Recherche
Pour nous joindre
alain.bollery@orange.fr
SMS au 06.98.82.18.88
Pour votre publicité sur
Creusot-infos, un seul numéro
06 62 80 46 68
> Sport > FOOTBALL
13/06/2022 03:17
3676 lectures

FOOTBALL : Torcy Foot fait la fête, présente son projet et fait ses adieux à Djilali Kiciri

Nouveau bureau, nouveau projet, envie de se retrouver tous ensemble et les remerciements à 44 années de bénévolat d’un homme dévoué et incontournable : Djilali Kiciri. Un Monsieur et une figure.
Début juin, le club de Torcy a soldé une saison qui a été difficile : maintenu sportivement, sur le terrain à la dernière journée de ce championnat D2 hors norme, mais rattrapé par la commission disciplinaire, le club est sanctionné de 4 points, suffisants pour reléguer l’un des favoris en D3. Du gâchis, des regrets, pas le temps de se morfondre, le club réagit comme il faut : repartir de plus belle, avec un nouvel élan, d’autres ambitions, une nouvelle organisation.
Yacine Keppner est élu président, il sera entouré dans sa fonction par deux vice-présidents, Tiphanie Marlot, qui sera la responsable, également, de l’école de foot, et d’Hakan Hatip.

Louhari Sisbane continue dans sa fonction de coach principal, son rôle s’élargit puisqu’il devient responsable sportif du club, il assistera la responsable de l’école de foot et aura la difficile tâche de former et d’aider, selon les préceptes de la FFF, l’ensemble des éducateurs.
Mohamed Meddah prend le secrétariat, assisté de Véronique Marlot, Nabil Bachir sera le trésorier assisté de Karim Abs.
Les ambitions de Torcy sont claires : développer et organiser les catégories jeunes, remonter l’équipe fanion en D2 (si le jugement est confirmé) et la montée de l’équipe réserve en D3. Pour ce faire, Louhari Sisbane compte établir un recrutement axé sur la jeunesse, mais pas que.
Pour les jeunes, les rôles ont été distribués : Nabil sera le coach des U7 et U9, Mohamed des U11, Karim les U13 et (nouveauté) Kader sera l’éducateur U15. Il pourrait y avoir une formation U18, selon le nombre de joueurs désirant rejoindre le club.
Comme on peut le voir, chaque catégorie aura son éducateur, le staff étant renforcé par un « Staps », Elliot. Pour en finir sur l’organigramme et pour être totalement précis, la « B » sera coaché par Karim Bachir et Morad Chachoue, la « C » par Sohbi Guilouchi.
Le nouveau président ne manque pas de remercier tous les participants de cette journée festive, organisée pour les jeunes, mais pas seulement : « Je remercie nos dirigeants et nos éducateurs, cette journée est parfaite. Je tenais à remercier nos sponsors, la buvette et la restauration aujourd’hui est totalement gratuite, grâce à eux. Tout est prêt pour la saison prochaine. Nous aurons, la municipalité nous l’a promis, le terrain d’entraînement prêt pour la rentrée, on va essayer de ne pas répéter les erreurs de l’année dernière. »
Après les ateliers pour les plus petits, un match pour les U13, les plus grands se sont affrontés sur un tournoi à trois équipes. Du monde, du beau monde. Les élus, le maire en premier lieu, accompagné de membres du Conseil municipal n’ont pas manqué de participer aux récompenses des gamins. Une belle journée.


Djilali : Un Monsieur et une figure

Une journée qui a servi, également, d’honorer la figure historique du club, le créateur, la clé de voûte de Torcy : Djilali Kiciri tire sa révérence, 44 années de bons et loyaux services, chapeau Monsieur. Pour les plus jeunes, Djilali a été le créateur de Torcy, il s’appelait en ce temps-là Torcy Algérien :
« J’avais 22 ans, je ne jouais pas, j’étais le président. Depuis, j’ai pratiquement toujours exercé un rôle dans le dirigeanat du club. » Un club qui a évolué, qui a changé de nom, de Torcy Algérien à l’Etoile Sportive de Torcy, Torcy Foot et l’ASJ Torcy. C’est avec fierté que l’ancien président repense au parcours : « On est monté en Promotion de Ligue, la R3 pour toujours y jouer un rôle prépondérant. »
Et puis il reconnaît, avec un brin de regret : « Oui, quand j’ai quitté la présidence, le club a périclité. Mais attention, je suis toujours resté pour aider tous les présidents suivants. J’avais l’amour du club, il devait continuer, vous comprenez ? » Et comment !
Cette année, c’est enfin la bonne : « Je vois que du monde arrive, motivé, j’espère que ça tiendra, je sais d’avance que la tâche ne sera pas facile. » Lassitude ? Effets du Covid ? Un peu tout ça : « Je vais m’occuper de mes petits-enfants. »
44 années, c’est un bail, on lui demande le fait marquant de cette longue carrière :
« Sans hésiter, l’organisation du match de préparation entre L’A.J.Auxerre et Saint-Etienne. Rencontrer Monsieur Guy Roux est un privilège incroyable, un homme simple, accessible, gentil : on aime. » A contrario, son plus mauvais souvenir : « Evidemment, l’affaire de l’agression de l’arbitre, j’étais, ce jour-là, délégué, je n’ai rien pu faire. Pour moi, c’est le moment plus douloureux de l’histoire du club. »
Pour un homme qui a donné autant, on comprend l’amertume. « Vous savez, tout ça, tout ce qu’on fait, ce n’est jamais pour nous, c’est pour eux (il nous montre les gamins à la buvette). Le foot à Torcy a un rôle social fondamental, il ne faut pas avoir peur de le dire. »
Le football local, pas rien que Torcy, perd un sacré bonhomme.
Vincent Brucci