Recherche
Pour nous joindre
alain.bollery@orange.fr
SMS au 06.98.82.18.88
Pour votre publicité sur
Creusot-infos, un seul numéro
06 62 80 46 68
> Saone et Loire > SAONE ET LOIRE
14/11/2022 03:17
8278 lectures

Rémy Rebeyrotte : «L’Assemblée est devenue ingérable et donne un spectacle épouvantable»

Le Député de Saône-et-Loire analyse, sans langue de bois, le début de la mandature, avec des critiques non voilées.
Réélu en juin dernier Député de la circonscription, Rémy Rebeyrotte s’est livré en cette mi-novembre. Il analyse la situation et affirme ses convictions.
 
Quel est votre sentiment, en cet automne ?
«Au-delà des difficultés que rencontre notre pays et nos concitoyens, comme ceux de l’ensemble de l’Europe et du Monde, liées à la guerre en Ukraine et ses conséquences en matière énergétique et donc d’inflation, j’ai très mal vécu les trois premiers mois de ce nouveau mandat pour au moins deux autres raisons».
 
Lesquelles ?
«Déjà on paie cher l’absence de campagne nationale de la Majorité Présidentielle pour les législatives en juin dernier. Nous n’avons pas su mobiliser nos électeurs. A savoir 8 millions comparés à 12, avec les conséquences que l’on sait : des départements entiers sans Députés de la Majorité, plus de majorité à l’Assemblée Nationale. On a une assemblée devenue ingérable qui donne un spectacle épouvantable. Un Front National et des extrêmes qui s’implantent… Nous n’échappons à une crise politique majeure que grâce à la robustesse de la Constitution de la 5ème République… Mais pour combien de temps ?

Ensuite parce qu’on a contribué à banaliser le Front National des Le Pen. On mesure tous les jours, dans le fonctionnement de l’Assemblée Nationale, l’erreur majeure d’avoir fait rentrer 2 élus du FN au Bureau de l’Institution, ce que les Parlements allemands ou européens se sont bien gardés de faire. Les élus FN ont été élus comme les autres mais ils ne sont pas des Députés comme les autres. Ce sont des élus d’extrême-droite».
 
Devant ce constat, que souhaitez vous ?
«J’ai plaidé pendant des mois dans le désert, ne leur laissant rien passer, de leurs comportements, de leur agressivité, de leurs manières de faire. Mais y compris parmi mes amis politiques, beaucoup se sont laissés abuser par la tentative de banalisation de Madame Le Pen et du Front National. Le positionnement de Zemmour a eu un effet écran, rendant l’extrême-droite presque modérée… L’effet « cravates » dans l’Hémicycle a fait le reste.
Mais « chasser le naturel, il revient au galop ». La tentative de banalisation du FN a fait pschitt, pour reprendre une formule célèbre».
 
Que voulez vous dire ?
«Insultes des Ministres, propos xénophobes et racistes. Beaucoup réouvrent enfin les yeux et les Mesmer de l’extrême-droite ont cessé leurs pouvoirs hypnotiques. Il faut que ceux qui votent pour ces gens-là sachent ce qu’ils sont. Et nous sommes là pour veiller et le rappeler, partout et toujours. Jamais un peuple ne s’est relevé indemne du choix de l’extrême-droite, ni en France ni ailleurs. Elle véhicule la haine, les divisions, les boucs-émissaires, le repli, le désastre économique et social, l’impasse politique…
D’autant que, je considère que, jamais un Président de la République et un Gouvernement, confrontés à autant de crises mondiales, n’ont autant protégés les Français et notamment en s’appuyant sur ce qui est notre chance, la mutualisation entre pays européens, grâce à l’Union Européenne».
 
Vous pensez à quoi ?
«Le bouclier sur les prix de l’électricité et de l’énergie a deux effets : limiter l’effet des crises sur le pouvoir d’achat des ménages et, de ce fait, limiter l’inflation : nous sommes le pays où elle est la plus faible en Europe grâce à cette politique volontariste. Autre conséquence et pas des moindres : cela limite la tension sur les taux d’intérêt et leur hausse, ce qui est très important compte-tenu de nos déficits publics accumulés depuis des décennies.
De la même manière, le soutien aux entreprises sur l’évolution des coûts de l’électricité et de l’énergie, soutien qui est en train de se préciser et que se coordonne au plan européen, va permettre d’éviter un effondrement de notre économie et le maintien de l’objectif du plein emploi. Ce soutien passe également par des allègements de charges et d’impôts, nationaux et locaux, pour les entreprises. Allègement compensé pour les collectivités locales, qui elles-mêmes, sont aidées pour faire face au mieux, et au cas par cas, à l’explosion des coûts de l’électricité et de l’énergie.
Parallèlement à l’examen du budget de l’Etat et de la Sécurité Sociale pour 2023 et des mesures rectificatives, un texte nous a particulièrement mobilisé les dernières semaines sur l’évolution du régime d’assurance chômage qui tiendra compte désormais, et c’est heureux, des réalités de la conjoncture et nous sommes actuellement en train de travailler sur la Loi de programmation du Ministère de l’Intérieur : renforcement des moyens humains et matériels, renforcement des organisations, des moyens de la sécurité civile, montée en puissance de la lutte contre l’immigration clandestine, les réseaux de passeurs, les stupéfiants et la cybercriminalité».
Recueilli par Alain BOLLERY
 

Veste obligatoire

La question des tenues vestimentaires s’est imposée dans le débat à l’Assemblée Nationale. Par un amendement en commission, Rémy Rebeyrotte a obtenu l’obligation du port de la veste pour les hommes…