Recherche
Pour nous joindre
alain.bollery@orange.fr
SMS au 06.98.82.18.88
Pour votre publicité sur
Creusot-infos, un seul numéro
06 62 80 46 68
> Sport > FOOTBALL
28/05/2023 20:31
4149 lectures

FOOTBALL (Régionale 1 Herbelin) : Mené 2-0 à 10 minutes de la fin, Saint-Sernin égalise à Paray et se maintient en Régionale 1

Ce qui n’est pas le cas de leurs hôtes, qui sauf miracle, retrouveront la R2.
« Un match à suspense !» Ce sont les mots du coach Thierry Kruajitch à l’issue d’un match qui semblait perdu pour les Violets. En effet, ils ont gratifié la vingtaine de supporters qui avaient fait le déplacement d’une première mi-temps calamiteuse. On se demande encore comment les joueurs de Stéphane Descharmes ont gâché deux occasions en or massif, celles que l’on a l’habitude de qualifier d’immanquables. Ils avaient pourtant ouvert la marque dès la 10ème minute. Une transversale de Bryan Marsac trouve le latéral gauche Dimitri Pellin monté aux avant-postes. Son tir croisé surprend Sabri Abich. Un slalom de Filip Risteski sème la panique dans la défense saint-serninoise. Mais son tir puissant passe au-dessus de la transversale de Sabri Abich (12). Un centre de Filip Risteski omniprésent trouve la tête de Dacouri Gbayoro idéalement placé à trois mètres. Là encore, tête piquée à côté et occasion manquée (17). A 5 minutes de la pause, Samuel Albayrak lui aussi en très bonne position place une tête piquée à ras du montant de Sabri Abich. Trois occasions nettes et un manque de réalisme évident que les Parodiens vont payer cher. Les Violets n’auront qu’une maigre occasion en première mi-temps sur une tête de Mattéo Tracol  hors du cadre de Bastien Loudot.


Coaching gagnant pour Stéphane Descharmes avec l’entrée en jeu du jeune Arthur Lepée. Sabri Abich s’interpose une première fois  avec autorité sur deux tirs du jeune attaquant (60). Sur passe de Florian Michelet tout juste entré en jeu, Arthur Lepée éliminait son adversaire direct avant de glisser le cuir entre les jambes de Sabri Abich (74). Les Violets venaient de se faire prendre en contre et pourtant, ils possédaient la maîtrise du jeu depuis la reprise. Une dernière occasion pour les locaux avec un ultime tir de Bryan Marsac difficilement évacué en corner par Sabri Abich (78). On se dit que les Parodiens tiennent leur victoire mais c’était sans compter sur Karl Moscato qui donnait le tournis à la défense. Un dribble, une passe à Antonin Tracol  qui lui remet instantanément. Son tir dévié par un défenseur surprend Loudot (83). Les Violets poussent inlassablement et vont trouver la récompense de leurs efforts sur corner tiré par Quentin Va. Nicolas Maltaire s’élève plus haut que tout le monde et place un heading puissant dans la lucarne de Bastien Loudot (88). Les Parodiens auront une ultime occasion par Kévin Seurre dont la tête échoue de peu à côté.

Les Violets ont gagné le droit de rester en Régionale 1, mais que ce fut dur. La joie régnait dans les vestiaires. Mais joueurs, entraîneur et dirigeants avaient tous une pensée pour leur copain David évacué sur une civière après une mauvaise chute.

Régionale 1 Herbelin. A Paray-le-Monial, stade des Sables : Paray US et US Saint-Sernin 2 – 2 (1 – 0)
Arbitres : M. Jourdhier assisté de MM. Ferreira et Yurdakon

Paray USC : Loudot, Brivet, Pellin, Porterat, Perre, Bernard (cap.), Gbayoro, Marsac, Albayrak, Risteski, Longin, Michelet, Seurre, Lepée    entraîneur: Stéphane Descharmes

US Saint-Sernin : Abich (cap.), Marchal A., Maltaire, Lacour, Tavan, Romagon, Haliti, Tracol Mattéo, Primon, Langlois, Va, Moscato, Obarogie, Tracol Antonin  entraîneur : Thierry Kruajitch

Thierry Kruajitch, entraîneur Saint-Sernin :
« Ce fut un match à suspense. On démarre très mal la première mi-temps. Avec la peur de mal faire,  on fait mal. En deuxième période on a joué beaucoup plus libérés et curieusement après leur 2ème but, Paray a reculé. Nos adversaires ont semblé manquer de jambes et on égalise logiquement dans le dernier quart d’heure. »

Stéphane Descharmes, entraîneur Paray :
« Nous manquons de réalisme. C’est inimaginable de ne pas gagner ce match en menant 2-0. Il y a bien sûr le facteur chance qui nous a fait défaut alors que Saint-Sernin marque le premier but sur un tir dévié par un défenseur. L’équipe a la tête dans le sac et cette fois, les carottes sont cuites. »
Joël Servy