jeux Olympiques
19/01/2022 03:17
3278 lectures

Bernard Ponceblanc : «Les Jeux Saône-et-Loire 2024 auront lieu au Creusot, à Mâcon ou à Chalon sur Saône»

Président du comité départemental olympique et sportif, Bernard Ponceblanc se confie dans une interview à creusot-infos. Il évoque les prochains Jeux de Saône-et-Loire en Mai, à Autun. Mais aussi ceux à venir en 2024. Il annonce aussi que deux villes de Saône-et-Loire, candidates pour être «base arrière» ont déjà des touches. Il lance aussi un cri d'alarme au sujet des boissons énergisantes.

Comment se porte le sport amateur en ce début 2022, alors que la pandémie perturbe les compétitions .
BERNARD PONCEBLANC : «C’est compliqué, mais il y a de l’envie… Les dirigeants et les sportifs ont envie de retrouver ce qu’ils connaissaient avant la pandémie. Il y a beaucoup de volonté, même si pour certains clubs on sait que c’est difficile».

Comment faites-vous vivre l’esprit  olympique ?
«Dans quelques jours il y aura la quinzaine olympique et paralympique. On travaille avec le monde de l’éducation et le département. Nos médecins vont aller parler aux jeunes, dans les collèges, pour aborder un sujet important».


Lequel ?
«Celui de ces boissons que l’on appelle énergisantes et qui sont particulièrement nocives pour les jeunes. Elles peuvent contenir jusqu’à douze sucres par canette ; et des jeunes peuvent en boivent facilement jusqu’à trois. Les quantités de sucre ainsi absorbées sont énormes et elles ne sont pas sans conséquences pour la santé. Les études les plus récentes ont montré qu’aujourd’hui les jeunes ont de 10% à 15% de capacité physique en moins».

Que est le rôle du comité départemental olympique et sportif que vous présidez .
«Il faut prévenir encore et toujours. C'est un cri d'alarme que nous lançons à l'adresse des jeunes et de leurs parents. Il faudra répéter les discours jusqu’à ce qu’ils soient entendus et compris par les jeunes, comme par leurs parents. Le CDOS a la chance de pouvoir s’appuyer sur trois médecins bénévoles qui sont aujourd’hui retraités, à savoir le Docteur Garandeau et les époux Renard. Autre aspect de la quinzaine olympique, grâce au conseil départemental on va mettre en place des banderoles dans des collèges, pour soutenir les Français qui vont à Pékin. Ce sera notamment le cas au Collège de Montchanin».

Comment s’annoncent les Jeux de Saône-et-Loire ?
«Ils auront lieu à Autun, la dernière semaine du mois de Mai, avec une très belle cérémonie au théâtre romain. Ils rassembleront 5000 jeunes de 10 à 15 ans, dans 34 disciplines. Je rappelle que les participants doivent tous être licenciés. La seule discipline manquante sera l’aviron en raison d’une autre compétition déjà programmée. J’espère faire venir à Autun la Présidente du Comité National Olympique et Sportif.
Ensuite, au mois de juin, il y aura la semaine olympique qui se déroulera à Bourbon-Lancy. 15 établissements et 2000 jeunes seront concernés».

Où auront lieu les Jeux de Saône-et-Loire en 2024 ?
«Ce n’est pas encore tranché. Nous avons trois demandes pour les accueillir : Le Creusot, Chalon sur Saône et Mâcon. Ils auront lieu en Mai 2024».

Concernant Paris 2024, plusieurs villes de Saône-et-Loire sont candidates pour être «base arrière». Avez-vous des informations ?
«Oui. Il y a déjà des touches pour Montceau les Mines, pour la gymnastique, mais aussi pour Mâcon avec l’équitation et l’escrime. Ce qui compte avant tout c’est la modernisation des équipements et en ce sens il faut saluer l’engagement financier du conseil départemental au côtés des communes. Avec des équipements au top, les villes de Saône-et-Loire pourront prétendre organiser des championnats de France, d’Europe et même, pourquoi pas, des championnats du monde. Il n'est pas interdit de rêver, il faut y croire et avoir des ambitions».

D’autres projets, encore ?
«Je vais me rendre à la fin janvier à Lausanne pour le comité Pierre  de Coubertin. Il sera question du Cercle couleur. A savoir cinq valeurs, cinq couleurs et cinq anneaux. Cela c’est à l’horizon des vacances de Toussaint. On aura l’occasion d’en reparler».
Recueilli par Alain BOLLERY
(© Photos Manon BOLLERY)