Recherche
Pour nous joindre
alain.bollery@orange.fr
SMS au 06.98.82.18.88
Pour votre publicité sur
Creusot-infos, un seul numéro
06 62 80 46 68
> Saone et Loire > SAONE ET LOIRE
29/09/2023 03:15
2636 lectures

Christine Robin : «L’accompagnement personnalisé pour le retour à l’emploi a permis de réduire de près de 2000 le nombre d’allocataires du RSA»

La présentation du schéma des solidarités,  jeudi au conseil départemental, a été l’occasion de constater que la décision, votée en octobre 2021, d’un accompagnement individualisé des bénéficiaires du  RSA a permis de réduire considérablement leur nombre. Avec le retour à l’emploi. Mais aussi avec des radiations pour cause de fraudes. Christine Robin s’en explique.
Elle avait le sourire, Christine Robin, la vice présidente à l’insertion sociale et professionnelle. Car la présentation du schéma des solidarités a été l’occasion pour la Maire de Charnay lès Mâcon, de mettre en relief les très bons résultats obtenus sur le dossier du RSA.
Elle s’en est expliquée plus longuement avec creusot-infos. «C’est en octobre 2021 que l’on a voté l’accompagnement individuel des bénéficiaires du RSA, pour accentuer les retours à l’emploi», explique l’élue.
En décembre 2021, on comptait en Saône et Loire 10.775 allocataires du RSA, «cela alors même que des entreprises pleuraient les embauches et avaient du mal à recruter. C’est ce qui avait alors incité le conseil départemental de Saône et Loire a s’engager sur la voie d’accompagnements personnalisés pour booster les retours à l’emploi. «Je rappelle que nous avons mis en place une brigade composée de 22 personnes, pour des analyses individuelles de situations et des accompagnements individuels», souligne Christine Robin.

Le département avait alors contractualisé avec les intercommunalités qui se trouvaient aux premiers postes pour l’insertion. «Il s’agissait de remettre des gens sur le chemin de l’emploi, alors même que le département est en charge de payer l’aide qui est de 6000 euros par personnes. On avait alors décidé que l’argent que l’on économiserait servirait au financement de la brigade mise en place, pour les politiques pour les autres publics concernés par l’insertion et enfin irait pour le dernier tiers aux collectivités».
Les résultats obtenus sont flatteurs. «A fin août, le nombre de bénéficiaires du RSA est tombé à 8881 personnes», met en relief Christine Robin.. Et de rappeler que sur les 10.775 allocataires recensés il y aura bientôt 2 ans, 6919 étaient orientés sur le retour à l’emploi. Le chiffre était de 5572 à fin août 2023.
La vice-présidente du conseil départemental souligne encore que les 8881 allocataires restants sont répartis dans deux catégories. Pour le retour à l’emploi, ou pour un accompagnement plus personnalisés.
Concernant les suppressions et les radiations, les chiffres ont montré une forte évolution. En 2020, le nombre de suspensions appliquées était de 943, il était de 1356 en 2021 et 17312 en 2002. Il était à fin août de 1585.
Pour les radiations, les chiffres sont les suivants : 79 en 2020, 352 en 2021, 378 en 2022 et 235 à fin août.
Le nombre de dossiers examinés a été 218 en 2022 et 208 ont été considérés comme frauduleux. A fin août, le nombre de dossiers examinés était de 155 dont 145 ont été jugés frauduleux. 15 plaintes ont été déposées en 2002, contre 6 en 2021. Et en 2023, ce sont 12 plaintes qui avaient été déposées à fin aoôt.
Au-delà de tous ces chiffres, Christine Robin souligne que désormais les dossiers peuvent être croisés avec les administrations. Elle se félicite que 2000 situations ont pu être analysées par les services du département.
Alain BOLLERY