> Sport > BASKET
04/02/2024 20:05
4184 lectures

BASKET (Betclic Elite) : Un Elan Chalon à réactions laisse la zone rouge à Gravelines

Avec un Lionel Gaudoux de gala, symbole d’une hargne qui construit les victoires, l’Elan Chalon a effectué un premier pas important vers le maintien. Les Chalonnais ont montré suffisamment d’assurance pour éviter de laisser les Nordistes dans l’espoir.
On débute le dernier quart temps au Colisée, en ce premier dimanche de février. Graveline qui a besoin de gagner pour continuer de vivre et espérer sauver sa tête dans l’élite du basket français s’accroche.
Les Chalonnais sont devant et ne veulent rien lâcher. A l’image de Lionel Gaudoux hargneux à souhait, soldat appliqué. Sous le cercle nordique, il s’y reprend à trois fois pour marquer et provoquer la faute de Chris Babb. Il rate le lancer franc, mais l’Elan mène 61-52.
C’est l’instant où le match bascule définitivement. Gravelines ne parviendra plus à grignotter un peu l’écart. Celui-ci va même monter jusqu’à 19 points, pour une victoire tranquille à +16 sur le score sans appel de 79 à 63.
Voilà donc Gravelines relégué à trois victoires de l’Elan. Mais surtout celui-ci a remporté les deux rencontres. Ce qui veut dire qu’au soir de la dernière journée, en cas d’égalité, l’avantage serait pour Chalon.
 
Wesson a ouvert le compteur
 
Non seulement Savo Vucevic et ses troupes ont évité de s’approcher de la zone rouge. Mais ils ont effectué un pas important vers le maintien, qui demeure la priorité des priorités, alors que la Chorale de Roanne, autre candidat au maintien, est revenue à deux longueurs de l’Elan.
Cette rencontre entre l’Elan Chalon et Gravelines-Dunkerque, selon l’expression, était un match qui compte double.
Il a vu les premiers pas de Kaleb Wesson a ouvert le compteur de l’Elan avec un deux points, et que Savo Vucevic a utilisé moins de 12 minutes. Le temps d’inscrire 4 points à 50% et de prendre un seul rebond dans un secteur où l’Elan a été dominé, avec notamment 19 rebonds offensifs pour les Nordistes. Preuve s’il en est qu’il ne suffit pas de dominer au rebond pour l’emporter.
 
Lionel Gaudoux : «Elle fait du bien»
 
A vrai dire, les supporters n’ont pas vraiment eu peur même si par deux fois Gravelines a eu un avantage de deux points. Non ils n’ont pas eu peur, car l’Elan a dominé son sujet. Car Demonte Harper, à 19 points, à 40%, dont 4/9 à 3 points, a enfin pesé.
Et puis, nous l’avons écrit, Lionel Gaudoux a su être décisif. Comme souvent cette saison. Par son abnégation avec 60% de réussite, 7 fautes provoquées, 3 contres, 6 rebonds et même 6 passes décisives pour une évaluation à 27 et un statut de MVP qui aurait pu être encore plus beau, sans un petit 50% sur la ligne.
Lionel Gaudoux qui à la fin a participé aux séances photos avec les jeunes, avec un large sourire : «Elle fait du bien cette victoire car il a fallu mener le combat depuis le début. Ce résultat est important pour le maintien. Au Mans, ce sera un autre combat à mener», nous a-t-il confié entre deux photos.
Les Chalonnais ont donc rassuré leurs supporters, en se montrant à la hauteur de l’enjeu. Chacun dans son rôle, dans sa mission. Si Nikolic a terminé à 31% de réussite, à côté de cela il a provoqué 4 fautes. Comme Cortale et comme Harper. Antoine Eïto pour sa part s’est montré décisif quand il l’a fallu et comme souvent. Il a en cela signé la deuxième évaluation, avec notamment 3/6 à 3 points.
Reste maintenant à digérer une série pas très simple, avec déplacements au Mans, au Porte, la réception de l’ASVEL le 10 mars… Avant celle de Nancy deux semaines plus tard.
Alain BOLLERY
(Photos Manon BOLLERY)
 
Elan Chalon bat Gravelines-Dunkerque 79)63 (19-14 ; 23-19 ; 14-17 ; 23-13)
Elan Chalon : Harper 19, Gaudoux 17, Nikolic 12, Eïto 11, Cortale 8, Williams 5, Wesson 4, Mikesell 2, Baptiste 1
Gravelines : Cornely 12, Clyburn 11, Nnoko 11, Babb 8, Agee 7, Berhanemeskel 7, Chery 4, Stockton 3
 
Cliquez ici pour voir toutes les stats