Recherche
Pour nous joindre
alain.bollery@orange.fr
SMS au 06.98.82.18.88
Pour votre publicité sur
Creusot-infos, un seul numéro
06 62 80 46 68
> Sport > BASKET
11/04/2022 03:15
3436 lectures

BASKET : Nouvelle étoile de l'Elan Chalon, Ilian Evtimov a chaviré d'émotion au Colisée

Celui qui reste le joueur qui a le plus porté le maillot de l’Elan Chalon, avait souvent fait pleurer de bonheur les supporters. Mais samedi soir c’est d’abord lui qui a versé des larmes quand son maillot a été à jamais retiré. Il est désormais dans les étoiles éternelles de l’Elan Chalon.
Sur le parquet, il n’était pas du genre à laisser percer ses émotions. Mais samedi soir il a vécu sans aucun doute un des plus grands moments de sa vie d’homme. Comme basketteurs, il avait touché le graal avec les trois trophées en 2012.
Comme basketteurs encore il a fait connaître à l’Europe entière et même à la planète basket la précision de ses tirs. Ilian Evtimov était un snipper. Son papa avait donné un nom au basket bulgare. Ilian Evtimov a ajouté un prénom.
Mais c’est bien pour tout ce qu’il a apporté à l’Elan Chalon et à ses supporters que la direction du club a décidé de retirer son maillot. Il a rejoint les sommets du Colisée, il a rejoint les étoiles qui ne s’éteignent jamais de l’Elan Chalon, dans la galaxie des champions hors catégorie.

Samedi soir, malgré la déception de la défaite contre Eveux, le Colisée est resté bien plein pour honorer celui tant de fois a été le héros du Colisée et de l’Elan Chalon.
Sous les projecteurs, il est rentré avec son épouse, ses enfants et ses parents, ces derniers n’étant pas les moins émus, mais se gardant de le laisser transparaitre.
Car le héro samedi 9 avril au soir, c’était le fils, le mari, le papa. Un grand Monsieur qui a porté à 274 reprises le maillot de l’Elan, inscrit 2504 points pour l’Elan avec 384 tirs à 3 points.
Difficile de dire si un jour quelqu’un fera mieux. Mais alors ce sera un champion du calibre d’Ilian Evtimov.
«J’avais choisi de venir à Chalon pour ses supporters. Je voulais écrire quelque chose en France», a-t-il dit tout simplement, alors que les supporters d’Elan Passion ont revu, avec lui et avec beaucoup d’émotions, les images de cette saison magique de 2012.
«Trois titres c’était fort, mais cela prend encore plus de valeur avec le temps. Plus le temps passe et plus je mesure la grandeur de ce triplé».
Il a aussi rappelé que le début de saison avait été difficile. «Mais chacun s’est repris. Et puis, c’est tellement beau quand l’on prend du plaisir».
Ilian avait aussi eu le bonheur d’être le MVP de la finale de la Coupe de France avec 8 paniers à 3 points. «J’avais pris 16 tirs à 3 points. Il fallait être fou. Mais j’avais le soutien de tout le monde !»
Dominique Juillot, lui aussi très ému, a rappelé qui’Ilian venait d’une grande famille de basket, où son papa avait été un grand joueur européen. Quand on l’a recruté, Greg avait remarqué qu’il avait du mal à se déplacer. Mais on avait été fasciné par son bras. Ilian a fait que Chalon devienne une place forte du basket en Europe. C’est un joueur qui était capable de se révolter quand ça n’allait pas. Alors oui merci Ilian de nous avoir permis d’être ce que l’on est».
L’heure était venu que le maillot frappé du numéro 12 s’élève dans la ferveur. Que les larmes coulent. Celle d’Ilian bien sûr. Mais aussi celles de nombreux supporters qui ne l’oublieront jamais. Plus aucun joueur de l’Elan ne portera le numéro 12. Car le 12 c’est Evtimov à jamais. Merci Ilian pour tout ce que tu as donné et apporté.
Alain BOLLERY
(Photos Alain BOLLERY)