Recherche
Pour votre publicité sur
Creusot-infos, un seul numéro
06 62 80 46 68
POUR JOINDRE CREUSOT-INFOS
alain.bollery@orange.fr (à privilégier)
SMS et MMS au 06 98 82 18 88
> Saone et Loire > SAONE ET LOIRE
08/10/2020 03:16
4297 lectures

Pierre Berthier : «Le conseil départemental va mobiliser 2 millions d’euros pour les 5 villes de Saône-et-Loire retenues pour les Jeux Olympiques»

Dans une interview à creusot-infos, Pierre Berthier, vice-président du conseil départemental en charge des sports, annonce une mobilisation totale pour que les Jeux Olympiques de Paris 2024 bénéficient à la Saône-et-Loire. «On va organiser un événement olympique par an», annonce-t-il.
5 villes retenues pour être base arrières pour les Jeux Olympiques de Paris 2024, vous en aviez rêvé ?
PIERRE BERTHIER : «C’est inespéré et c’est une très grande satisfaction. Sincèrement, je ne pensait pas que l’on ferait le plein. Ma joie a donc été immense. C’est vraiment heureux pour les cinq villes de Mâcon, de Chalon sur Saône, du Creusot, de Montceau, d’Autun et pour le département, qui vont ainsi être mis en lumière.
Mais les cinq villes retenues c’est aussi le résultat d’un vrai travail collectif».

Comment l’expliquez-vous ?
«Tout le monde a travaillé ensemble, sur la même ligne. Les cinq villes, le CDOS, le département. Ce travail a été réalisé jusque dans les couleurs utilisées dans chaque dossier pour un dossier unique. Je suis persuadé que cela a compté».

Et maintenant ?
«Il va falloir avancer un peu plus. Pour que nous restions dans la cohérence, je vais réunir les villes. Nous allons organiser prochainement une réunion à Autun. Il faut que l’on travaille avec méthode. Le conseil départemental va débloquer deux millions d’euros pour subventionner les investissements qui restent à réaliser. Nous devons le faire et le département sera dans son rôle. Comprenons bien qu’après les Jeux Olympiques ce qui aura été fait continuera de profiter. Car nous aurons de belles installations pour attirer d’autres événements, d’autres compétitions que la préparation des athlètes pour les JO».

Que comptez vous faire d’ici 2024 ?
«Le cahier des charges impose d’organiser un événement sportif tous les ans… pour, je suis tenté de le dire, maintenir la flamme. Nous allons évidemment le faire avec les villes et avec le comité départemental olympique et sportif. Il se peut d’ailleurs que l’on accueille des délégations qui viendront voir nos installations et nos infrastructures. Le TGV comme l’Autoroute, comme la RCEA dont la mise à deux fois deux voies sera terminée, sont des atouts de premier plan pour la Saône-et-Loire. C’est aussi pour cela qu’il était important que la Saône-et-Loire obtienne le label «Terre de Jeux».
Je veux aussi dire que quand on parlé de la Saône-et-Loire avec Tony Estanguet, j’ai vu qu’il avait regardé notre dossier.
Maintenant il faut de la méthode. Le gros chantier commence maintenant !»
Recueilli par Alain BOLLERY