Recherche
Pour nous joindre
alain.bollery@orange.fr
SMS au 06.98.82.18.88
Pour votre publicité sur
Creusot-infos, un seul numéro
06 62 80 46 68
> Sport > BASKET
30/11/2022 01:30
5966 lectures

BASKET (Pro B) : Gros couac de l’Elan Chalon battu par Orléans

Après un départ en trombe, les Chalonnais ont balbutié leur basket, ont raté tout ce qu’ils ont voulu et Orléans a raflé la mise. Rageant au regard de la moisson effectuée au rebond. Mais quand on marque peu, la défaite n’est jamais très loin…
Quand on mène 17-0 après cinq minutes et des poussières et que l’on s’incline 62-63, c’est forcément qu’il y a eu quelque chose qui ne tournait pas rond. L’Elan Chalon va devoir le méditer après sa défaite enregistrée, mardi soir, face à Orléans.
Dans Saône et Loire il y a Saône et l’Elan a fini par couler ; Il y a aussi Loire et Germain Castano va donc remonter jusqu’à Orléans une victoire probante de son équipe.
Disons le tout net : Si l’Elan avait eu dans ses rangs Jarred Ogungbem (18 points),  le meneur d’Orléans, la messe aurait été pliée en sa faveur bien avant l’heure. Car il est un premier constat que Robinson, le pigiste médical, n’est pas de niveau et fait regretter Persons. C’est à se demander s’il ne vaudrait pas mieux aligner le jeune Georges…

Mais il n’y a pas que cela pour expliquer la défaite. Oh certes, Gelabale, dans les dernières secondes a raté le tir lointain de la gagne, mais il serait malvenu de lui mettre la défaite sur le dos. Car auparavant, Damien Bouquet avait raté un panier tout fait, dont on se demande encore comment il a pu le rater, si ce n’est que ce n’était pas le premier.
En fait, quand on ne marque que 62 points, dont seulement 45 en 34 minutes, l’emporter devient très aléatoire.
L’Elan a donc d’abord perdu parce que son pourcentage de réussite a été catastrophique : 36% c’est extrêmement faible, avec seulement 7/25 à 3 points. Dans ce match, l’Elan a plus shooté qu’Orléans (61/57) mais n’a pas été adroit.
Il est tout aussi incroyable de constater qu’il a capté 45 rebonds, dont 13 offensifs, contre seulement 34 pour le club du Loiret. On peut encore relever que les Chalonnais ont perdu 12 ballons, soit la moitié de plus que leurs adversaires.
Très clairement les planètes n’étaient pas alignées pour que l’Elan s’impose. Mais il faut aussi poser la question de l’utilisation de Markusson, royal en début de rencontre avec 5 rebonds captés dans les 3 premiers minutes et qui n’a été présent sur le parquet que 26 minutes. C’est d’autant plus rageant qu’il était dominait largement dans les airs avec 13 rebond et que la meilleure évaluation chalonnaise (20) lui est revenue, juste devant Eïtp (18) qui, en dépit de 2 ou 3 mauvais choix, à l’image des autres chalonnais mardi soir, a été le meilleur marqueur et a capté 10 rebonds.
Si la défaite enregistrée peut comptablement rangée au rang des jokers utilisés, elle a pour effet de remettre en selle Orléans qui n’en demandait pas tant. Orléans qui est un sérieux candidat pour la montée. C’était bien un match à quatre points, dans une journée de championnat qui a été marquée par la victoire d’Antibes en Alsace, ou encore par celle de Saint-Vallier face à Lille… Lille qui voudra se refaire la cerise, vendredi, en accueillant l’Elan ! Grosse pression en perspective pour les deux formations.
Alain BOLLERY
(Photos Manon BOLLERY 
et Alain BOLLERY)
 
Chalon sur Saône 62 – Orléans 63 (23-12 ; 13-22 ; 16-16 ; 10-13)
Elan Chalon : Eïto 14, Gaudoux 11, Lapornik 9, Markusson 8, Gelabale 8, Bouquet 7, Harley 3, Robinson 2
Orléans : Ogungbemi-Jackson 18, Leloup 11, Mbida 8, Mipoka 8, Stark 7, De Lattibaudière 5, Perkovic 4, Difuidi 2

Cliquez ici pour voir toutes les stats