Recherche
Pour nous joindre
alain.bollery@orange.fr
SMS au 06.98.82.18.88
Pour votre publicité sur
Creusot-infos, un seul numéro
06 62 80 46 68
> Saone et Loire > SAONE ET LOIRE
02/03/2023 03:15
5233 lectures

Carole Grandjean : «A la rentrée 2023, tous les collèges de France organiseront la découverte des métiers»

En prélude à sa visite au Lycée Cassin à Mâcon, la Ministre déléguée à l’enseignement professionnel se confie dans une interview. Carole Grandjean milite pour que les jeunes puissent découvrir les métiers dès le collège. Et ça sera le cas, à la rentrée de 2023, dans tous les collèges de France.
Mercredi 1er mars, Carole Grandjean a passé toute la matinée au salon de l’agriculture. C’est dans cet environnement, à la Porte de Versailles à Paris, qu’elle a répondu à nos questions avant de venir à Mâcon.
 
Quel message souhaitez-vous faire passer à l’occasion de votre visite au Lycée Cassin à Mâcon ?
CAROLE GRANDJEAN : «L’idée est de valoriser la voie professionnelle, le lycée professionnel et les jeunes qui font des parcours d’excellence. Dans différentes filières qui ont de l’expertise qui est recherchée sur le marché du travail. Pour des compétences dont on a besoin pour aujourd’hui et pour demain.

C’est donc de venir à la rencontre des acteurs. Et puis de parler aussi du projet de réforme du lycée professionnel»
 
C’est-à-dire ?
«Je souhaite échanger avec chacun pour savoir quelle vision ils ont du lycée professionnel d’aujourd’hui et ce qu’ils aimeraient pouvoir développer. Et donc on parlera aussi bien de l’apprentissage que du lycée professionnel».
 
Comment sera le lycée professionnel demain ?
«Il est au fond déjà en accompagnement des grandes transitions, qu’elles soient énergétique, écologique, ou numérique. Le lycée professionnel doit donc accompagner la transformation sociétale. Mais il doit aussi mieux préparer les compétences de demain.
C’est donc un lycée qui se place comme un acteur phare de la préparation des compétences pour les jeunes. Il doit aussi s’ajuster aux fragilités des jeunes, en accompagnant leurs difficultés, tout en mettant plus de lien avec les entreprises ; et donc en organisant mieux la coopération entre les entreprises et les lycées professionnels».
 
Est-ce qu’il faut revoir ou ajuter l’orientation ?
«Cette question de l’orientation est essentielle. Trop de jeunes choisissent une orientation en fonction de ce qu’ils connaissent et donc qu’ils ne connaissent pas… Bien souvent ils sont victime de leur environnement familial. On a un grand chantier que l’on a lancé avec le Ministre de l’Education National. C’est celui de la découverte des métiers dès la 5ème. Nous avons démarré une expérimentation à la rentrée 2022 auprès de 100 collèges, soit 10% des collèges qui sont engagés. On va donc désormais découvrir les métiers en 5èmen, en 4ème, en 3ème…»
 
Cela passe par la semaine de l’industrie ?
«Notamment. Mais aussi par plein d’événements qui animent la découverte des métiers. A la rentrée 2023 tous les collèges de France organiseront la découverte des métiers. Elle est stratégique cette découverte car elle permettra aux jeunes de découvrir des métiers qui sont les métiers de demain.
Essentielle car on travaille sur les stéréotypes pour que des filles, par exemple, puissent s’orienter vers tous les métiers. C’est donc essentiel pour construire un parcours de métier qui n’avait pas été imaginé. C’est aussi une grande bataille du changement de l’image du lycée professionnel. On a changé l’image de l’apprentissage, ces dernières années. On est donc en capacité aujourd’hui de changer l’image du lycée professionnel qui est un acteur phare de l’excellence professionnelle en France»
Recueilli par Alain BOLLERY
(Photo Alain BOLLERY)