Recherche
Pour nous joindre
alain.bollery@orange.fr
SMS au 06.98.82.18.88
Pour votre publicité sur
Creusot-infos, un seul numéro
06 62 80 46 68
> Sport > FOOTBALL
11/02/2024 19:50
5200 lectures

FOOTBALL (Départementale 2) : Le Breuil (b) écarte Marmagne du titre

Le dernier match aller de ce championnat a confirmé la tendance du début de saison, Le Breuil jouera le titre, pas Marmagne qui s’incline, logiquement, 3 à 0 à Montvaltin.
Un match qui nous ramène un an en arrière, c’était à Marmagne, qui bataillait avec Rully pour la montée en D1, les minots brogeliens avaient pris une leçon de football au Chambon, 3 à 0, clair, net et précis. Les gamins étaient encore trop tendres.
C’était l’année dernière, depuis beaucoup d’eau a coulé, c’est vraiment le cas de le dire, Marmagne reste cette équipe difficile à manier, forte, très forte physiquement et terriblement expérimentée, mais c’est du côté du Breuil que les choses ont évolué : les minots sont devenus de jeunes loups qui n’ont plus peur de se frotter à plus forts.

Le résultat est là, sans appel, la jeunesse a accepté le défi, accepté les duels, le terrain lourd et le temps à regarder Irlande Italie à la télé.
Le début de match n’a pas été exaltant pour autant, l’émotion, vive, de la minute de silence en honneur d’un proche d’un éducateur de Marmagne en a été sûrement la cause. Le fait est, qu’il faudra attendre la 20e minute pour voir un double tir consécutif du Breuil, le dernier tireur, Mansour Khéciri, levant trop sa mire à gardien assis. On a réveillé les joueurs. Marmagne répondit du tac au tac, mais le tir de Thomas Pells est trop haut (21e).
La première, grosse, occasion est à l’actif de Yoann Bachalas, le milieu brogelien récupère une superbe passe de Maxence Dumont, mais Alexis Przybyla, le gardien marmignaud, plonge dans ses pieds et sauve les siens miraculeusement (23e).
Pas pour longtemps, Teddy Chopin, trouve le jeune Dylan Moreira à l’affût, l’attaquant violet n’a aucun mal pour tromper le gardien de Marmagne. 1 à 0 (26e). Les joueurs de Jehanne Laroche, la coache du Breuil, ont marqué quand ils ont accéléré. 1 à 0 à la pause.
Regonflés par le discours de David Grébille dans les vestiaires, Marmagne est revenu avec d’autres intentions sur le terrain détrempé de Montvaltin. Première alerte pour Thibaut Duband, le gardien brogelien, sur une déviation, malheureuse, de Teddy Chopin, son coéquipier, qui a manqué de peu un « contre son camp » (49e). Plus dangereux encore, la percée d’Allan Agostini, l’attaquant de Marmagne, lancé au duel face au gardien, mais il n’arrive pas à domestiquer suffisamment la balle pour la loger dans la cage à gardien battu (51e).
Le Breuil a laissé passer l’orage et, comme toutes les équipes cyniques et réalistes, a posé l’estocade fatale : le centre tendu d’Hugo Tissier ne semblait pas trouver preneur, sauf pour le plus malin des locaux, Teddy Chopin, qui, légèrement, dévia le ballon, suffisamment pour tromper le gardien marmignaud. 2 à 0 (57e). Cyniques. Ce but coupa les jambes déjà bien lourdes de Marmagne.
Celui de Thomas Perraudin en toute fin de match, gagnant un double duel avec Alexis Przybyla puis un défenseur visiteur, ramène cruellement Marmagne un an avant. 3 à 0 (90e). En février 2023 c’était Marmagne qui était plus fort, en 2023 Le Breuil était inexpérimenté. C’était 2023.
Vincent Brucci
 
Au Breuil, stade honneur de Montvaltin, Le Breuil (b) bat Marmagne, 3 à 0 (1-0)
Arbitre Yohann Meroni (Chagny)
Le Breuil : Duband, Chopin, Dumont, Tissier, Chemarin, Bachalas, Lemond, Khéciri, Beugras, Diebra, Moreira, Bekhtaoui, Perraudin et Rouayroux
Marmagne : Pzybyla A, Gilot, Margueron, Carboni, Vellar, Przybyla M, Pells, Bouthière, Trichard, Dias, Agostini, Chaput, Touré et Perrot
David Grébille, coach de Marmagne : « Résultat logique, je me doutais bien que mon équipe n’était pas prête, les joueurs n’ont pas encore repris convenablement les entraînements. J’espère que ce match va les faire réfléchir, qu’ils s’y remettent tout simplement. Cette défaite ne remet pas du tout en cause nos objectifs, ça ne change rien, on prendra match par match. Je savais bien qu’ici, au Breuil, nous avions très peu de chances de ramener des points. Je suis déçu par l’ampleur du score, il faut que les joueurs en prennent aussi conscience. »