Recherche
Pour nous joindre
alain.bollery@orange.fr
SMS au 06.98.82.18.88
Pour votre publicité sur
Creusot-infos, un seul numéro
06 62 80 46 68
> Saone et Loire > SAONE ET LOIRE
06/10/2022 03:16
3112 lectures

SAONE ET LOIRE Le conseil départemental n’est pas ingrat avec Le Creusot, St-Sernin du Bois, Montceau, Montcenis…

C’est ce que la conférence de territoire organisée à St-Pierre de Varennes, pour la Communauté Urbaine, a mis en lumière. André Accary a réaffirmé sa volonté d’être aux côtés des communes et des intercommunalités pour soutenir leurs projets. Mais face à la crise énergétique, le conseil départemental ne jouera pas les pompiers.
C’est donc la commune de Saint-Pierre de Varennes que le conseil départemental avait choisie pour sa conférence de territoire qui avait lieu, mardi soir, pour la communauté urbaine Le Creusot – Montceau.
«Le projet de notre mandat, c’est un lotissement de 12 à 15 lots… Mais au regard de la période, hâtons nous lentement», a dit le Maire Bernard Durand, dans ses mots d’accueil, soulignant aussi : «On a toujours travaillé dans le sens des économies. Prochainement, nous réaliserons l’isolation complète des murs extérieurs de l’école maternelle et je remercie le département pour son aide».

La crise énergétique générée par la guerre en Ukraine est évidemment dans tous les esprits. Et André Accary, président du conseil départemental n’a pas fait dans la langue de bois dabs son discours à l’adresse des élus présents.
«La problématique que vous rencontrez dans vos communes, est la même pour le département, avec le même impact. Pour 2023 la facture des fluides passe de 3 à 14 millions pour les collèges».
Et de poursuivre : «On est très attentif pour tous les habitants de ce département qui vont demander du soutien. On s’attend à une vague et à des répercussions. On va avoir une année pas facile.
Si une commune ne peut plus payer et nous demande une aide exceptionnelle, ça ne sera pas possible.
Concernant les appels à projets, on a voulu quelque chose de simple avec un recto verso à remplir. On aimerait bien que ce soit aussi simple ailleurs.
Pour 2023, on se tiendra à l’enveloppe votée compte tenu du contexte. On vous propose de de proposer deux dossiers, de choisir celui qui vous semble prioritaire. Et celui-ci il n’aura pas d’écrêtement. Le projet 2 sera peut-être écrêté».
Les élus entourant André Accary ont ensuite effectué un vaste tour d’horizon sur les domaines de compétences de la collectivité. On a parlé du centre départemental de santé, des routes, des associations. Avec quelques informations qui n’avaient pas encore fait l’objet d’un focus récent…
 
Très haut débit
«On est à 61% réalisé à fin août. On aura terminé l’ensemble du territoire à fin 2023. Le très haut débit c’est de l’ingénierie et de la main d’œuvre. Je rappelle qu’on est le 6ème département de France. Pour certaines maisons isolées qui ne peuvent pas être raccordées, on accompagnera. A la fin 2023, il y aura 60% enterré. Il faut savoir que c’est 30% plus cher que l’aérien», a souligné André Accary au sujet du très haut débit.

Des dossiers exceptionnels
Le centre nautique au Creusot, l’éco crèche toujours au Creusot, la reprise du projet d’accueil familial à Saint-Sernin du Bois, l’Embarcadère à Montceau. Tous les grands projets ont été passés en revue. «On intervient sur des projets exceptionnels qui rayonnent ; Je suis attaché à ce que les aides soient équilibrées suivant les territoires.
A partir de l’année prochaine, je ne sais pas si on va pouvoir continuer», a souligné André Accary. Il a aussi évoqué les projets structurants, comme le site technopolitain, l’implantation d’une recyclerie à Montceau, ou encore l’aménagement de l’Eurovélo 6…
C’est le Colonel Vidal qui est intervenu en dernier, pour mettre en lumière les actions des sapeurs pompiers sur le département, ainsi que les nouvelles politiques.
Alain BOLLERY

Cliquez ici pour voir les interventions chiffrées du conseil départemental