Recherche
Pour nous joindre
alain.bollery@orange.fr
SMS au 06.98.82.18.88
Pour votre publicité sur
Creusot-infos, un seul numéro
06 62 80 46 68
> Saone et Loire > SAONE ET LOIRE
08/06/2022 08:05
3982 lectures

Législatives : Le message de Monseigneur Benoît Rivière

L'Evêque d'Autun s'adresse à chacune et à chacun.
Communiqué :
En participant aux élections législatives Poser un acte libre et responsable
En nous rendant aux urnes dimanche prochain pour élire nos députés au Parlement, nous poserons un acte libre et responsable, contribuant à la vie démocratique de notre pays.
Mais d’où vient que la société civile dans notre France actuelle en soit arrivée, pour une part, à se méfier de la « communauté politique » ? J’entends ici par « communauté politique » l’ensemble des personnes et des institutions liées directement à l’exercice du pouvoir de l’Etat, ainsi que les élus locaux et nationaux. Cette méfiance est l’une des raisons du nombre croissant de ceux et de celles qui s’abstiennent de participer aux scrutins électoraux.

Avons-nous suffisamment part, à notre mesure, à l’édification de notre vie en société ? Si nous sentions que « les choses » se décident de façon arbitraire, et sans tenir compte de nos vraies attentes, alors nous devrions d’autant plus vouloir apporter par notre vote et notre dialogue avec nos députés, notre voix à l’élection qui aura lieu dimanche prochain et le dimanche suivant. Le Parlement que nous élirons, a en charge de débattre et d’amender les projets et les propositions de lois.
Dans une vaste et diverse « communauté » nationale, chacun ne fait pas tout, et il est fort utile que les institutions s’articulent les unes aux autres de façon harmonieuse. Il en va ainsi du pouvoir exécutif et du pouvoir législatif. Et il en va ainsi évidemment de l’ensemble des associations de toute nature qui sont la trame vivante de notre vie en société.
En participant quotidiennement aux initiatives locales, nos concitoyens savent que la grande entreprise qui doit nous mobiliser partout est celle de la « conversion » écologique intégrale. Elle signifie que la vie humaine et la vie de la terre sont fragiles, et que si nous le voulons, nous pouvons voir dans cette fragilité même, un chemin pour une plus effective fraternité.
+ Benoît RIVIERE
Evêque d’Autun, Chalon, Mâcon