> Saone et Loire > SAONE ET LOIRE
23/06/2022 11:10
2181 lectures

SAONE ET LOIRE : 500 euros d’aide au permis de conduite pour les jeunes qui s’engagent pour devenir pompier volontaire

La chute des volontaires est vertigineuse, partout en France et notamment en Saône-et-Loire. Le conseil départemental a décidé d’allouer une aide de 500 euros au permis de conduire pour les jeunes qui s’engagent à devenir pompier volontaire.
Le Colonel Vidal a mis en avant des chiffres forts pour la Saône-et-Loire.
Les chiffres sont implacables et ils ont été donnés, ce jeudi matin, par le Colonel Vidal, devant les conseillers départementaux réunis à Mâcon. Aux côtés des professionnels, les volontaires ont un rôle essentiel. Déjà par leur nombre. Ils pèsent, en Saône-et-Loire, pour 84% des effectifs, avec un renouvellement de 10% par an, ce qui rend difficile leur gestion dans le temps, ne serait-ce que pour leur formation.
Le Colonel Vidal, adjoint au directeur du SDIS a donné d’autres chiffres très parlants : En 2002 on comptait  2293 pompiers volontaires dans le corps départemental et 1096 en centre communal. Deux décennies plus tard les chiffres en étant respectivement de 1796 (-20%) et 636 (-40%)
A cela, le Colonel Vidal a ajouté : «Nous constatons une baisse de la disponibilité ces dernières années, puisque la disponibilité moyenne journalière les jours ouvrés, de 6 heures à 18 heures, est passée de 415 à 289 en dix ans, doit une baisse de 15%»
Cela alors même que l’activité opérationnelle est en constante augmentation.
Face à ce constat, pour l’officier, «Il n’y a pas une seule politique, mais une multitude d’actions», dont certaines sont contenues dans la loi votée il y a moins d’un ans.
La loi a renforcé le dispositif pour les pompiers volontaires.
En Saône-et-Loire, les jeunes à partir de 16 ans vont pouvoir devenir volontaires. Avec la volonté de cibler le public féminin.
A côté de cela, André Accary a annoncé la mise en place d’une aide au permis de 500 euros, jusqu’à 25 ans, pour encourager les jeunes à devenir volontaires.
400 euros seront versés en acompte et les 100 derniers euros une fois le permis de conduire obtenu. Le département a estimé le potentiel à 50 jeunes par an.
Alain BOLLERY