Recherche
Pour nous joindre
alain.bollery@orange.fr
SMS au 06.98.82.18.88
Pour votre publicité sur
Creusot-infos, un seul numéro
06 62 80 46 68
> Saone et Loire > SAONE ET LOIRE
03/02/2023 03:17
3326 lectures

Saône et Loire : Des élus passionnés par «La fresque du climat»

Dans la foulée des propos sur le climat tenus par François Gemmene, les conseillers départementaux, réunis à Saint-Sernin du Bois, se sont penchés sur la fresque du climat. Et certains ont accepté de réagir.



Comme des enfants ! La Fresque du Climat s’est invitée aux tables des conseillers départementaux, jeudi matin, à Saint-Sernin du Bois… «Aux tables», car ils se sont répartis en plusieurs groupes pour des exercices très ludiques. Comme un grand jeu de société pour mieux comprendre, ce que certains appellent «l’effet papillon», c’est-à-dire ces enchainements de petites choses qui génèrent le réchauffement climatique ou le dérèglement climatique. A chacune et chacun sont qualificatif.

Après avoir sacrifié à l’exercice, quelques élus ont répondu à nos questions.

Didier Laubérat
«Cet exercice sur la fresque du climat m’a donné des informations que je n’avais pas. Par exemple sur l’importance de travailler sur les mobilités. Et en ce sens, je pense que les élus ne sont pas assez formés et/ou informés. C’était de toute évidence une journée utile. Par contre, je remarque que le trou dans la couche d’ozone se referme et qu’on n’en parle pas».
 
Vincent Bergeret
«Je pense que tous les élus sont mobilisés sur le sujet, mais à notre échelle, nous sommes tout petits. Il faut une prise de conscience mondiale. A Châtenoy, on a décidé de réaliser un grand bassin pour récupérer l’eau de pluie d’un grand gymnase. Et ainsi pouvoir arroser tous nos massifs de fleurs, tout au long de l’été. La taille du bassin a été calculée à partir des précipitations enregistrées les 10 dernières années»
 
Nadège Cantier
«Ce que l’on a pu découvrir était très instructif. Par exemple il y a des cercles vicieux. Comme la fonte de la banquise. Car plus elle diminue, moins elle peut refléter la lumière du soleil et plus cela accentue le réchauffement climatique. Ce que l’on peut faire à notre niveau ? Par exemple agir sur la récupération de l’eau de pluie».
 
Jean-Marc Hippolyte
«Je pense qu’il faut multiplier la présentation de la fresque partout, et déjà dans les écoles. Moi ce qui m’a frappé aujourd’hui, c’est que le constat est partagé sur le réchauffement climatique, alors qu’il n’y a pas si longtemps il était contesté par des scientifiques. Que peut-on faire à notre niveau maintenant ? Premièrement agir sur les mobilités, si on veut réduire le recours à la voiture, il faut apporter des solutions. Deuxièmement, concernant les logements sociaux il faut que l’OPAC puisse avoir les moyens de lutter contre les passoires thermiques. C’est une urgence».
 
Alain BOLLERY
(Photos Alain BOLLERY)