Recherche
Pour nous joindre
alain.bollery@orange.fr
SMS au 06.98.82.18.88
Pour votre publicité sur
Creusot-infos, un seul numéro
06 62 80 46 68
> Sport > FOOTBALL
18/09/2022 20:00
2889 lectures

FOOTBALL (Régionale 1 Herbelin) : Saint-Sernin-du-Bois surclasse Paron

Malgré une première période sans but, Saint-Sernin a dominé un match où Paron peut s’estimer heureux d’avoir un passif qui aurait pu être bien plus sévère. Les locaux ont enchanté le public, le jeu proposé a été tout simplement somptueux.
Il faut toujours faire attention avec une telle victoire à la maison en fin d’été, on peut s’enflammer et y perdre son élan. Quelque chose nous dit que ça ne sera pas le cas des hommes de Thierry Kruajitch, l’homme connaît bien trop le foot pour limiter cette euphorie, cet enthousiasme qui, ne le cachons pas, nous ont également contaminés. Non, car ce sont les premiers mots que l’ancien professionnel nous déclare :
« Je veux que mes joueurs restent concentrés. »
Ceci dit, nous avons assisté à du beau, voire à un certain moment, du très beau football. Un jeu à une touche de balle, essentiellement porté sur les flancs, souvent celui de Karl Moscato, mais l’autre côté n’est pas resté au chômage, le couloir Romagon-Tracol (Antonin) a donné des sueurs froides à la défense paronnaise et sans oublier l’axe où Quentin « Sok » Va a souvent trouvé l’avant-centre Kerim Acikgoz. Bref, un tourbillon. De quoi perdre la tête, assurément.

La première période est restée vierge au tableau d’affichage, mais la domination locale a été totale. Dès la 3e minute, un premier tir d’Hugo Langlois est repoussé par Adam Cool (le fils de Fabien), Kerim Acikgoz reprenait, mais ne trouvait pas le cadre. L’ex sanvignard, Hugo Langlois, était sur tous les bons coups, lançant encore une fois le jeune Antonin Tracol qui buta sur un gardien visiteur en verve (21e).
Une minute plus tard, le même ailier récupéra un ballon que tout le monde pensait sorti en touche, son centre est parfait pour Hugo Langlois qui ne cadra pas. A la demi-heure, Karl Moscato trouva Quentin « Sok » Va qui contrôla en pleine surface de la poitrine, mais sa reprise de volée est détournée par Adam Cool. Pour finir le festival des occasions manquées, sur une mauvaise relance icaunaise, Karl Moscato (oui, encore) lançait parfaitement Antonin Tracol qui voyait son tir détourné miraculeusement par Adam Cool.
Le premier acte se conclut par une sortie sur blessure de Romain Cali, ouvert à la tête suite à un contraste avec un défenseur. A la pause, 0-0.
Ça ne pouvait rester en état, la différence de niveau était trop flagrante.
Saint-Sernin a proposé une seconde période somptueuse ! Quentin « Sok » Va réalisait un premier exploit dans la surface puis servit Antonin Tracol qui ne donna pas la puissance escomptée à son tir (46e), une minute après, Karl Moscato rentrait lui aussi dans la surface et servait Kerim Acikgoz seul devant Adam Cool qui jaillit dans ses pieds. Ça faisait beaucoup, il fallait marquer.
Chose faite à la 51e, encore sur une incursion de Karl Moscato qui trouva Hugo Langlais idéalement placé, son tir est dévié par Adam Cool mais le dernier défenseur ne put retenir le ballon, repris par Kerim Acikgoz qui ouvrit le score. 1 à 0. Ouf !
Les visiteurs ne savaient plus où donner de la tête, les offensives venaient de toutes parts. Aurélien Plat, l’arbitre, siffla même un penalty pour une faute (maillot tiré) sur Antonin Tracol, malheureusement, Quentin « Sok » Va tira sur le poteau.
Qu’importe, l’enthousiasme ne cessa nullement, deux minutes plus tard, Hugo Langlois trouva idéalement Antonin Tracol qui, d’une magnifique tête, trompa le portier de Paron. Premier match en R1 et premier but pour le petit frère Tracol. Chapeau.
L’estocade sera signée par Jocelyn Matrat, lancé en profondeur par l’inépuisable Quentin « Sok » Va (3 à 0, 78e) qui arrivera même à marquer (finalement) mais son but (un centre de Karl Moscato) sera refusé pour un hors-jeu.
Le score en restera là, le spectacle a été superbe. Coach Kruajitch aura une semaine pour calmer l’éventuelle euphorie suscitée par ce match, mais, sincèrement, comment ne pas l’être devant autant de bonnes intentions ?
 
A Saint-Sernin-du-Bois, Saint-Sernin bat Paron, 3 à 0 (0-0)
Arbitre, Aurélien Plat
Saint-Sernin : Abish©, Marchal, Tracol Matteo, Cali, Tavan, Romagon, Tracol Antonin, Langlois, Acikgoz, VA, Moscato, Vannier, Haliti et Matrat.
Paron : Cool, Dje Bi David, Dje Bi Daniel, Ombissa, Gaudissant©, Sauve, Bouguenna, Vouzon, Mukoko, Semedo, Tellier, Atanga, Koula et Mendes.
 
Jean-Louis Granié, coach de Paron : « On a été en grande difficulté sur l’ensemble du match, on a existé que par intermittence, Saint-Sernin a été largement au-dessus. Il nous manque de tout, l’impact physique, la technique, on a perdu toute notre ossature de joueurs à l’intersaison, (Paron était en N3 la saison passée), je n’ai que des garçons qui découvrent le niveau R1. La marche est un peu trop haute pour le moment. »
 
Thierry Kruajitch, coach de Saint-Sernin : “ On travaille depuis un certain temps pour se créer ces occasions, jusqu’ici, on arrivait à marquer assez rapidement, là, effectivement, on a eu un florilège d’actions manquées en première mi-temps, mais ceci ne nous a pas trop déstabilisés, on savait qu’on allait marquer, oui, c’est vrai, j’aurais voulu que ça arrive plus tôt. On commence bien ce championnat, mais attention, le championnat reste long et le chemin est énorme. Les points perfectibles ? La concentration et l’exigence dans ce qu’on entreprend. »
Vincent Brucci