Recherche
Pour votre publicité sur
Creusot-infos, un seul numéro
06 62 80 46 68
POUR JOINDRE CREUSOT-INFOS
alain.bollery@orange.fr (à privilégier)
SMS et MMS au 06 98 82 18 88
> Saone et Loire > SAONE ET LOIRE
28/09/2020 16:13
1895 lectures

SENATORIALES : Les réactions en Saône-et-Loire

ACTUALISE : Les réactions de David Marti, EELV, Marie Mercier, Fabien Genet, Jérôme Durain, Jean Piret, André Accary, Rémy Reberyotte Violaine Gillet.

Marie Mercier

«On s’est uni et pour la 1ère fois depuis longtemps deux sénateurs sont élus sur la même liste. C’était bien une stratégie gagnante. Je regrette la division que l’on a pu voir, parce que ce n’était pas une bonne image. Une démocratie apaisée ça se mérite et c’est dans l’union. Le contexte qui nous attend est terrible. Ca nous oblige donc davantage».


Fabien Genet

«Je suis évidemment très très heureux de notre élection avec Marie. La stratégie de l’union, telle qu’on la faite au départ était positive. Car c’était celle de porter et de représenter tous les territoires. Je suis élu du Charolais-Brionnais, j’ai des attaches dans l’Autunois et le Mâconnais ne m’est pas étranger. Je veux défendre la Saône-et-Loire et défendre le Sénat. A l’ouest il y a du nouveau. Concernant mes mandats, je vais laisser celui de conseiller départemental, pour rester élu de Digoin et de mon intercommunalité».


Jérôme Durain

«Je suis satisfait de voir que les grands électeurs ont reconnu mon travail et mon implication. La gauche départementale s’est retrouvée dans ma candidature, même si les écologistes ont amélioré leur score. Cette élection marque aussi un échec de la liste En Marche de dernière minute. Il faut respecter les électeurs. On ne fait pas une liste à la fin».


Jean Piret

«On a fait quinze jours de campagne au téléphone, quand les Sénateurs élus en ont fait deux mois, avec des milliers de kilomètres. C’est donc logique. On est parti trop tard en campagne et il y a incontestablement une prime aux sortants et l’affirmation des forces de droite dans le département. On a fait ce qu’il fallait. Maintenant, j’attends des Sénateurs qu’ils soient plus respectueux des zones rurales, on le sait, mais aussi du Gouvernement dans la période que l’on traverse. Tout n’est pas à jeter. Il faut faire preuve de plus de responsabilité face à la situation».


André Accary

«Je suis heureux car le Charolais – Brionnais va être bien représenté au Sénat et donc très content que mon collègue Fabien Genet soit élu. Car on va avoir un jeune élu qui va porter les couleurs de la Saône-et-Loire au Sénat. L’Union a bien fonctionné et il y a une logique de respectée quand on regarde les résultats».


David Marti

«Le score de Jérôme Durain est supérieur à ce que certains avaient prédit ou imaginé. Il est mieux élu que la dernière c’est donc une belle victoire. Il a été bien élu parce que les grands électeurs ont reconnu ses qualités de Sénateur, son investissement, sa proximité avec les élus. Au-delà des étiquettes, Jérôme Durain est un bon sénateur. Sans surprise non plus la victoire de Marie Mercier qui est une sénatrice active, proche des élus, avec l’élection à ses côtés de Fabien Genet. Personnellement je ne voyais pas une élection de Monsieur Michoux compte tenu de la candidature de Jean Piret. Au final, la droite reste majoritaire, le PS a plus que bien résisté. En Marche sauve les meubles avec des élections symboliques, comme celle de François Patriat, ce qui permet à LREM de maintenir son groupe».

Recueilli par Alain BOLLERY

Communiqués :

Rémy Rebeyrotte

La stabilité face à l'instabilité 
?Les Sénatoriales étaient la dernière étape du cycle électoral de 2020, très liées aux  Municipales du printemps et de l'été.?Lorsque les Historiens se pencheront sur les élections de 2020, ils feront sans doute le constat de "l'avantage aux sortants", la crise sanitaire et ses conséquences privilégiant l'expérience et la sécurité. ?Au plan régional, je me réjouis de la réélection de Francois Patriat en Cote d'Or et de Jean-Baptiste Lemoyne dans l'Yonne.?En Saone et Loire, j'adresse mes félicitations à Marie Mercier et Jérôme Durain, S&nateurs sortants, et à Fabien Genet, qui remplacera Jean-Paul Emorine et ré-équilibrera la présence de nos territoires au Sénat. ?Enfin, un remerciement à Jean Piret qui, en quinze jours de campagne, a su relever le gant suite au désistement, à la veille du dépot des listes, de notre candidat Jean-Francois Farenc, et rassembler dans ces conditions plus de 100 suffrages. Qu'il reçoive, avec ses colistiers, toute notre gratitude pour leur engagement au service de la ruralité.

Violaine Gillet

Quand les territoires sont solidaires, ils gagnent !
Avec 499 voix Je?ro?me Durain est re?e?lu se?nateur de Sao?ne-et-Loire, avec pre?s de 100 voix de plus qu’en 2014.
Sa liste pour des territoires solidaires, investie a? l’unanimite? du conseil fe?de?ral du parti socialiste de Sao?ne-et-Loire, a visiblement aussi fait l’unanimite? sur le terrain.?En validant une repre?sentation d’e?lus non dogmatique, porteuse de valeurs communes de gauche, nous avons montre? notre volonte? d’ouverture et de servir avant tout l’inte?re?t ge?ne?ral de nos territoires.?Dans une Sao?ne-et-Loire asse?che?e, cette victoire irrigue l’espe?rance de celles et ceux qui aspirent a? servir leurs concitoyens, avant de se servir.?Toutes nos fe?licitations a? Je?ro?me Durain, un se?nateur qui saura e?couter les e?lu(e)s et les habitants et nous repre?senter dignement au Palais du Luxembourg.

EELV

Nous remercions les e?lectrices et les e?lecteurs qui nous ont accorde? leur confiance. En doublant le score d’EELV par rapport a? 2014, l’e?cologie s’implante durablement dans le territoire.
Cette progression traduit une socie?te? en mouvement dans laquelle les e?lu-es locaux sont bien souvent a? l’initiative d’actions innovantes en faveur de la transition e?cologique.
Ce score plus qu’honorable s’inscrit e?galement dans une dynamique nationale. Apre?s les succe?s des europe?ennes et des municipales, les e?cologistes font leur retour au Se?nat avec un groupe politique de 12 se?nateurs. C’est une excellente nouvelle pour l’e?cologie. Les e?cologistes seront de?sormais en mesure de porter des textes de loi pour que l’exigence e?cologique soit au cœur des de?bats et des de?cisions.
Ce scrutin est une e?tape avant les e?lections re?gionales et de?partementales, qui devront confirmer cet espoir pour le transformer en victoire.
Christophe Regard, 
Carole Bonin, Gabriel Sime?on, 
Edwige Bazerole et Jean-Franc?ois Gueidan