Recherche
Pour nous joindre
alain.bollery@orange.fr
SMS au 06.98.82.18.88
Pour votre publicité sur
Creusot-infos, un seul numéro
06 62 80 46 68
> Sport > BASKET
27/11/2022 02:25
4002 lectures

BASKET (Pro B) : L'Elan Chalon ne se laisse pas submerger par Nantes

Les Chalonnais ont montré qu'ils avaient des nerfs et de la maîtrise dans les dernières secondes, avec un Antoine Eïto de standing.
Contrat rempli. Pour son retour au Colisée après la trêve internationale et après la reprise à St Quentin assortie d’une défaite, l’Elan Chalon se devait de l’emporter face à Nantes. Il l’a fait, mais il a mis à rude épreuve les nerfs de ses supporters qui l’ont soutenu à fond jusqu’au bout, preuve que cette équipe et son entraîneur leur plait. 
C’est un premier constat et il est important pour la suite du championnat. Car la réussite d’une saison se bâtit obligatoirement avec un soutien le plus indéfectible possible de ses supporters.
Cela a été le cas en ce dernier samedi de novembre. L’Elan a gagné, mais il a souffert pour y parvenir. Menant de 10 points (36-26), tout de suite après la pause, il a eu des trous d’air. Les Nantais en ont profité. D’aborde pour infliger un 12-2 pour égaliser à 38 partout. Ensuite pour compter jusqu’à cinq points d’avance.

Les Chalonnais ont alors montré de la ressource pour reprendre le match à leur compte, dans un match à 22 changements de leader, forcément éprouvant pour les supportes. Gelabale a alors fait parler son expérience, Harley a enfilé à maître 3 points (57-56). Les trois dernières minutes ont été haletantes et encore plus les 89 dernières secondes., au cours desquelles l’Elan conserva l’avantage. Notamment dans les 11 dernières secondes commencées à 69-66. Et des fautes successives sur Antoine Eïto et Terry Smith le meneur Nantais. Les mains des deux n’ont pas tremblé sur la ligne avec 4+4 chacun. Et au final une dernière tentative pour Smith qui rata la cible juste avant la sonnerie finale.
Eïto qui n’a pas faiblé dans le manon à mano, aura été le granc bonhomme de la fin de rencontre. Avec certes 3/9 dont  2/5 à 3 points, mais 4/4 sur la ligne, 3 fautes provoquées, et surtout 10 passes décisives, pour 22 d’évaluation à 22. La seconde étant pour Mike Gelabale, avec 15 points à 60%.
Dans ce match, côté chalonnaisle, meneur pigiste Robinson n’a pas été transcendant. Il n’a d’ailleurs joué que moins de 15 minutes. Il est à souligner que Markusson n’est sans doute pas assez utilisé quand il est dans la raquette où il mériterait de recevoir plus de ballons. Notons enfin que Sitraka a montré une combattivité que l’in n’avait plus vue chez lui depuis le début de saison. Il suffit juste d’espérer qu’il n’a pas une grosse entorse.
Reste maintenant à faire le job mardi contre Orléans, avant un déplacement périlleux à Lille, alors qu’après six journées, neuf équipes sont à quatre victoires et donc à égalité.
Alain BOLLERY
(Photos Manon BOLLERY 
et Alain BOLLERY)
 
Elan Chalon bat Nantes 73-70 (17-16 ; 17-10 ; 17-25 ; 22-19).
ELAN CHALON : Gelabale 15 points, Eïto 14, Markusson 10, Lapornic 10, Gaudoux 7, Harley 6, Robinson 3, Bouquet 3, Gbetkom 3 , Sitraka 2.
NANTES : Smith 23, Bouba 9, Kebe 9, Paynet 8, Rhoon 6, Dinal 4, Courtois 3, Ndoye 2