Recherche
Pour nous joindre
alain.bollery@orange.fr
SMS au 06.98.82.18.88
Pour votre publicité sur
Creusot-infos, un seul numéro
06 62 80 46 68
> Saone et Loire > SAONE ET LOIRE
14/02/2024 03:17
6551 lectures

Tri des déchets : 23 millions pour faire de TRICEA, à Torcy, la capitale du traitement et de la valorisation des emballages de la Saône et Loire

Voilà un investissement de nature à rendre plus vert, plus vertueux et donc plus respectueux de l’environnement le tri des déchets non seulement de tout le département de Saône et Loire, mais aussi du Sud de la Côte d’Or et du Nord du Rhône, côté Beaujolais.
Voilà un investissement de nature à rendre plus vert, plus vertueux et donc plus respectueux de l’environnement le tri des déchets non seulement de tout le département de Saône et Loire, mais aussi du Sud de la Côte d’Or et du Nord du Rhône, côté Beaujolais.
Depuis que la Communauté Urbaine Le Creusot – Montceau est entrée au SMET, c’était en avril 2021 (relire notre article), le dossier du traitement des ordures ménagères a bien évolué. Déjà avec la décision du SMEVOM du Charolais Brionnais de faire partie de la dream team du traitement des déchets, à partir de 2025. Ensuite et surtout avec une réflexion volontairement qualitative qui va faire du centre de Torcy – ex CMR (Creusot Montceau Recyclage) la capitale du traitement et de la valorisation des emballages et des contenants, pour 680.000 habitants. Soit l’ensemble des habitants de Saône et Loire, ceux du Sud de la Côte-d’Or et ceux du Nord du département du Rhône.

TRICEA est le nom très officiel qui a été choisi. Le SMET 71, le SYTRAIVAL et le SMEVOM du Charolais-Brionnais et Autunois, ont officiellement lancé, mardi,  les travaux de construction du centre de tri des déchets ménagers recyclables de Torcy, qui est donc appelé TRICEA.
D’une capacité de 30 000 tonnes/an, le centre de tri sera opérationnel en septembre pour traiter les collectes sélectives de près de 680 000 habitants.
Le SMET 71, le SYTRAIVAL et le SMEVOM du Charolais-Brionnais et de l’Autunois ont coopéré pour la gestion des déchets recyclables produits sur leur territoire respectif.
Cet accord s’inscrit dans le projet de rénovation et d’agrandissement du centre de tri de Torcy, officiellement nommé TRICEA, dont les travaux viennent de débuter.
Après les mots d’accueil de Philippe Pigeau, maire de Torcyc, «Innovation et maîtrise» sont les deux qualificatifs que Jean-François Jaunet, vice-président de la Communauté Urbaine a mis en avant pour souligner l’importance stratégique de l’investissement.
Pour un traitement des emballages et contenants le plus abouti, 130 équipements vont être implantés.
Dominique Juillot, président du SMET, a mis en relief l’important pour les collectivités de savoir mutualiser les forces et les moyens, cela «autour d’un sujet qui est le quotidien de nos concitoyens». Il a souhaité qu’une pause soit mise dans l’évolution de la législation, parfois trop rapide. CITEO va apporter 250.000 euros, l’ADEME 1,1 million d’euros et la Conseil Régional 500.000 euros.
«Il faut que ce que nous mettons en place soit acceptable par nos concitoyens», a insisté Dominique Juillot qui souhaite une large sensibilisation des jeunes au tri des déchets.
Représentante du Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté, Claire Mallard a jugé que le projet va dans le bon sens.
Le Sous-Préfet de Chalon, après avoir remarqué la position centrale et idéale du site de Torcy, a été catégorique : «C’est un projet environnemental vertueux».
Alain BOLLERY
 
 

 

Pour en savoir plus

Le projet de modernisation du centre de tri de Torcy est le fruit d’une réflexion territoriale globale autour de l’organisation du tri menée depuis plusieurs années.
Historique :
    • 2017 à 2019 : étude territoriale.
    • Fin 2020 : mise à jour de l’étude territoriale, validation du périmètre et de l’emplacement du centre de tri.
    •  2021 : signature d’une convention de groupement de commandes entre le SMET et la CUCM
pour le lancement du projet dans l’attente de l’adhésion de la CUCM au SMET 71 au  01/01/2023
    • Avril 2022 : avenant à la convention de groupement de commandes entre le SMET, la CUCM pour y intégrer le SYTRAIVAL
    •  Mai 2022 : lancement d’une consultation pour la construction-exploitation du futur centre de tri
    •  01/01/2023 : passage à l’extension des consignes de tri au niveau national
    • Mai 2023 : attribution du marché de construction-exploitation
    • Juillet 2023 : début des études de conception
    • Novembre 2023 : dépôt du permis de construire et du dossier administratif auprès de la DREL
    • Décembre 2023 : signature d’une convention d’entente entre le SMET et le SMEVOM
    • Janvier 2024 : début des travaux avec le démantèlement du process existant
    •  Mars 2024 : début du montage de la nouvelle chaine de tri
    • Septembre 2024 : démarrage du centre de tri
Dès 2017, le SMET 71, le SMEVOM, la CUCM et d’autres collectivités de Côte D’or, ont lancé une réflexion territoriale en partenariat avec l’ADEME pour gérer leurs déchets recyclables en vue de l’extension des consignes de tri. C’est finalement fin 2020 que le périmètre et l’emplacement du centre de tri, à proximité du barycentre du territoire, ont été actés.
Aujourd’hui, le centre de tri concerne 3 syndicats de traitement de déchets :
    • Le SMET 71 basé à Chagny, couvrant un périmètre de 450 000 habitants de l’est de la Saône et Loire et du sud de la Côte d’Or ;
    • Le SMEVOM du Charolais-Brionnais et de l’Autunois, basé à Digoin, couvrant un périmètre de 120 000 habitants.
    • Le SYTRAIVAL, basé à Villefranche-sur-Saône, pour le nord de son territoire représentant un périmètre de 130 000 habitants.
Cet outil de dernière génération : TRICEA répondra au besoin de tri d’environ 30 000 tonnes par an de déchets recyclables (collectés en bacs, sacs ou conteneurs jaunes), produits par près de 680 000 habitants, en relocalisant le traitement de ces déchets, en améliorant leur recyclage et leur valorisation, en donnant une seconde vie au site et en créant des emplois dans le secteur.
Le montant des investissements s’élève à 23 M€. Le contrat d’exploitation du centre de tri a été signé pour les 8 premières années.
Le groupement titulaire du marché de construction-exploitation regroupe des entreprises locales, basées en Bourgogne. Il est composé de :
    •    -  E3R, mandataire en tant qu’exploitant, et de ses co-traitants :
    •    -  NEOS pour le process,
    •    -  SNCTP pour les travaux de bâtiment et de VRD,
    •    -  le cabinet d’architecture ATELIER 71.
Le SMET 71, le SYTRAIVAL ainsi que le SMEVOM financent cette opération, avec le soutien des partenaires suivants :
    •    -  CITEO : Eco-Organisme spécialisé dans le recyclage des emballages ménagers et des papiers graphiques – à hauteur de 950 000 €
    •    -  ADEME : 1 100 000 € de subvention accordée
    •    -  REGION BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : 500 000 € d’accompagnement financier
Quelques chiffres :
    •    -  Quarantaine d’emplois
    •    -  4 700 m2 de surface du bâtiment, avec la nouvelle halle de réception des déchets