Recherche
Pour nous joindre
alain.bollery@orange.fr
SMS au 06.98.82.18.88
Pour votre publicité sur
Creusot-infos, un seul numéro
06 62 80 46 68
> Saone et Loire > SAONE ET LOIRE
06/04/2021 12:10
7957 lectures

SAONE-ET-LOIRE : C’est parti pour le Vacci’Bus avec 2x16 étapes d’ici le 30 avril

Il a été lancé par le conseil départemental ce mardi matin à Toulon sur Arroux. Il passera notamment par Etang sur Arroux et Anost.
16 communes concernées, 22 médecins et 5 infirmières mobilisées, 32 journées de vaccination, 60 rdv par jour organisés par le centre départemental de santé, 300 vaccins par semaine fournis par l’Etat, plus de 1000 personnes vaccinées à la fin du dispositif… Le vacci’bus du département de Saône-et-Loire, lancé ce mardi 6 avril au matin, à Toulon sur Arroux, va permettre de vacciner des personnes qui se trouvent loin des centres de vaccination.
Et c’est bien sa mission première. Et ce n’est pas parce que les vaccins Pfizer ont besoin de froid que la température était glaciale ce mardi matin sur les bords de l’Arroux que la commune de Toulon sur Arroux avait été choisie. Non c’est surtout pour répondre à l’éloignement de certaines personnes d’un centre de vaccination, dans un département de Saône-et-Loire qui est le sixième plus grande de l’hexagone par sa surface. Car il est évident que c’est beaucoup plus simple dans le Territoire de Belfort.
On comprend donc le bonheur exprimé par Bernard Labrosse, le Maire de Toulon sur Arroux qui restera comme la commune d’une grande première, où la seconde injection aura lieu le 4 Mai. Cédric Laperteaux, le délégué de l’ARS en Saône-et-Loire a lui mis en relief la complémentarité avec les services de l’Etat et le département, pour pouvoir apporter une réponse à toutes les problématiques.
Dans le bus aménagé par l’entreprise Girardot tout a été pensé. La zone qui permet le contact avec le futur injecté et bien évidemment la zone du vaccin. Qui pourra aussi concerné des personnes handicapées et en fauteuil roulant. De sorte que personne ne pourra se sentir exclu.
En ce sens, Chantal Gien, conseillère départementale, a voulu remercier le Président André Accary pour son volontarisme, «car ce Vacci’bus est une réponse pragmatique pour nos populations qui sont parfois éloignées. Le vaccin est notre espoir et la vaccination en fait partie», a souligné l’élue.
Dominique Lotte a poursuivi en saluant «une initiative heureuse» avant de lancer : «Finalement lorsque l’Etat, les collectivités locales, les élus locaux se font confiance et ont une capacité à travailler ensemble, les choses réussissent».
Dans le cas présent c’est donc d’aller au plus près de la population, dans un département où le nombre de personnes âgées est important. Le Président de la communauté de communes et conseiller départemental a ensuite remarqué : «On entend de moins en moins les anti-vaccins, car la population a pris conscience de l’importance de la vaccination avec pour chacun une responsabilité collective»
«Notre objectif est vraiment de répondre à toutes les urgences. Car 10 ou 15 kilomètres, c’est un problème pour certaines personnes. On commence par un bus, mais s’il le faut nous en mettrons un par arrondissement, si nous avons suffisamment de vaccins pour monter en puissance», a annoncé André Accary. Il a salué l’entreprise Girardot pour le respect du cahier des charges. Le Président du conseil départemental s’est aussi félicité du bon fonctionnement de la vaccination.
Sous-Préfet de Charolles, Jérôme Aymard a lui salué combien «le vacci’bus est attendu dans les territoires excentrés», et d’ajouter que non seulement il faut convaincre de l’importance de la vaccination, mais de préciser aussi que «la vaccination va s’accélérer, «alors que l’épidémie repart».
Ce mardi matin à Toulon sur Arroux, ce sont le Docteur Gérard Bruno avec Isabelle Angénieux, infirmière au centre de santé à Digoin, qui étaient au front pour les premières vaccinations.
Alain BOLLERY

Roger Prost

81 ans, 1er vacciné à Toulon sur Arroux
«J’ai téléphoné tous les jours et puis j’ai donc eu un rendez-vous dans le vacci’bus. Je suis content que ce soit ici. C’est compliqué pour moi actuellement. Mon épouse a fait un AVC. Elle est hospitalisée à l’Hôpital de Paray le Monial où elle a attrapé le COVID. Je n’ai pas le droit d’aller la voir».


Les 16 étapes du vacci’bus

pour la 1ère  et la 2ème injection
Toulon sur Arroux : 6 avril et 4 mai
Romenay : 7 avril et 5 mai
Savigny : 8 avril et 6 mai
Joncy : 9 avril et 7 mai
Cuiseaux : 12 avril et 10 mai
Dompierre les Ormes : 13 avril et 11 mai
Etang sur Arroux : 14 avril et 12 mai
Anost : 19 avril et 17 mai
Tramayes : 20 avril et 18 mai
Matour : 21 avril et 19 mai
Saint-Gengoux le National : 22 avril et 20 mai
Saint-Bonnet de Joux : 23 avril et 21 mai
Saint-Etienne en Bresse : 27 avril et 25 mai
Saint-Germain du Bois : 28 avril et 26 mai
Lugny : 29 avril et 27 mai
Marcigny : 30 avril et 28 mai