Recherche
Pour nous joindre
alain.bollery@orange.fr
SMS au 06.98.82.18.88
Pour votre publicité sur
Creusot-infos, un seul numéro
06 62 80 46 68
> Saone et Loire > SAONE ET LOIRE
28/03/2024 10:40
21384 lectures

SAONE ET LOIRE : C’est à Bourbon Lancy et non à Cluny que sera construite la 1ère des 8 gendarmeries qui vont être reconstruites

Le Président Accary a aussi abordé l’engagement pour l’aéroport de Dole qui est contesté par l’opposition soulignant qu’il n’est pas dans les compétences. «96% de notre fonctionnement est sur nos compétences» lui a répondu le Président du conseil départemental.
Alors que depuis le début de semaine, les forces de gendarmeries sont mobilisées en Saône et Loire dans le cadre de l’opération nationale «place nette», c’est le sujet des gendarmeries que le Président André Accary a abordé, ce jeudi 28 mars au matin, en ouverture de la session du conseil départemental.
«Il y a eu 12 mois de travail, entre le département, la Préfecture, la direction de la Gendarmerie Nationale et le Ministère.
Il y a eu la signature d’une convention avec en prime 4 projets supplémentaires. Nous avons été le seul département à obtenir quatre projets supplémentaires.

Toulon sur Arroux, Pierreclos, Lux et Autun seront ces nouvelles gendarmeries, décidées par le Gouvernement», a-t-il d’abord rappelé. Avant d’annoncer :
«Contrairement à ce que l’on pouvait imaginer, c’est à Bourbon Lancy que seront lancés les travaux de construction, alors que ce devait être Cluny. Mais il y a eu un problème à Cluny pour un risque de recours, quant au terrain proposé par la commune de Cluny».
Le Président Accary a ensuite souhaité revenir sur le dossier de l’aéroport de Dole : «comme vous l’avez vu, on va soutenir l’aéroport de Dole, pour sauver la structure existante qui a eu 125.000 passagers en 2023. A 10% ce sont des Saône et Loiriens qui rendent visitent à leurs familles, au Portugal ou au Maroc.
Je rappelle que la Région a décidé de ne plus participer. Le département du Jura se retrouvait à payer pour tout le monde.
La participation pour la Saône et Loire se situera entre 100 et 150.000 euros.
Je précise aussi que l’Aéroport de Dole est fléché pour le positionnement aérien pour lutter contre les feux de forêt.
Quand on voit également les développements économiques sur Le Creusot et sur Chalon, on a aussi besoin d’un aéroport. J’entends la musique sur le thème que ce n’est pas de notre compétence, mais s’il n’y avait pas eu de désengagement, on n’aurait pas été amené à intervenir».
Au sujet des interventions du département sur des compétences qui ne sont pas les siennes, André Accary a souligné : «Je rappelle aussi qu’on a financé 5 millions d’euros pour la ligne ferroviaire entre
Ce n’était pas à nous de créer un centre de santé, ou d’autres opérations.
Ce qui nous guide c’est l’intérêt du territoire.
C’est aussi pour cela qu’on s’est rencontré avec mon homologue de la Nièvre, pour travailler sur plusieurs axes, pour pallier sur différentes politiques.
On va aussi pouvoir financer, enfin, les récupérateurs d’eau.
Je veux aussi parler des Jeux Olympiques. On avait voté 2millions d’euros pour pouvoir moderniser les installations dans les villes. On travaille sur des animations.
La Saône et Loire va acheter des billets pour les jeunes de l’aide sociale à l’enfance, mais aussi des jeunes du conseil départemental jeunes. 350 jeunes seront concernés»

Jean-Luc Fonteray
«Nous avons appris par la presse la participation pour l’aéroport de Dole, qui n’entre pas dans nos compétences. On souhaite connaitre la durée et la hauteur. Vous avez précisé que ce sera 150.000 euros.
Cet aéroport n’est pas organisé en syndicat intercommunal comme l’est Saint-Yan, qui permet à différentes collectivités de gérer cette structure.
Ce sont des destinations, le Portugal et le Maroc, avec une Compagnie Locast, qui n’est pas souhaitable pour le trafic sortant. Ceux qui partent en reviennent. On n’a pas de trafic rentrant. On ne participe pas pour Saint-Exupéry.
Nous avons Saint-Yan qui doit être notre préoccupation première. Mais il y a des menaces de délocalisation du service de contrôle d’approche. C’est plus pertinent de soutenir Saint-Yan que de donner un coup de main à un département voisin.
On intervient beaucoup sur des missions qui ne sont pas le nôtres.
On a des raisons de s’inquiéter. A quand une motion pour interpeller le Gouvernement»

André Accary
«96% du budget est consacré à nos missions. Sur les désengagements et les transferts, oui cela a tendance de s’accélérer. Au nom des recherches d’économies, on va vous faire porter la responsabilité.
Hier j’étais avec les autres départements. On va engager devant une action devant les tribunaux pour obtenir les compensations liées aux transferts.
Je rappelle concernant Dole, que le Jura a reçu un courrier sur le désengagement de la Région. Oui ce que l’on a fait à Saint-Yan est fragile. Jacques Rebillard en avait conscience. C’est toujours le même argument, sur le thème «Si vous ne faites pas on fermera et si vous le faites on ne vous garantit rien».

Frédérique Cannard
«On a deux aéroports à 50 kilomètres. Il y en a sans doute un de trop».

André Accary
«Ce ne sont pas les mêmes missions. Ce n’est pas de la complaisance politique à l’égard du Jura et Dole est pleinement utile pour le territoire. Si chacun faisait son métier dans ses compétences, on n’en serait pas là. Ce que l’on vit ici ça n’existe pas dans les autres régions».
Alain BOLLERY