Recherche
Pour nous joindre
alain.bollery@orange.fr
SMS au 06.98.82.18.88
Pour votre publicité sur
Creusot-infos, un seul numéro
06 62 80 46 68
> Saone et Loire > SAONE ET LOIRE
18/01/2023 17:10
7209 lectures

Yves Séguy, préfet de Saône-et-Loire : «La Région d’Autun devrait voir la création d’une brigade mobile de gendarmerie pour les questions environnementales»

Le loup et le lynx... La protection des éleveurs... Les réfugiés ukrainiens... Les réserves d'eau... Une brigade verte... Le commissariat du Creusot, celui de Chalon sur Saône... 14 millions très verts... «Le paquet sur Torcy»... Les boulangers... Le Préfet de Saône-et-Loire s'est exprimé sur de nombreux sujets.
Les vœux d’une équipe. C’est ce que le Préfet Yves Séguy a lancé, de façon subliminale, ce mercredi 18 janvier au matin, pour présenter ses vœux à la presse. Le Préfet de Saône-et-Loire avait en effet souhaité les présence des sous-préfets des différents arrondissements, de sa directrice de cabinet et de la nouvelle secrétaire générale de la Préfecture.
Seul manquait à l’appel le Sous-Préfet de Louhans, dont le nouveau titulaire du poste devrait être nommé prochainement en conseil des Ministres.
La date de ce 18 janvier avait été un peu choisie au hasard et c’est finalement bien tombé, puisque le Préfet a profité des conditions météo pour emmener tout le monde dans la cellule de crise, constituée en raison des chutes de neige qui ont affecté le Sud du département. Histoire de démontrer que tous les services sont mobilisables et mobilisés en cas de situation compliquée, ce qui était effectivement un peu le cas ce 18 janvier au matin, avec de grosses difficultés de circulation, pour les poids-lourd, dans le Col des Vaux, sur la RN79, à savoir la branche Sud de la RCEA.

Yves Séguy a ensuite abordé plusieurs sujets avec beaucoup d’informations :
 
Le loup et le lynx
Ainsi que nous l’avons annoncé dès ce mercredi matin (lire notre article), le Préfet a donc précisé que le loup a été formellement identifié dans le Chalonnais. Un loup pour lequel Yves Séguy a promis la publication prochaine d’une carte de la Saône-et-Loire, qu’il a furtivement montrée, qui déterminera les zones 1, 2 et 3. Le Charolais et l’Autunois, de même que la Bresse seront dans la catégorie la plus importante pour les éleveurs. Une catégorie pour lesquelles les études et les installations de protections sont subventionnables à des taux élevés.
Le Préfet a annoncé aussi que 4 lynx sont désormais présents en Saône-et-Loire. Il y en avait zéro il y a quelques mois !
 
600 réfugiés ukrainiens
On compte en Saône-et-Loire plus de 600 réfugiés ukrainiens. C’est le chiffre donné par le Préfet qui souligne l’importance de la scolarisation et d’apprentissage de la langue pour favoriser leur insertion, notamment par le travail.
 
Eau précieuse
Certes l’hiver n’est pas fini, mais le constat est là donné par le Préfet : Pour le département de Saône-et-Loire, les nappes phréatiques ne sont pas à leur niveau normal. L’eau potable est donc plus que jamais précieuse et les services de l’Etat entendent bien garantir les adductions d’eau pour les particuliers
 
Brigade mobile et verte
Quand le Préfet de Saône-et-Loire annonce la probable création d’une brigade mobile dans la région d’Autun, il ne faut pas se tromper. Il ne s’agit pas d’un escadron de gardes mobiles. Non, la brigade qui devrait être créé dans la Région d’Autun sera en fait une brigade verte. Les militaires seront chargés de veiller au respect de la loi en matière d’environnement, notamment de protection de l’eau ou de la nature. Ainsi que cela avait été annoncé lors de la session du conseil départemental à Autun, de deux à trois nouvelles gendarmeries devraient être construites et une dizaine de brigades devraient être réhabilitées.
 
Idéal pour coffrer les délinquants
Il n’y a pas que la gendarmerie qui va profiter d’un plan d’investissement. La Police aussi. Avec une modernisation du commissariat de Mâcon, notamment la salle de commandement, ce qui avait été déjà été annoncé. Avec aussi une extension des locaux, dans un bâtiment loué à la Mairie, pour les services de renseignements. En ce sens, le Préfet a officiellement félicité le Maire de Mâcon.
Concernant le commissariat de Montceau, il n’y a pas de grands travaux de programmés pour l’instant, après la rénovation des locaux d’accueil, avec un investissement de 300.000 euros.
Par contre, pour le commissariat du Creusot, Louise Thin-Rouzaud, la directrice de cabinet a confirmé des travaux pour le remplacement de la verrière qui est très énergivore et qui laisse passer un peu trop d’eau… De vraies économies d’énergie sont donc en vue.
Enfin, interrogé par creusot-infos, le Préfet a confirmé un projet pour Chalon sur Saône… La ville a en effet proposé de regrouper la Police Nationale et la Police Municipale. Cela pourrait être dans les anciens locaux de la Banque de France. Le dossier est à l’étude.
 
Le «paquet sur Torcy»
«J’appelle à un plan sur Torcy» lance le Préfet dans la droite ligne des déclarations qu’il avait effectuées lors de sa venue le 12 décembre après l’incendie qui a ravagé la Résidence du Lac à Torcy. «Les dispositifs de sécurité et de vigilance ont été renforcés», souligne Yves Séguy. Et de lancer : «On met le paquet sur Torcy».
 
Boulangers en observation
Les services de l’Etat sont particulièrement attentifs à la situation des boulangers, dont 80% travaillent à l’électricité. «Tout le monde doit avoir accès aux dispositifs mis en place par le Gouvernement. «On ne va pas lâcher ceux qui ont besoin d’un coup de pouce. On compte 386 boulangeries en Saône-et-Loire.
 
14 millions verts
Les politiques environnementales vont bénéficier d’un gros coup de pouce de 2 milliards d’euros, avec 14 millions pour la Saône-et-Loire. Le Préfet attend donc les projets des collectivités avec l’objectif de réduire les consommations d’énergie de 40%, notamment pour ce qui concerne l’éclairage public. Les centrales solaires seront concernées par les aides. Concernant les énergies renouvelables, on compte aujourd’hui 2 installations éoliennes pour une production de 12 MW/heure, 6500 installations photovoltaïques pour une production de 120 MW/heure et 3 unités de méthanisation, pour une production de 78 Giga Watts / heure
 
Alain BOLLERY

 

Au coeur de la cellule de crise :