Recherche
Pour nous joindre
alain.bollery@orange.fr
SMS au 06.98.82.18.88
Pour votre publicité sur
Creusot-infos, un seul numéro
06 62 80 46 68
> Sport > ESCRIME
25/06/2022 03:16
1154 lectures

Escrime : L’Espérance du Creusot affronte les difficultés avec succès

Le club d’escrime creusotin a tenu son AG dans ses locaux de l’Escale. Moment idéal pour analyser la philosophie de l’association : devant les difficultés, certains clubs baissent les bras, d’autres affrontent les problèmes et s’adaptent. C’est ce que le club de Claude Suchaut a décidé de faire.
Ce n’est pas de la rhétorique du démonstrateur de robot ménager de la Foire de Paris, affronter la crise actuelle suscite une dose de courage mêlée à un soupçon d’inconscience qui laissent un acteur externe toujours admiratif. La crise du Covid, la baisse du nombre de licenciés, moins de dirigeants, une augmentation exponentielle des tâches, un public de plus en plus exigeant, la liste des difficultés que rencontrent toutes les associations est, malheureusement, non exhaustive ! L’Espérance n’y réchappe pas, mais a décidé de les affronter tel un épéiste affrontant son meilleur adversaire en finale. Et toc.

Le président Suchaut ne le cache pas, le danger est clair, une association peut, dans ces moments turbulents, être éphémère, alors, conscient du problème, il affronte : « Il faut redonner une dynamique auprès des licenciés, des bénévoles, maillon indispensable de toute association. »
Les références sont claires : « Notre Maire l’a souligné, nous devons mutualiser nos forces entre associations, partager nos expériences. J’en profite pour remercier également l’OMS et les villes du Creusot et de Montchanin. »
La perte de quelque 40% de licenciés (38%) par rapport à l’année de référence, 2019, est plus qu’une alarme, toujours le président : « Il a fallu revoir notre copie. » Affronter les difficultés : baisser le prix des licences, ouvrir des sections « laser », renforcer les actions « sport santé » et « sport pour tous » et proposer des entraînements dans des lieux étonnants, le Stade Jean Garnier par exemple. S’adapter.
Claude Suchaut a tenu à honorer la mémoire de Gabriel « Gaby » Bulliot, disparu l’année dernière : « Je souhaite dédier cette AG à un sociétaire hors pair, champion à plus d’un titre. Pendant près de 40 ans, Gaby Bulliot a œuvré pour développer cette discipline. Il restera un modèle pour nous tous. Merci à toi Gaby. »
Sportivement, malgré la forte baisse de licenciés, le club reste le 3e de Saône-et-Loire. Toujours présent aux événements de la ville, « Samedi de bouger », « CVJ » l’Espérance se diversifie : sport santé, avec notamment le projet « escrime et cancer du sein » ou encore sport pour tous et puis une adaptation originale, le sabre laser, et comment passer les résultats sportifs de Pauline Lajambe : 7e au « France » en moins de 15 ans, sélectionnée au stage CTT de Vichy en juillet prochain, stage regroupant les 12 meilleures françaises. Bravo.
Le bilan financier est positif et on peut donc conclure en disant que l’Espérance affronte l’avenir avec détermination.
Vincent Brucci
 
Les réactions :
Bernard Ponceblanc, président du CDOS 71 : « L’escrime doit repartir avec la jeunesse, le monde scolaire. Avec la ville du Creusot, le CDOS, nous travaillons sur deux projets majeurs : la semaine Coubertin et les classes olympiques. Ceci s’inscrit dans les actions de Paris 2024, les Jeux Olympiques et nous allons soutenir la ville du Creusot pour valoriser le sport local. »
Thierry Saulnier, maître d’armes de l’Espérance depuis 36 ans : « Les résultats sportifs sont excellents, mais quels que soient ces résultats, je ne fais que mon travail. C’est le tireur qui doit être content. Gagner, oui, mais l’escrime doit être un jeu. Je regrette la baisse du nombre de licenciés, le covid fait du mal, mais nous mettons en place des actions. »