Recherche
Pour nous joindre
alain.bollery@orange.fr
SMS au 06.98.82.18.88
Pour votre publicité sur
Creusot-infos, un seul numéro
06 62 80 46 68
> Sport > FOOTBALL
06/06/2022 00:00
2292 lectures

FOOTBALL (Coupe Sport Comm) : Saint-Sernin (B) trébuche sur la dernière marche face à Crêches sur Saône

Saint-Sernin a raté l'égalisation sur pénalty, en fin de rencontre...
C’eût été l’apothéose d’une saison mémorable, la montée en Ligue, la coupe et le championnat gagnés, comme les copains de la (C), oui mais voilà, les San-serninois sont tombés sur une équipe de Crêches-sur-Saône terriblement expérimentée. Crêches remporte cette coupe par le plus petit score, 1 à 0.
On pose, immédiatement au coup de sifflet final, devant les festivités des Mâconnais, au coach saint-serninois, Ludovic Houchard la question qui nous brûle les lèvres : « Ce non-match est la conséquence d’une trop forte pression ou alors c’est Crêches qui vous a totalement fait déjouer ? »

Courageusement, le coach affirmait que ses joueurs s’étaient mis une pression bien trop forte, qu’ils n’ont jamais pu jouer comme ils le savent habituellement. Jamais. Oui, le fair-play existe encore à nos jours, il endosse une responsabilité qui n’est pas sienne, honorant son adversaire car le non-match san-serninois vient objectivement de la gestion crêchoise.
Cette équipe, savant mélange de jeunes et de joueurs expérimentés au diable, a empêché tout développement de jeu, de débordement sur les ailes, de mise en place d’action, même de derrière : un cauchemar ! Attention, ne jetons pas la pierre aux Mâconnais, c’est une tactique, empêcher le jeu, être sur toutes les balles, ne jamais laisser un adversaire se projeter, c’est un choix tactique à respecter et qui, reconnaissons-le, a parfaitement fonctionné.
Rappelons que cette vaillante formation évolue en D2, une division en dessous des réservistes san-serninois et qu’elle est promue, aisément en D1 avec une marque de fabrique, la défense : avec seulement 12 buts encaissés en une saison, il ne fallait pas s’attendre à des prises de risques inutiles.
Le match, pour les raisons évoquées avant, n’a pas été des plus plaisants à suivre. La première période s’est essentiellement joué au milieu de terrain, les vieux briscards crêchois, Edson Gonçalves et (surtout) Ali Hamada, ont récupéré un nombre incroyable de ballons, le second cité évoluant, en possession de balle, en parfait « 10 », empoisonnant systématiquement le milieu violet.
Quand les coéquipiers d’Alexis Chapet, le capitaine de Saint-Sernin, arrivaient à se présenter devant la défense crêchoise, c’est Abdelmajid El Hromma qui se chargeait de noyer toutes velléités naissantes.
Dans ces conditions, ce sont les détails qui font basculer les matchs, ou les balles arrêtées. C’est exactement ce qui s’est passé, à la 58e mm Ali Hamada tirait un coup-franc direct et plaça le ballon dans le petit filet au ras du poteau, là où Tristan Hermitte, le gardien san-serninois, ne pouvait arriver. 1 à 0 pour Crêches.
Une équipe qui annule toutes possibilités de jouer et qui mène au score a fait le plus dur, clairement. Les joueurs de Ludovic Houchard ont tout mis dans la bataille, se procurant enfin des actions, comme à la 82e, où le but d’Anthony Riggi est refusé pour hors-jeu, mais ils crurent, nous aussi, à l’égalisation en fin de match (90e) : Kevin Szewczyk est fauché dans la surface et l’arbitre siffle, justement, le penalty.
Brian Langillier se charge de la (lourde) responsabilité, mais Maxime Ruiz y Castillo, le gardien adverse (jeune, très jeune mais talentueux), devine le côté choisi et détourne le ballon.
La messe était dite, Crêches, en faisant déjouer son adversaire, en s’appuyant sur ses hommes forts et en faisant confiance à la jeunesse (le gardien par exemple), a mérité la reine des coupes départementales. Cela n’enlève en rien l’exploit de Saint-Sernin cette saison.
Vincent Brucci 
(Photos Vincent BRUCCI et Alain BOLLERY)

A Châtenoy-le-Royal, Crêches-sur-Saône bat Saint-Sernin (B) 1 à 0
Arbitre, Armando Soto Maior
Saint-Sernin (B) : Hermitte, Langillier, Gaunet, Cali, Lacour, Chapet©, Martins, Jury, Magnien, Pichard, Tracol, Szewczyk, Riggi et Thomas.
Crêches sur Saône : Ruiz, Perret, jasson, El Hromma, Lemarchand, Clair, Vessot, Paulon, Gonçalves©, Hamada, Caetano, Dumas, Vides et Hottin.
Ludovic Houchard, coach de Saint-Sernin : « On est déçu, très déçu. Je pense que nous nous sommes mis trop de pression, on ne s’est jamais libéré, on a joué avec le frein à main. Crêches a joué en bloc bas, très très bas même, c’était dur. J’avais prévenu mes gars que ce genre de match se joue souvent sur coup de pied arrêté, on prend un coup-franc, on loupe un penalty. Déçu, oui, mais ça n’entache aucunement notre saison, elle a été formidable. Bravo à Crêches. »