Recherche
Pour nous joindre
alain.bollery@orange.fr
SMS au 06.98.82.18.88
Pour votre publicité sur
Creusot-infos, un seul numéro
06 62 80 46 68
> Sport > BASKET
12/04/2022 10:30
1903 lectures

BASKET (Pro B) : Pour Maxime Pacquaut, «A partir du moment où on met du poisitif, vous allez voir les choses vont changer»

«C'est un choix sportif» a assuré le Président Vincent Bergeret. Le nouvel entraîneur y croit et veut remobiliser les joueurs sur le positif, la confiance : «On va travailler sur nos valeurs».
«Il reste 6 matches et il est le plus à même de prendre la direction de l’équipe». C’est ainsi que Vincent Bergeret, le Président de l’Elan Chalon, a confirmé que c’est Maxim Pacquaut qui est nommé entraîneur de l’Elan Chalon.
L’histoire retiendra que c’est lui l’enfant de Chalon devenu Président qui aura nommé un enfant de l’Elan à la directeur de l’équipe. En la matière Maxime Pacquaut restera le premier entraîneur nommé par Vincent Bergeret, puisque Sébastian Machowski était déjà en place quand il a pris la présidence.
«Oui on a été contacté par des agents, quand on a décidé de se séparer de Machowski. Mais à l’unanimité, on a décidé de faire confiance à Max ; C’est un choix sportif, ce n’est pas que le choix de la raison.


«Max il a l’identité du club»


Son objectif est d’abord de bien le championnat On aura les joueurs. In comptera sur l’énergie de nos joueurs et de notre coach. Max il est ici du club et il a l’identité du club.
Celui qui change de statut prend les choses avec raison, autant que passion : «C’est un challenge, il y a des attentes.
Comment redresser la barre ? Avec un plan d’attaque. Ca fait partie de mon métier. On a réfléchi à ce qui allait ou pas. On sait qu’on a un manque de confiance», dit le nouvel entraîneur.
Alexs Sangouard, un enfant de la région, sera son assistant. «e choix a été assez facile», dit Max.
A la question, «Pourquoi cette année et pas l’année dernière ?» Rémy Delpon répond : «Les choses ont changé».
Et pour bien montrer que le choix de Maxime Pacquaut n’est pas une rustine sur une crevaison, Vincent Bergeret est affirme : «Max sera conservé jusqu’en fin de saison». On serait tenté d’ajouter et plus si affinités et éviemment résultats. Car c’est la loi du sport.
L’entraîneur, on le sait, à l’Elan Chalon au cœur. Le club c’est son ADN. «Ce qui me tient à cœur c’est de me servir de ce que j’ai appris. 3 ans avec Choulet, puis avec Philippe Hervé, puis avec Julien, puis avec Machowski. Je vais essayer d’amener ma sauce et ma philosophie».

Les joueurs ont «besoin de se rassurer»


Avec un premier impératif : «Ils ont besoin de se rassurer. L’objectif reste le même, tant qu’il y a de l’espsoir». On parle évidemment de la montée.
Concernant les consignes non respectées, Maxime Pacquaut y voit un problème de la confiance. Ils essayent de se recentrer sur ce qu’ils savent. Mais ce n’est pas toujours la solution.
Il faut corriger les détails On peut avoir des joueurs qui se relâchent La concentration sera le principal objectif des entraînements. Car ça coute cher au final».
Idem pour les trop nombreux lancers francs laissés en chemin : «C’est la confiance, ils peuvent être fébrile. On va prendre match par match. Pour le moment ils encaissent bien les entraînements
Si je n’y croyais pas, je n’aurai pas accepté ; Les joueurs en ont la capacité».

«Il y a un sentiment de frustration»


Concernant la piste Vucevic, qui a duré deux joueurs, Vincent Bergeret explique : «Il fallait quelqu’un qui remette la tête à l’endroit, remettre de l’intensité aux entraînements.
Max est un enfant du club.
Six matches pour finir dans les 4 premiers. Si tout va bien on va retrouver des joueurs. On a des joueurs de talent».
Maxime Pacquaut ajoute : «Il y a un sentiment de frustration. On joue pour l’équipe et redonner du positif. Se faire confiance et faire confiance à l’autre.
A partir du moment où on met du positif, vous allez voir les choses vont changer. On va fermer le groupe aux ondes négatives. On va travailler sur nos valeurs».
C’est dans l’ADN du club. Maintenant il faut des résultats.
Alain BOLLERY