Recherche
Pour nous joindre
alain.bollery@orange.fr
SMS au 06.98.82.18.88
Pour votre publicité sur
Creusot-infos, un seul numéro
06 62 80 46 68
> Saone et Loire > SAONE ET LOIRE
16/11/2023 20:35
3912 lectures

Saône-et-Loire : L’opposition veut titiller André Accary et sa majorité au sujet des déficits des EHPAD et du centre départemental de santé

Jean-Luc Fonteray, président du groupe Gauche 71, annonce la couleur. L’opposition veut demander des comptes à la majorité.
«Le sujet important c’est les EHPAD !» assure Jean-Luc Fonteray, président du groupe Gauche 71 au conseil départemental de Saône et Loire. Sujet important, car le groupe Gauche 71 a très officiellement demandé, par courrier, «une mission d’information et d’évaluation des EHPAD». Pourquoi ? «Parce qu’ils sont en grandes difficultés financières et cela ne date pas d’aujourd’hui. Cela fait d’ailleurs longtemps que nous tirons la sonnette d’alarme. C’est pour cela que nous demandons un état des lieux», assène Jean-Luc Fonteray.
Et de détailler : «Je rappelle que dans les comptes des EHPAD, il y a les recettes liées à l’hébergement, avec un reste à charge, ce qui dépend du département. La dépendance qui dépend aussi du département. Et les soins qui eux dépendent de l’Etat».

Considérant que le projet de «Loi grand âge» n’avance pas», le Président du groupe Gauche 71 est catégorique : «On ne peut pas attendre plus longtemps. Les difficultés s’accumulent. Il faut réagir».
L’élu prend un exemple : «Je suis dans les conseils d’administration de trois EHPAD. On arrive en cumulé à un déficit de 1,5 million d’euros. Si je dis cela, c’est qu’on nous a jamais donné les éléments. C’est donc pour cela que nous avons demandé une mission et le Président se devait de l’inscrire à l’ouverture de la session.
Cependant, lundi, la majorité s’est opposée à la création de cette mission. C’est bien dommage. Néanmoins, comme ils sont acculés, le Président et sa majorité font un geste en présentant un rapport, pour un soutien exceptionnel aux établissements en difficultés».
Et Jean-Luc Fonteray d’ajouter : «Ce rapport prévoit de débloquer 3,9 millions d'euros sur les 8 millions de déficits 2022. Nous demandons pour quels EHPAD, alors que 50 sur 56 présentent un déficit. Pour nous, c’est un geste, mais il n’est pas à la hauteur. En fait c’est un contre-feu qui ne règle en rien le problème structurel des EHPAD».
Au sujet de la gouvernance unique des EHPAD souhaitée par André Accary, le Président de Gauche 71 répond : «De toute façon il faudra bien abonder pour en finir avec les déficits».
Outre le sujet de l’agence technique départementale, qui concerne les communes et que l’opposition veut aborder, elle compte aussi s’exprimer sur le centre départemental de santé qui sera abordé au travers du débat d’orientation budgétaire (DOB).
«Le DOB prévoit 4,9 millions d’euros pour le centre départemental de santé, en plus de ce qui lui a déjà attribué. On va arriver à 12 millions», relève Jean-Luc Fonteray. Et d’ajouter : «Nous remarquons que la recette en provenance de l’Assurance Maladie, représente un tiers ou un quart des prévisions».
Il précise les chiffres : 1,8 pour 8 millions d’euros en 2028 ; 1,5 pour 6,8 millions en 2022 ; 2 pour 6,7 millions en 2023… «Que se passe-t-il ? C’est simple : Le département est obligé de combler le déficit. On va donc arriver à 12 millions. Oui on a toujours soutenu le centre départemental de santé. Mais on voit que la majorité présente des recettes qui ne sont pas honorées. Le budget 2024 prévoit déjà 2 millions d’euros pour le déficit. Alors on s’interroge».
Et cette question l’opposition compte bien l’aborder ce vendredi 17 novembre. Avec assurément des réponses de la majorité !
Alain BOLLERY